TQO 2021 : Précieux succès de l'Allemagne face à la Russie

SPLIT (Croatie) - La Russie devait impérativement obtenir une victoire de 7 points ou plus, elle en a été proche la majorité du match, mais c'est finalement l'Allemagne qui a le mieux terminé la rencontre pour arracher un succès étriqué (69-67) qui lui permet de terminer à la première place du groupe grâce à son bilan de 2-0.

L'Allemagne retrouvera en demi-finales soit la Croatie, soit la Tunisie, tandis que le Mexique se mesurera au Brésil dans l'autre demi-finale.

Le tournant : La Russie a creusé un écart de 8 points vers la fin du 3e quart-temps et elle a paru avoir fait le plus dur, mais l'Allemagne est parvenue à inverser la tendance en deux actions en toute fin de période. D'abord, il y a eu un panier de Maodo Lo, puis il y a eu un ballon récupéré qui a conduit à un tir à trois points de Robin Benzing, ramenant l'Allemagne a une possession de la Russie au moment d'aborder l'ultime quart-temps.

Ensuite, l'Allemagne n'a plus eu qu'à s'assurer de rester au contact, ce qu'elle a su faire grâce notamment à Johannes Voigtmann et Joshiko Saibou, auteurs de tirs primés cruciaux. Lorsque la Russie a senti qu'elle n'arriverait plus à gagner de 7 points ou plus, elle a essayé de pousser le match en prolongation. Mais l'Allemagne a fait preuve d'intelligence dans la gestion de sa fin de match.

L'homme du match : Les tirs arc-en-ciel de Johannes Voigtmann sont toujours beaux à voir et quand ils rentrent, ils enflamment son équipe. L'intérieur a fini la partie avec 13 points et 7 rebonds. Mention spéciale : Robin Benzing a toujours été réputé pour ses qualités offensives, mais contre la Russie, ce sont ses 2 ballons récupérés et 2 impressionnants contres qui ont été déterminants.

Le chiffre : 21, soit le nombre de ballons perdus par la Russie. Après les 20 contre le Mexique, ceux-ci ont à nouveau pesé lourd dans la balance contre l'Allemagne, en particulier dans un match avec un tel enjeu.

À retenir : La Russie est éliminée, mais le groupe était tellement serré qu'en fin de 3e quart-temps, on l'a cru qualifiée avec la première place au classement. L'Allemagne a encore une belle marge de progression, mais elle peut toutefois se montrer satisfaite de son parcours jusqu'à présent à Split.
 

Retour à l'accueil