Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques

LAS VEGAS -- L'entraîneur-chef de l'équipe nationale féminine du Nigéria Otis Hughley Jr. a appelé la FIBA ​​à tenir sa promesse d'améliorer le basket-ball féminin en laissant les joueuses nigérianes-américaines Nneka Ogwumike et Elizabeth Williams jouer pour l'équipe nigériane aux Jeux olympiques de Tokyo.

Hughley a pris la parole après la défaite des nigérianes (93-62), dimanche contre le Team USA au Michelob Ultra Arena de Mandalay Bay (Las Vegas), la dernière mise au point pour les deux équipes avant leur départ pour le Japon. Le Nigéria et les États-Unis s'affronteront dans le groupe B lors de leur match d'ouverture olympique le 27 juillet.

Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques

Mais il n'est pas certain que Williams, qui a débuté dimanche, Nneka Ogwumike et sa sœur Chiney Ogwumike, soient en mesure de jouer pour l'équipe du Nigeria à Tokyo. Mercredi, Nneka Ogwumike et Williams se sont vu refuser leur demande d'intégrer les rangs du Nigéria sur la base de leur précédente association avec USA Basketball. Chiney Ogwumike a obtenu le statut provisoire pour jouer avec le Nigéria en tant que citoyenne naturalisée. Les sœurs Ogwumike, qui évoluent aux Los Angeles Sparks, ont été toutes N°1 au repêchage de la WNBA en sortant de la prestigieuse Université de Stanford, tandis que la pivot d'Atlanta Dream Elizabeth Williams avait joué à Duke au niveau collégial. 

Nneka et Chiney ont pris par à la séance d'échauffement de l'équipe nationale nigériane dimanche avant de s'asseoir sur le banc. Elles souffrent de blessures qui les empêchent de jouer en WNBA depuis fin mai/début juin, mais toutes les deux espèrent être en bonne santé pour jouer à Tokyo si elles venaient à faire partie de la liste définitive de l'équipe nationale nigériane.

"Laissez-leur l'opportunité d'aider à développer le jeu", a déclaré Hughley, puis a ajouté que cela signifierait beaucoup pour le Nigéria et l'Afrique d'être même en lice pour éventuellement remporter une médaille olympique, ce qu'aucune nation africaine n'a jamais fait dans le basket-ball masculin ou féminin.

"Ce continent serait tout simplement bouleversé par le basket-ball. Dans le bon sens", a déclaré Hughley. "Vous n'avez aucune idée du nombre de vies qui seraient impactées et changées pour les âges."

Hughley a déclaré qu'il ne savait pas quand le Nigéria obtiendrait une réponse de FIBA suite à l'appel. Il ne sait pas non plus quand il arrêtera sa liste définitive pour Tokyo, mais avec les Jeux olympiques commençant plus tard cette semaine, cela doit être pour bientôt.

Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques

Sur son site Web, la FIBA ​​- l'instance dirigeante mondiale du basket-ball - déclare qu'une grande partie de la mission de l'organisation est "l'unification de la communauté, ainsi que la promotion et le développement du sport". Et que les trois priorités stratégiques actuelles de la FIBA ​​sont « l'autonomisation des fédérations nationales, la promotion des femmes dans le basket-ball et l'élargissement de la famille FIBA ».

Généralement, si les joueurs ou joueuses ont joué pour une nation dans un événement sanctionné par la FIBA ​​après avoir atteint leur 17e anniversaire - ce que Nneka Ogwumike et Williams ont fait avec Team USA - ils ou elles ne sont pas autorisé(e)s à jouer pour un autre pays dans un événement FIBA.

Cependant, conformément aux règlements de la FIBA ​​sur l'éligibilité des joueurs ou joueuses, le secrétaire général de l'organisation peut autoriser des joueurs ou joueuses à jouer pour l'équipe nationale de leur pays d'origine si cela est dans l'intérêt de la croissance du basket-ball dans ce pays.

Nneka, Chiney et Williams ont toutes déposé un recours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) vendredi, lui demandant de se prononcer sur le refus de la FIBA ​​au motif que leur participation avec le Nigéria contribuerait à la croissance du basket-ball. Leur appel allègue également que tous les trois devraient être considérées comme des citoyennes nigérianes à part entière en tant qu'enfants de parents nigérians, et non comme des citoyennes naturalisées, puisqu'une seule citoyenne naturalisée peut être inclus sur la liste olympique de basket-ball d'un pays.

Hughley a déclaré qu'il était engagé envers les joueuses dont il est déjà sûr qu'elles sont éligibles, y compris la plus jeune des sœurs Ogwumike (Erica), une ancienne vedette de Rice qui n'a pas joué pour USA Basketball. Mais ils "espèrent et prient" également pour que les trois joueuses de la WNBA puissent faire partie de la liste olympique de 12 membres.

« Pourquoi ne les certifieriez-vous pas ? » dit Hughley. "Je ne comprends tout simplement pas."

Hughley a également déclaré qu'il craignait que la principale pression derrière cette décision défavorable de FIBA vienne d'autres pays qui pensent qu'ils pourraient avoir une chance de remporter une médaille en basket-ball féminin et sont contre l'équipe nigériane qui se renforce.

"Ils ne s'attendaient pas à ce que nous soyons dans cette position", a-t-il déclaré. "Donc, il se passe des choses que personne ne voit et dont personne ne parle. Cela entrave l'intégrité. Cela va rattraper celui qui fait ça. C'est tout simplement faux. Je sais que la FIBA ​​est meilleure que ça. J'ai fait partie d'entre eux depuis longtemps ; c'est une excellente organisation. »

Williams, a passé plus de temps sur le parquet que toutes les joueuses de l'équipe nigériane dimanche, terminant le match avec quatre points et quatre rebonds en 29:25 minutes. Erica Ogwumike a récolté cinq points. Les Nigérianes étaient dirigées par Atonye Nyingifa, une ancienne joueuse de l'UCLA qui avait neuf points.

Nyingifa a déclaré que les joueuses nigérianes avaient accueilli les trois joueurs de la WNBA.

"Elles n'ont fait que donner – leur énergie, leur sagesse apportent beaucoup à notre équipe", a-t-elle déclarée. "Juste leur présence et ce qu'elles ont accompli dans l'ensemble dans leur carrière."

Pendant ce temps, le match de dimanche a ravivé une équipe féminine des États-Unis qui avait perdu des matchs d'exhibition consécutifs contre l'équipe WNBA lors du match des étoiles mercredi et contre l'équipe australienne vendredi. Les Américaines étaient dirigées par la star de Las Vegas A'ja Wilson, auteure d'un double-double avec 16 points et 10 rebonds, et elles ont shooté à 53,8% tout en maintenant le Nigéria à 30,6% de réussite aux tirs. 

L'entraîneure américaine Dawn Stataley a déclaré que c'était une bonne victoire pour son groupe, qui cherche la septième médaille d'or consécutive du programme américain. En ce qui concerne les Nigérianes, elle s'attend à ce qu'elles présenteraient un défi encore plus difficile à Tokyo, qu'elles ajoutent les joueuses WNBA ou non.

"Elles ont un grand personnel de coaching", a déclarée Stataley. "Elles ont un buy-in, et quand vous l'avez, vous allez vous mettre en position d'être dans les Jeux olympiques et éventuellement la médaille. Elles ne sont pas simplement heureuses d'être un participant. Elles veulent une médaille."

Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Otis Hughley Jr. lance un appel à la FIBA de laisser les soeurs Ogwumke et Elizabeth Williams aider à développer le basket en jouant aux Jeux Olympiques
Retour à l'accueil