Semi Ojeleye : Un quatrième joueur nigérian aux Milwaukee Bucks !

Après les frères Antetokounmpo (Giannis et Thanasis) et Jordan Nwora, les Bucks de Milwaukee viennent d'ajouter un quatrième joueur nigérian à leur effectif. Il s'agit du Free-agent des Boston Celtics Semi Ojeleye, qui a récemment été convoqué en équipe nationale préliminaire du Nigéria pour les Jeux Olympiques de Tokyo. 

Après avoir renoué pour deux saisons avec Bobby Portis, le chouchou de Fiserv Forum et un des joueurs les plus en vue aux dernières finales NBA, les Bucks ont porté leur dévolu sur Semi Ojeleye, un ailier défensif pour remplacer PJ Tucker parti au Miami Heat – et compenser l'absence probable de Donte DiVincenzo en début de la saison prochaine. Né aux États-Unis de parents nigérians, Semi Ojeleye (26 ans, 1m98) a été le 37ème choix des Boston Celtics lors de la Draft 2017 et il a passé quatre saisons dans le Massachusetts avant d'être libre de tout contrat.

Ojeleye est un ancien choix de deuxième ronde qui est devenu un joueur de rotation modérément utilisé à Boston, débutant rarement (24 départs au cours de ses quatre années dans la ligue), shootant à seulement 3,0 points de moyenne en carrière. Comme on peut s'y attendre de ces chiffres, l'ancien ailier de Duke et SMU est connu pour sa défense. En fait, il est tellement connu pour sa défense que sa page Wikipédia indique toujours qu'il a déjà "limité" Giannis à 16 points dans un match éliminatoire, ce qui lui a valu une réputation (principalement non méritée) parmi les fans des Celtics en tant que "bouchon de Giannis". Je suppose qu'il n'a pas fait grand-chose depuis ?

Semi Ojeleye : Un quatrième joueur nigérian aux Milwaukee Bucks !

Sérieusement, Ojeleye est un bon défenseur et une solide assurance sur l'aile pendant une saison. Il est capable de s'imprégner de 15 à 20 minutes en tant que huitième ou neuvième homme du banc et de garder le meilleur ailier de l'équipe adverse. Il marquera aussi occasionnellement le tir à 3-points, comme en témoignent ses pourcentages de .378 et .367 au cours des deux dernières saisons, mais cela ne s'est produit que sur 1,8 et 2,8 tentatives par match, respectivement. Peut-être que ce volume augmente et passe aux "trois happy Bucks". Une fois que cette signature devienne officielle, Semi Ojeleye sera le quatrième membre de la liste des Milwaukee Bucks ayant des racines nigérianes après les frères Giannis, Thanasis Antetokounmpo et Jordan Nwora.

Pourtant, défensivement parlant, il est légèrement en dessous de ce que peut apporter PJ Tucker en playoffs (et Ojeleye n'est pas vraiment meilleur en attaque). Il reste à savoir si Ojeleye obtiendra de minutes significatives chez les Bucks qui pourraient bien filer des minutes à leurs joueurs rookies de la cuvée 2020, Jordan Nwora (contrat garanti) et Mamadi Diakité (team option), Sam Merrill (contrat non garanti) et Elijah Bryant (contrat non garanti). Connaissant les restrictions financières des Bucks, pas certain que tous reviennent après la Summer League même si Jordan Nwora est déjà assuré à 100% au vue de ces performances aux Jeux olympiques de Tokyo avec le Nigéria. Les Bucks ont également la main sur Mamadi Diakité qu'ils peuvent le faire revenir après la Summer League en activant la Team Option (option d'équipe).

Nous attendons toujours les données financières, mais étant donné qu'Ojeleye a fait à peine plus que le minimum sur son contrat rookie avec Boston, il est possible que Milwaukee ait utilisé une partie de l'exception de niveau intermédiaire des contribuables pour le signer.

Retour à l'accueil