Blanchi dans l'affaire de harcèlement sexuel, Hamane Niang récupére son fauteuil de président de la FIBA

Faisant suite à de nombreuses allégations de harcèlement sexuel systémique au sein de la fédération malienne de basketball (FMBB) reçues le 10 juin, le rapport de l'Integrity Officer a été rendu à la FIBA.

En plus des suspensions prononcées le 14 juin à l'encontre du coach Amadou Bamba, du coach Oumar Sissoko et de l'officiel Hario Maiga, ainsi que de celle le 23 juillet du Président de la FMBB Harouna Maiga, et après avoir revu avec attention le document et conformément aux recommandations de l'Integrity Officer, la FIBA suspend, dans l'attente de l'ouverture d'une procédure disciplinaire, trois autres membres de la FMBB : le coach Fanta Diallou, le Secrétaire Général Seydou Maiga et le Vice-Président Amadou Traore. Des décisions supplémentaires seront prises le moment venu par les organes compétents de la FIBA.

La FIBA confirme que ce rapport indépendant ne fournit aucune évidence soutenant les allégations faites à l'encontre du Président de la FIBA Hamane Niang, selon lesquelles il avait ou aurait dû avoir connaissance de ces cas d'abus sexuels au sein de la FMBB.

Suite à ce constat, le Président de la FIBA a fait la déclaration suivante : « Cette investigation est d'une importance capitale et je tiens à témoigner tout mon soutien personnel et inconditionnel aux victimes. Ces délits doivent être dûment poursuivis par la FIBA via des procédures indépendantes. Puisque l'Integrity Officer a confirmé mon innocence, je reprends dès à présent mes fonctions officielles au sein de la  FIBA. »

Depuis la réception de ces allégations en juin, la FIBA a pris de nombreuses mesures afin de mettre immédiatement en place un service de sauvegarde et de protection des joueuses des sélections maliennes U19 et U16. Ci-dessous, la liste des activités qui ont eu lieu au cours des trois derniers mois pour répondre dans l'urgence à la situation des joueuses U19 et U16 :

- Sélection du partenaire local actif dans le domaine des droits humains et de la citoyenneté reconnu au Mali.

- Mise en place d’un dispositif de remontée des plaintes et de référencement.

- Coordination de la prise en charge des victimes identifiées, incluant le recrutement d’un « gestionnaire de cas » et désignation d’un psychologue et d’un cabinet d’avocats.

- Organisation d’activités psychosociales et de groupes de discussion à visée éducative pendant l’internat pour 29 joueuses des équipes U19 et U16.

- Accompagnement des joueuses des équipes U19 et U16 pendant leurs voyages en Hongrie (Coupe du Monde Féminine U19) et en Égypte (Championnat d’Afrique Féminin U16).

- Mise en place d’un service de prise en charge des victimes d’abus.  

Les mesures suivantes vont être mises en oeuvre au Mali dans les prochains mois pour toutes les joueuses des catégories jeunesse et senior :

- Poursuite de la prise en charge des victimes avec un suivi rigoureux et régulier.

- Formation des encadrants (coachs, médecins, superviseurs de la FMBB) sur la protection et la sauvegarde de l’enfant dans le monde sportif.

- Accompagnement de la FMBB pour la mise en place d’un mécanisme de sauvegarde et l’élaboration d’un plan d’action en son sein, visant à assurer la protection et la sauvegarde des joueuses et joueurs.

- Prévention et sensibilisation sur le dispositif de sauvegarde, en maintenant en place le dispositif développé pour les joueuses des équipes U16 et U19 et en l’étendant à toute joueuse au-delà des équipes nationales.

- Organisation d’un atelier national regroupant les acteurs sportifs, les autorités maliennes en charge du sport, les organisations de la société civile et des personnes clés, afin de mener un plaidoyer systématique des questions liées à la sauvegarde de l’enfant dans les activités sportives.

La FIBA réitère sa position ferme contre le harcèlement et les abus dans le basketball et elle souhaite exprimer sa profonde compassion pour les victimes de tels comportements.

De plus, la FIBA, avec le concours de sa Commission des Joueurs et de ses partenaires, va lancer une initiative mondiale de protection des joueuses et joueurs, qui vise à les éduquer et à les protéger contre les abus dans le basketball. Cette initiative sera soumise à l'approbation du Bureau Central en novembre 2021.

D'ici là, la FIBA ne fera plus aucun commentaire sur ce sujet.

Le rapport complet peut être consulté ci-dessous :

FIBA 

Retour à l'accueil