Un Chris Paul en mission permet à Phoenix de remporter le match 1 face aux Bucks de Giannis Antetokounmpo

Les Phoenix Suns ont battu les Milwaukee Bucks (118-105) en ouverture des finales NBA 2021 sous l’impulsion d’un grand Chris Paul, auteur de 32 points. Le retour surprise de Giannis Antetokounmpo, pourtant blessé au genou il y a à peine une semaine, n’a pas suffi, malgré ses 20 points et 17 rebonds.

Phoenix Suns - Milwaukee Bucks : 118-105
Phoenix mène 1-0

Une affiche plutôt surprenante entre Milwaukee et Phoenix et… une grosse surprise pour démarrer la série. L’annonce du retour de Giannis Antetokounmpo, quelques instants avant le coup d’envoi des finales. Victime d’une hyperextension du genou lors du Match 4 contre les Hawks au tour précédent, le double MVP a bien pu tenir son rang sur le parquet des Suns mardi soir. Une présence qui faisait presque office de miracle. Mais il en fallait plus pour faire trembler Chris Paul et ses coéquipiers. Menés par leur vétéran, ils l’ont emporté 118 à 105 devant un public déchaîné.

En difficulté aux tirs dans le premier quart temps, le meneur All-Star n’a pas inscrit le moindre point dans les 12 premières minutes. Peut-être un peu de nervosité après avoir attendu 16 ans pour enfin disputer ses premières finales. Mais c’était juste le temps de se mettre en route. En attendant, ses jeunes camarades Devin Booker et Cameron Johnson tenaient la baraque pour éviter de laisser les Bucks prendre les devants.

Parce qu’une fois CP3 lancé, tout a changé pour les Suns. C’est dans le troisième quart temps qu’il a délivré l’acte majeur de son récital. 16 points à lui tout seul, dont 8 de suite, des paniers difficiles, l’impression de tout contrôler et un écart qui n’a cessé de grimper en faveur des siens. +16 (92-76) à l’issue de cette troisième période, après avoir un temps compté 20 longueurs d’avance. Les joueurs de Monty Williams semblaient avoir le match en main et donnaient l’impression qu’il ne pouvait pas leur échapper.

Même le push des Bucks au début du quatrième quart n’a pas fait paniquer les Suns. Antetokounmpo a ramené Milwaukee à -7 (101-94) mais Booker lui a répondu par un panier primé sur une passe décisive de Paul. Poussé par son public, Phoenix a continué à maintenir le forcing pour finalement reprendre le large sur la fin. Avec plusieurs lancers ratés sur la ligne pour la superstar adverse. Le ‘Greek Freak’ semblait un peu moins mobile et un peu moins dominant physiquement mais il a tout de même bouclé ce Match 1 avec 20 points, 17 rebonds et 4 passes décisives.

Son retour reste très encourageant pour la suite, surtout s’il parvient à monter en puissance. Parce que les Bucks auront bien besoin de lui pour contenir et mettre à mal le jeune Deandre Ayton, encore auteur d’un véritable chantier dans la raquette. 22 points et 19 rebonds au compteur, avec un 8 sur 10 aux tirs. Une performance à la fois simple et colossale pour le facteur X de cette série du côté de Phoenix. Booker a ajouté 27 points tandis que Paul finissait avec 32 points – devenant ainsi le troisième joueur de plus de 36 ans à inscrire plus de 30 unités sur un match des finales après Kareem Abdul-Jabbar et Tim Duncan – et 9 passes.

Les Suns mènent donc 1-0 et il leur faudra rééditer cette performance encore trois fois pour aller chercher leur première bague. Les Bucks vont devoir s'ajuster mais la tâche s'annonce déjà difficile vu les problèmes posées par Paul, Booker et Ayton sur cette rencontre.

Un Chris Paul en mission permet à Phoenix de remporter le match 1 face aux Bucks de Giannis Antetokounmpo

Côté Bucks, Giannis Antetokounmpo (20 points, 17 rebonds) a joué 35 minutes sans montrer de signes de faiblesse. Khris Middleton a ajouté 29 points mais sur 26 tirs, alors que Jrue Holiday (10 points à 4/14, 9 passes, 7 rebonds) a de nouveau été maladroit. C’est pourtant avant tout en défense que les Bucks ont perdu ce Game 1, donnant trop d’espace à Chris Paul et à Devin Booker sur pick & roll.

Devin Booker et Giannis Antetokounmpo donnent le ton
Avec un Giannis Antetokounmpo de retour et titulaire, ce sont les Bucks qui font la course en début de match dans une ambiance assourdissante. À chaque lancer franc tiré par le double MVP, la Phoenix Suns Arena se fait entendre et compte les secondes, comme l’avaient fait les fans des Nets et des Hawks avant eux. Les Suns, Devin Booker en tête, répondent cependant présent et font preuve de patience pour attaquer les « switchs » sur pick & roll de la défense du Wisconsin (12-10).

Ce premier quart temps a tout sauf les allures d’un round d’observation. Les deux équipes poussent la balle en transition dès qu’elles en ont l’occasion pour punir leur adversaire.

Un Chris Paul en mission permet à Phoenix de remporter le match 1 face aux Bucks de Giannis Antetokounmpo

Un joueur sort toutefois du lot dans ce premier quart : Devin Booker. Agressive, la star des Suns attaque le cercle à foison, sert ses coéquipiers, et va provoquer des fautes pour aller chercher six lancers francs. Il finit la période avec 12 points et 3 passes, alors que de l’autre côté c’est Giannis Antetokounmpo (8 points, 5 rebonds, 2 passes) qui lui tient la dragée haute pour garder les Bucks au contact (30-26).

L’attaque des Bucks s’embourbe
L’intensité vue dans le premier quart-temps continue mais les Suns décident de punir les « switchs » des Bucks en laissant Chris Paul et Devin Booker jouer leur un-contre-un face à Brook Lopez (17 points) et PJ Tucker. Les deux virtuoses nous montrent toute leur panoplie, notamment à mi-distance, pour lancer un « run » de leur équipe alors que les Bucks peinent à répondre en attaque (45-38).

Mike Budenholzer stoppe le match et ses joueurs se remettent immédiatement à l’endroit. Khris Middleton envoie Brook Lopez au alley-oop en sortie de temps-mort, il enchaine en faisant feu de loin suite à un ballon perdu de Chris Paul, avant de terminer ce 7-0 par un tir à mi-distance pour remettre les deux équipes dos à dos (45-45).

Un Chris Paul en mission permet à Phoenix de remporter le match 1 face aux Bucks de Giannis Antetokounmpo

Les Suns en rajoutent toutefois une couche. Ils terminent la mi-temps sur un 12-4 lors des cinq dernières minutes de la mi-temps alors que les Bucks enchainent layups ratés et ballons perdus (57-49).

Chris Paul se régale face à la défense des Bucks
Au retour des vestiaires, un 3-points de Giannis Antetokounmpo relance Milwaukee mais ce sursaut n’est que de courte durée. Deux tirs à mi-distance de Chris Paul sur Brook Lopez, dont un avec la faute alors que CP3 se tord la cheville sur le pied du pivot, suivi d’une ballon perdu de Jrue Holiday, permettent aux Suns de prendre plus de dix points d’avance pour la première fois du match (65-52).

Malheureusement pour les Bucks, ils semblent avoir un temps de retard sur tout dans ce troisième quart temps. Ils changent pourtant leur fusil d’épaule en laissant Brook Lopez près du cercle sur les pick & roll mais Chris Paul et Devin Booker continuent de mener la danse pour trouver leurs spots à mi-distance. Il faut deux tirs primés de Brook Lopez, entre des tirs forcés en première intention, pour éviter aux Bucks de prendre l’eau, mais l’écart continue toutefois de grimper (78-62).

En rythme, Chris Paul confirme sa bonne période en enchainant les actions d’éclat. Il marque à 3-points dans le corner, crosse Bobby Portis pour aller au lay-up, puis marque en tête de raquette de loin sur ce pauvre Portis ! CP3 finit le quart-temps avec 16 points pour porter l’écart à 20 unités, mais c’est une nouvelle l’adresse de loin de Milwaukee, cette fois de Khris Middleton, qui limite la casse (92-76).

Un Chris Paul en mission permet à Phoenix de remporter le match 1 face aux Bucks de Giannis Antetokounmpo

Les Bucks trop peu, trop tard
Les Bucks ont le mérite de ne pas baisser les bras. Dans une salle en ébullition sur chaque panier des Suns, ils continuent de grappiller doucement mais surement le retard. Ça commence par un tir primé de Pat Connaughton, suivi d’un Khris Middleton agressif dos au panier, avant de terminer par un nouveau tir de loin, leur neuvième de la mi-temps cette fois par Bryn Forbes, pour revenir sous la barre des dix points (101-94).

Les Suns encaissent et repartent à l’attaque. Un tir primé de Devin Booker stoppe l’hémorragie avant que Deandre Ayton et Chris Paul ne provoquent deux ballons perdus de Khris Middleton. Dans la foulée, les Bucks continuent de gâcher des possessions avec cette fois un tir manqué sur une jambe de Bryn Forbes en semi transition, qui se transforme en deux points de l’autre côté (108-96).

Si Bryn Forbes répond en faisant ce qu’il sait faire, à savoir tirer de de loin, les Suns l’attaquent sans relâche, ainsi que Pat Connaughton, de l’autre côté. Il est trop petit face à Devin Booker, et le futur joueur de Team USA trouve facilement son tir. Il est aussi trop lent face à Chris Paul, et il permet au meneur de Phoenix d’aller chercher le 2+1. Les Suns contrôlent donc logiquement et sans trembler cette fin de match pour empocher la première manche (118-105) de ces NBA Finals. Game 2 dans la nuit de jeudi à vendredi !

Retour à l'accueil