Derrière un 20 sur 40 à 3-points et un Devin Booker (31 points, 7/12 de loin, 6 passes, 5 rebonds) létal dans le quatrième quart-temps, les Suns ont contrôlé le Game 2 malgré les 42 points et 12 rebonds de Giannis Antetokounmpo (118-108).

Derrière un 20 sur 40 à 3-points et un Devin Booker (31 points, 7/12 de loin, 6 passes, 5 rebonds) létal dans le quatrième quart-temps, les Suns ont contrôlé le Game 2 malgré les 42 points et 12 rebonds de Giannis Antetokounmpo (118-108).

Déjà vainqueurs lors du premier match des finales NBA 2021, les Phoenix Suns se sont à nouveau imposés contre les Milwaukee Bucks (118-108) jeudi soir. Une rencontre encore une fois plutôt maîtrisée malgré les 42 points de Giannis Antetokounmpo. Chris Paul et ses coéquipiers ne sont plus qu’à deux victoires de leur premier titre.

Phoenix Suns - Milwaukee Bucks : 118-108
Phoenix mène 2-0

Tout en maîtrise. Les deux premiers matches des finales NBA 2021 peuvent se résumer à ça : le contrôle des Suns, et donc de Chris Paul, sur les deux rencontres disputées à Phoenix. Avec deux victoires à la clé pour la franchise de l’Arizona, vainqueur 118 à 108 contre Milwaukee jeudi soir. Les joueurs de Monty Williams n’ont finalement pas encore donné l’impression de paniquer ou de douter. Pas même après le départ solide des Bucks sur ce match 2. CP3 et ses camarades ont d’abord légèrement couru après le score avant d’accélérer le rythme pour creuser un premier écart juste avant la mi-temps (56-45). C’est l’histoire de cette série jusqu’à présent. Dès que Giannis Antetokounmpo et ses camarades – enfin, surtout la superstar – ont voulu recoller, les Suns ont répondu avec un panier. Le plus souvent à trois-points. L’adresse extérieure a effectivement eu un impact majeur sur le résultat du soir. Quand Phoenix plantait 20 paniers primés en 40 tentatives, les joueurs de Milwaukee se sont contentés d’un vilain 9 sur 31…

Hormis Antetokounmpo, il n’y avait personne pour marquer des paniers du côté des Bucks. Le MVP s’est décidément bien remis de sa blessure au genou. Il était dominant dans la nuit de jeudi à vendredi. Présent physiquement, agressif, et trop fort pour les défenseurs adverses. Il a terminé avec 42 points, dont 20 inscrits dans le troisième quart-temps. Un record sur ses 25 dernières années et la meilleure performance en finales NBA depuis les 22 points de Michael Jordan en 1993, déjà contre les Suns. Mais le MVP était finalement bien trop esseulé par moment.

Ses lieutenants Jrue Holiday et Khris Middleton ont tenté de se montrer un peu plus agressifs… mais ils manquaient cruellement d’adresse. 12 sur 37 en cumulé pour les deux arrières. Et 28 points. Même Jae Crowder et Mikal Bridges ont compilé plus de points (38) pour Phoenix. C’était toute la différence entre ces deux équipes. L’une patinait en attaque et se reposait uniquement sur les exploits individuels de sa star, l’autre trouvait constamment une solution. Paul a fini avec 23 points et 8 passes. Devin Booker, maladroit pendant 30 minutes, a enchaîné les paniers importants dans le money time pour conclure avec 31 points. Bridges a pris le relais de Deandre Ayton dans la peau du troisième homme en claquant 27 unités.
Giannis Antetokounmpo a tout de même longtemps maintenu les Bucks dans la partie. Ils sont même revenus à six longueurs dans les dernières minutes. Mais comme lors du premier match, les Suns se sont calmement appliqués sur les possessions suivantes en faisant tourner la balle ou en cherchant le duel avantageux pour stopper l’hémorragie et se redonner de l’air. Tout en maîtrise. Et ça fait donc 2 à 0 pour Phoenix, qui n’a jamais été aussi proche de gagner un titre NBA.

Les Suns de Phoenix résistent à un excellent Giannis Antetokounmpo et doublent la mise (2-0) face aux Bucks
Les Suns de Phoenix résistent à un excellent Giannis Antetokounmpo et doublent la mise (2-0) face aux Bucks
Les Suns de Phoenix résistent à un excellent Giannis Antetokounmpo et doublent la mise (2-0) face aux Bucks
Les Suns de Phoenix résistent à un excellent Giannis Antetokounmpo et doublent la mise (2-0) face aux Bucks

Si la défense des Bucks a été plus agressive sur Devin Booker et Chris Paul (23 points, 8 passes), limitant au passage l’impact de Deandre Ayton, les joueurs du Wisconsin ont pris la foudre de Mikal Bridges (27 points) et des autres seconds couteaux des Suns.

Giannis Antetokounmpo a lui tout tenté mais a été abandonné en attaque par Jrue Holiday (17 points) et Khris Middleton (11 points) qui ont terminé la rencontre à 12 sur 37 aux tirs. L’un des deux devra retrouver de l’adresse lors du Game 3 pour relancer une série jusqu’ici maitrisée de main de maître par la bande de Monty Williams.

Milwaukee change son fusil d’épaule
Comme on pouvait s’y attendre, les Bucks démarrent avec d’autres dispositions défensives. Jrue Holiday et P.J. Tucker se relaient en tant que défenseur principal sur Chris Paul, et restent dans son short. Brook Lopez est haut sur le pick & roll avant de « dropper » pour ne pas donner le tir à mi-distance et éviter le lob vers Deandre Ayton. Les ailiers sont plus agressifs dans leurs aides, ce qui donne trois tirs ouverts à 3-points à Mikal Bridges et Jae Crowder, mais après cinq minutes de jeu, la paire Paul – Booker est à 0 sur 6 aux tirs.

En face, Giannis Antetokounmpo et Jrue Holiday attaquent le cercle dès que possible et Milwaukee prend les devants (14-9). Quatre rebonds offensifs lors des six premières minutes, trois ballons perdus de Phoenix, et sept points de PJ Tucker confirment le bon début de match des Bucks (21-12). Les Suns restent toutefois au contact grâce à une adresse de loin absolument diabolique et à la fin du premier quart-temps, les statistiques sont pour le moins farfelues. Milwaukee mène 20-0 dans la raquette mais Phoenix mène 24-6 à 3-points grâce à un 8 sur 14 qui les garde à embuscade (29-26).

Les Suns de Phoenix résistent à un excellent Giannis Antetokounmpo et doublent la mise (2-0) face aux Bucks

Phoenix en feu de loin
Si les hommes de Mike Budenholzer continuent d’attaquer le cercle, ils font preuve d’une maladresse incroyable. à l’image d’un Jrue Holiday à 2 sur 10 dans la raquette. Malgré 8 rebonds offensifs, et 5 balles perdues de leur adversaire, les Bucks laissent beaucoup trop de points sur la table, et les Suns en profitent. Chris Paul trouve son rythme, Cam Johnson continue de faire mouche de loin et un 9-2 terminé par un dunk de Deandre Ayton, son premier panier du match, met Phoenix devant (39-35).

L’agressivité de Giannis Antetokoumpo, la défense pot de colle de Jrue Holiday, et un 3-points de Pat Connaughton (14 points) ramènent Milwaukee à égalité mais leurs difficultés offensives continuent de leur faire très mal. Au contraire, les Suns parviennent eux à se créer des tirs ouverts et le trio Crowder -Bridges – Paul allume la mèche pour infliger un 12-4 aux Bucks et ainsi prendre 8 points d’avance (53-45).

Les Suns de Phoenix résistent à un excellent Giannis Antetokounmpo et doublent la mise (2-0) face aux Bucks

Phoenix plus adroit à 3-points que Milwaukee au cercle
Les dernières séquences de la mi-temps résument parfaitement la rencontre. D’un côté, Jrue Holiday rate un tir primé forcé, puis perd un ballon alors que Phoenix nous sort une possession parfaite d’altruisme avec huit ou neuf passes pour trouver un tir primé face aux rotations frénétiques de Milwaukee. La possession se finit par un 2+1 d’Ayton face au « small ball » des Bucks et Phoenix rentre aux vestiaires à +11 (56-45).

À la pause, si la défense de Milwaukee limite le trio Paul – Booker – Ayton, ce sont les « role players » qui punissent leur attention sur le pick & roll. Le quatuor Brigdes – Crowder – Johnson – Craig est à 9 sur 16 à 3-points (56%) alors qu’en face, Jrue Holiday et Khris Middleton ne sont qu’à 5 sur 24 aux tirs et les Bucks ne sont qu’à 14 sur 33 dans la raquette (42%), malgré 12 rebonds offensifs !

Giannis relance les Bucks, Booker et Paul répondent
Dès le retour des vestiaires, Phoenix continue de plus belle. Un tir primé de Booker et un dunk de Bridges font passer l’écart à +15 (65-50). Giannis Antetokounmpo prend alors ses responsabilités pour garder son équipe en vie. Bien épaulé par ses coéquipiers en défense, il attaque le cercle sans relâche de l’autre côté et marque 13 des 16 premiers points de Milwaukee en troisième quart temps pour ramener les siens à -5 (71-66).

Sentant le danger, c’est le duo Chris Paul – Devin Booker qui répond au double MVP. Maladroit en première mi-temps, l’arrière est plus agressif. Il décale CP3 dans le corner, puis marque sept points de suite pour redonner de l’air à son équipe (79-69). La fin de cette troisième période se transforme ainsi en duel de superstars. Face aux 20 points, et 14 lancers francs tentés, du Grec, Paul et Booker combinent 22 points, pour garder les Suns à +10 (88-78).

Les Suns de Phoenix résistent à un excellent Giannis Antetokounmpo et doublent la mise (2-0) face aux Bucks

Devin Booker en mode Black Mamba
Si Jrue Holiday, Pat Connaughton, et Brook Lopez viennent enfin suppléer Giannis Antetokounmpo pour ramener les Bucks à deux possessions, Devin Booker trouve à chaque fois la solution pour repousser les assauts des Bucks. Alors que le « Greek Freak » rejoint le banc avec des crampes, Booker marque trois tirs primés de suite pour punir des « switchs » trop tendres de la défense de Milwaukee pour redonner 13 points d’avance aux siens pour le plus grand bonheur d’une Phoenix Suns Arena encore plus bruyante que lors du Game 1 (101-88) !

Les Bucks ne lâchent pourtant pas l’affaire. Cinq points de Jrue Holiday, dont un 2+1 en contre attaque, lancent un 9-2 qui les ramènent de nouveau sur les talons des Suns (103-97). Pat Connaughton a même un tir ouvert pour revenir à -3 mais il manque la cible et avec elle la dernière opportunité de Milwaukee de faire douter Phoenix.

Les Suns de Phoenix résistent à un excellent Giannis Antetokounmpo et doublent la mise (2-0) face aux Bucks

Exténués, les Bucks, avec Giannis Antetokounmpo en pivot, laissent trois rebonds offensifs aux Suns sur les deux possessions suivantes qui se transforment un 3-points de Chris Paul et un lay-up de Mikal Bridges.

Dans ces dernières minutes, tout penche du côté local et Jae Crowder fait mouche à mi-distance après 22 secondes de défense quasi parfaite des Bucks (110-99). Phoenix remplit donc son contrat avec autorité en remportant ses deux premiers matchs à domicile et ira à Milwaukee pour enfoncer le clou au Game 3. La pression est sur les Bucks !

Retour à l'accueil