Revue d'équipe de FIBA Afrique pour l'AfroBasket women 2021 : la Tunisie

TUNIS (Tunisie) - Avec un nouveau coach et des joueuses qui évoluent ensemble depuis quelques années, la Tunisie entend bien marquer sa présence au FIBA Women's AfroBasket. 

Riche d'une histoire glorieuse, la Tunisie ne fait pas partie des équipes favorites pour le titre, mais ses adversaires auraient tort de la sous-estimer.

Revue d'équipe de FIBA Afrique pour l'AfroBasket women 2021 : la Tunisie

Voici quelques éléments clés à son sujet :

Équipe : Tunisie
Classement FIBA :  90e (Monde) ; 15e (Afrique)
Dernière participation au FIBA Women’s AfroBasket : 2019 (3 défaites)
Meilleur résultat au FIBA Women’s AfroBasket : 2e (1974 et 2001)
Le chemin de la qualification pour le FIBA Women’s AfroBasket 2021 : Suite au retrait des autres équipes de la Zone 1 de FIBA Afrique (Algérie, Maroc et Libye), la Tunisie, qui devait accueillir le tournoi qualificatif régional, s'est qualifiée pour la phase finale. 
Monde : Après sa seconde place au FIBA Women's AfroBasket 2001 organisé chez elle, la Tunisie a accompagné le Sénégal (champion d'Afrique) pour aller représenter le continent à la Coupe du Monde Féminine FIBA 2002 en Chine. Elle s'y est inclinée contre la Corée, Cuba, le Taipei chinois, la France et le Sénégal.

Impact des sélections jeunesse : Les sélections tunisiennes jeunesse ont eu pas mal de succès au Championnat d'Afrique Féminin U18 FIBA. Après une 2e place en 2008, la Tunisie a pris le 4e rang en 2012, puis le 6e en 2016. La Tunisie a toutefois raté les deux dernières éditions de la compétition, en 2018 et 2020. 

Historique : Chaque fois que la Tunisie a été l'hôte du FIBA Women's AfroBasket, son équipe nationale a obtenu d'excellents résultats. Elle a atteint la finale en 1974 et 2001, et elle a terminé à la 4e place en 1990 lors de ces compétitions qui se sont toutes déroulées à Tunis.

Revue d'équipe de FIBA Afrique pour l'AfroBasket women 2021 : la Tunisie

Joueuses clés : Houda Hamrouni, Maroua Baccar, Wafa Loubiri et Rania Laouini forment l'ossature de la sélection tunisienne. Ce quatuor joue ensemble depuis quelques années et ces femmes constituent les piliers de l'équipe.

Stars montantes : Ibtihel Abbassi se profile comme l'une des joueuses les plus talentueuses de son pays. Présélectionnée pour la préparation, la jeune fille de 17 ans a fait ses débuts internationaux à l'occasion des Éliminatoires Zone Afrique du "FIBA U17 Women's Skills Challenge 2020". Elle est aussi réputée pour sa passion et son engagement pour le 3x3. En cas de sélection pour le tournoi continental, elle serait la plus jeune de l'effectif.

Le Chili de Ricardo Gonzalez Davila a terminé au 8e rang du FIBA America’s Women’s Championship 2015 à Edmonton (Canada)

Le Chili de Ricardo Gonzalez Davila a terminé au 8e rang du FIBA America’s Women’s Championship 2015 à Edmonton (Canada)

Coach : L'Espagnol Ricardo Gonzalez Davila est devenu le troisième coach de la Tunisie au cours des trois dernières éditions de la compétition. Avant lui, deux Tunisiens - Riadh Ben Abdallah (2017) et Moe Monastiri (2019) - se sont succédé à la tête de l'équipe nationale.

Davila, qui a coaché le Chili lors du FIBA America’s Women’s Championship 2015, peut compter sur la présence du Tunisien Atef Maoua à ses côtés pour l'assister.

Pronostic : La bonne nouvelle pour la Tunisie, c'est que ses deux adversaires du Groupe B - le Mali et la Côte d'Ivoire - ne lui sont pas inconnus. Même si la Tunisie s'est inclinée 74-50 contre la Côte d'Ivoire il y a deux ans à Dakar, elle sait qu'elle est capable de faire mieux, surtout qu'elle avait battu les Ivoiriennes 69-64 lors de l'édition 2017 à Bamako (Mali). 

D'un autre côté, la Tunisie est tout à fait consciente de la difficulté d'affronter le Mali, une équipe plus forte, plus grande et plus expérimentée, dans ce genre de compétitions. 

Houda Hamrouni

Houda Hamrouni

Les vainqueurs de chacun des groupes se qualifieront automatiquement pour les quarts de finale. Les équipes qui termineront aux 2es et 3es places auront encore une chance d'accéder aux quarts de finale via un tour qualificatif, ce qui signifie que la Tunisie aurait une autre occasion de le faire si elle ne finit pas en tête de son groupe.

Au vu de la composition des 12 équipes participantes, il ne fait aucun doute que la Tunisie a les moyens de faire mieux qu'en 2017 (11e) et 2019 (12e). Une place en première partie de classement semble à sa portée. 

Retour à l'accueil