TQO 2021 (Canada) : La Grèce a fait la différence en seconde mi-temps

VICTORIA (Canada) - La Grèce a d'abord semblé bien mal embarquée.

Mais au moment de la sirène finale, c'est elle qui a pu célébrer sa qualification pour la finale.

La Grèce s'est remise d'un mauvais départ pour battre la Turquie 81-63 et ainsi s'offrir le droit de disputer la finale du TQO de Victoria. Elle affrontera la République tchèque et le pays qui ressortira vainqueur de cette confrontation décrochera son billet pour les JO de Tokyo. Les Grecs n'ont plus pris part au Tournoi Olympique depuis 2008.

Le tournant : Le 3e quart-temps. La Grèce a alors scoré un partiel de 10-0, finissant la période avec une avance de 10 points. Les Grecs ont poursuivi sur leur lancée dans les dix dernières minutes, faisant même grimper l'écart à 19 points.

La Grèce a affiché un taux de réussite de 29 % en première mi-temps, mais elle a terminé la rencontre avec 46.4 %. Elle a été menée de 14 points - le score était de 22-8 à la fin du quart-temps initial - mais elle a nettement dominé la Turquie en seconde mi-temps (54-29).

TQO 2021 (Canada) : La Grèce a fait la différence en seconde mi-temps

L'homme du match : Nick Calathes. Le distributeur de 32 ans a rendu une fiche de 18 points, 6 rebonds et 6 assists. Il a causé beaucoup de dégâts en pénétration, transformant également un tir à trois points décisif pour faire passer l'avance de la Grèce à 14 points dans le 4e quart-temps, poussant la Turquie à prendre un temps-mort. Mentions spéciales : Georgios Papagiannis et Konstantinos Mitoglou ont tous deux réussi un double-double pour la Grèce. Papagiannis a cumulé 14 points et 13 rebounds, tandis que Mitoglou a compilé 10 points et 12 rebonds. Furkan Korkmaz a été le meilleur Turc avec 20 points.

Le chiffre : 33.3, soit le pourcentage de réussite aux tirs de la Turquie. Son meilleur joueur, Cedi Osman, a été limité à 4 points, à 2-sur-10 aux tirs.

La supériorité de la Grèce sous les paniers a été évidente, avec 40 points inscrits dans la raquette et un avantage aux rebonds (45-35).

À retenir : La Grèce a fait part de la résilience nécessaire pour gagner un tournoi de cette importance. Les Grecs ont perdu leur premier match, mais ils viennent d'enchaîner deux victoires pour se hisser en finale.

La Turquie a manqué de réussite au plus mauvais moment. Avant ce match, elle affichait un taux de réussite aux tirs de 52.8 %, dont 46.9 % à trois points. En demi-finale, elle a été bien loin de ces chiffres.

Ils ont dit : "Nous étions nerveux en première mi-temps, et c'est quelque chose que j'ai vécu des centaines de fois : tu es là, tu as des tirs ouverts, tu les rates, tu deviens stressé, ça t'inquiète. Je leur ai dit : 'Jouez fort en défense' et je n'ai cessé de le répéter à la mi-temps et à chaque temps-mort, tout en les incitant à ne pas se relâcher et en leur promettant que nous allions prendre les devants dans le 3e quart-temps." - Rick Pitino, coach de la Grèce

"Au début du match, nous avons très bien commencé, nous faisions ce que nous voulions, surtout en défense. Ils ont parfaitement réagi au début du 3e quart-temps... Dans l'ultime période, ils ont été plus intelligents que nous et ils ont gagné ce match." - Dogus Ozdemiroglu, meneur de la Turquie

Retour à l'accueil