Revue d'équipe de FIBA Afrique pour l'AfroBasket women 2021 : l'Égypte

LE CAIRE (Égypte) - L'équipe nationale féminine d'Égypte est indéniablement en plein essor, mais peut-elle déjà prétendre à une place d'honneur au FIBA Women's AfroBasket 2021 ?

Au niveau régional, l'Égypte a dominé pendant quelques années la Zone 5, puis le Kenya a élevé son niveau de jeu pour la reléguer au second rang à l'occasion des derniers Éliminatoires régionaux pour le FIBA Women's AfroBasket 2021 en juillet à Kigali.

L'Égypte n'est jamais montée sur la plus haute marche du podium de la compétition continentale.

En 2015 à Yaoundé, l'Égypte avait créé la sensation en battant l'Angola, alors champion en titre, durant la phase de groupes

En 2015 à Yaoundé, l'Égypte avait créé la sensation en battant l'Angola, alors champion en titre, durant la phase de groupes

Cette année, Soraya Mohamed et ses coéquipières se rendent à Yaoundé avec la ferme intention de bousculer la hiérarchie et de faire bien mieux que le modeste 7e rang obtenu en 2019.

La question, toutefois, est la suivante : l'Égypte détient-elle les atouts nécessaires pour aller conquérir le titre majeur africain ?

Voici quelques éléments à son sujet:

Équipe : Égypte
Classement FIBA : 48e (Monde) ; 6e (Afrique)
Dernière participation au FIBA Women’s AfroBasket : 2019 (2 victoires, 4 défaites ; 7e place)
Meilleur résultat au FIBA Women’s AfroBasket : 2e (1974)
Le chemin de la qualification pour le FIBA Women’s AfroBasket 2021 : L'Égypte a pris le second rang des Éliminatoires Zone 5 de FIBA Afrique derrière le Kenya.
Monde : L'Égypte n'a jamais participé à une compétition mondiale.
Historique : Ce pays a jadis joué les premiers rôles sur la scène africaine - elle a terminé 3e en 1974 et 2e en 1977 - mais depuis, il semble condamné aux seconds rôles.

En 1990, les Égyptiennes ont quitté le FIBA Women's AfroBasket en Tunisie sur une 7e place.

Après plus d'une décennie d'absence, elles ont renoué avec le tournoi pour finir au même classement. Puis l'Égypte a de nouveau manqué la phase finale du FIBA Women's AfroBasket de 2001 à 2011. En 2013 à Maputo (Mozambique), elle s'est classée 8e.

Ces longues périodes d'absence paraissent avoir fait plus de mal que de bien au basket féminin égyptien.

Reem Moussa

Reem Moussa

Cependant, avec les récentes émergences de joueuses talentueuses comme Soraya Mohamed,  Reem Moussa, Menatalla Awad et Raneem Elgedawy, l'espoir est revenu.

Mohamed, qui évolue dans le club local d'Al Alhy, est extrêmement polyvalente et c'est peut-être elle qui possède les clés de la réussite de la sélection égyptienne. 

Joueuses clés : Soraya Mohamed,  Reem Moussa, Menatalla Awad et Raneem Elgedawy sont devenues les figures du renouveau du basket féminin dans le pays.

Menatalla a participé aux quatre dernières éditions de la compétition.

Raneem Elgedawy

Raneem Elgedawy

Stars montantes :  Raneem Elgedawy a fait ses débuts en équipe senior à l'âge de 18 ans, lors du FIBA Women's AfroBasket 2015 à Yaoundé.

Ensuite, l'ailière-forte de 1.91m s'est embarquée dans une aventure universitaire aux USA. La native d'Alexandrie a porté le maillot de la Western Kentucky University. En juillet, elle a été élue dans le "5 majeur" des Éliminatoires régionaux.

Une autre joueuse prometteuse qui fait également partie du programme de la Western Kentucky University est Meral Abdelgawad.

Elle s'est fait connaître en s'illustrant lors de la Coupe du Monde Féminine U19 FIBA 2017, terminant seconde meilleure marqueuse de la compétition avec une moyenne de 17.4 points par match - soit un point de moins que la MVP Maria Vadeeva (Russie). 

Ehab Elalfy

Ehab Elalfy

Coach : Après avoir dirigé l'Égypte lors de l'édition 2019 du FIBA Women's AfroBasket à Dakar (Sénégal), puis durant les Éliminatoires régionaux à Kigali, Ehab Elalfy est toujours en poste pour participer à son second tournoi continental consécutif.

Elalfy avait remplacé Amr Hamed Ashour, à la tête de la sélection égyptienne à l'occasion du FIBA Women's AfroBasket 2017.

Pronostic : Placée dans le Groupe C avec le Sénégal et la Guinée, l'Égypte a les moyens de se qualifier pour la phase à élimination directe.

Mais, c'est bien connu, les matchs se gagnent sur le terrain. Les équipes qui montrent le plus de détermination et de ténacité ont pour habitude de s'imposer.

Et une chose est sûre : la Guinée ne viendra pas au Cameroun pour simplement faire de la figuration.

Retour à l'accueil