La France passe tout près du titre, mais les USA triomphent

RIGA / DAUGAVPILS (Lettonie) - Les USA ont eu besoin de tout leur talent, et celui-ci n'a failli pas suffire, pour remporter la Coupe du Monde U19 FIBA 2021 - résistant à une remarquable performance de la France pour s'imposer 83-81. 

Alors que le match a été serré tout du long, les USA ont inscrit un partiel de 11-0 dans le 4e quart-temps pour prendre les commandes de la rencontre et décrocher leur 8e titre mondial U19 en 15 éditions. En atteignant la finale, la France était déjà assurée d'obtenir son meilleur classement dans cette compétition, après la 3e place en 2007 et 2019.  

L'Américain Chet Holmgren a été désigné TISSOT MVP et il est accompagné dans le "5 majeur" de son coéquipier Kenneth Lofton, du Français Victor Wembanyama, du Canadien Zach Edey et du Serbe Nikola Jovic.

La France passe tout près du titre, mais les USA triomphent

Le tournant : La France menait 68-64 au début du 4e quart-temps. C'est alors que Chet Holmgren a pris le match à son compte, provoquant deux fautes de l'intérieur vedette français Victor Wembanyama et le contraignant à regagner le banc, tout en inscrivant 5 points au cours d'un partiel de 11-0 pour prendre les devants (75-68). La France est parvenue à réduire l'écart à 2 points à 28 secondes de la fin, mais Kenneth Lofton et Kennedy Chandler ont capté de précieux rebonds offensifs dans les derniers instants de la partie.

En chiffres : Les Américains ont fait parler leur athléticité pour dominer la bataille des rebonds (43-29), avec notamment 16 rebonds offensifs. Ils ont aussi limité les Français à un taux de réussite de 42.9 % aux tirs.

Ils ont dit : "C'est un fabuleux sentiment. Je crois que je n'ai jamais rien ressenti d'aussi fort. Je suis vraiment très heureux pour notre équipe, nos coachs et tous ceux qui nous ont accompagnés tout au long de cette aventure ces dernières semaines."
(À propos de la finale) : "Félicitations à la France. Elle ne nous a pas laissés faire ce que nous voulions. Les Français nous ont mis beaucoup de pression, ils nous ont empêchés de jouer nos systèmes pendant la majeure partie du match. Mais nous avons réussi à faire les ajustements nécessaires vers la fin et nous avons eu la chance de gagner."

(À propos de Victor Wembanyama) : "Je suis plutôt avare en compliments, mais c'est un joueur spécial. Je pensais être grand, avoir de longs bras, mais il est d'un tout autre calibre. Il bouge très bien. Il a un bon tir. Il est doué techniquement. Il sera riche un jour. Je sais qu'il va continuer à travailler. J'espère le retrouver en NBA et continuer de l'affronter pendant longtemps." - Chet Holmgren, ailier des USA.

"C'est excitant, mais épuisant aussi. Nous sommes ensemble depuis 25 jours. Beaucoup de temps, beaucoup d'efforts, beaucoup de sacrifices de tous nos joueurs et coachs. Vous réalisez à quel point c'est exigeant. Mais nous avons eu suffisamment d'énergie à la fin. Je suis très fier de mon équipe. Nous nous attendions à ce genre de bataille.”(À propos de la finale) : "Nous avons eu de la peine en attaque à cause de leur pression. Ils étaient plus physiques que nous. J'ai été impressionné par leur athléticité et leur défense sur les écrans. Nous avons fait des ajustements et nous avons au fur et à mesure axé notre jeu sur l'intérieur. Nous avons des bons joueurs et nous sommes restés solidaires. Nous avons manqué d'efficacité en attaque, mais c'est la France qui nous a poussés à déjouer. C'est notre défense qui a fait la différence."

(À propos de Chet Holmgren) : "Son leadership a été énorme durant tout le tournoi. Il est un formidable coéquipier, il comprend parfaitement le jeu. C'est un garçon vraiment spécial. Il est altruiste. Il adore faire des passes et il défend fort. Et il se donne à fond tout le temps. Il s'entraîne dur et il joue dur. Il est précieux pour de nombreuses raisons."

(À propos de Victor Wembanyama): "Il était pour nous un souci et un problème. C'est probablement le meilleur match que je l'ai vu jouer. Il est incroyable. Il a joué dur. J'ai été surpris par la force collective de ces équipes, en particulier de la France. Elle avait de très bonnes bases. Ils ont fait part d'altruisme, ont joué dur et joué en équipe. Ils ont répondu présent." - Jamie Dixon, coach des USA.

"Je pense que nous avons tout donné. Je respecte cette équipe et je tiens à remercier tous mes coéquipiers. Ils ont été fantastiques : en m'intégrant, en respectant mon style de jeu et en étant sympas avec moi. Ils ont tous été courageux. Ils trouvent toujours des solutions. Je sais que j'aurais pu plus les aider si je n'étais pas sorti pour 5 fautes, mais mes coéquipiers avaient déjà dû se passer de moi dans d'autres matchs, comme contre la Lituanie et la Serbie, et ils ont été remarquables. Je regrette juste d'avoir dû sortir. Je sais que nous aurions gagné sinon."

(À propos de ce qu'il a appris durant ce tournoi) : Ce que je retire de cette compétition, c'est le leadership. Même si j'étais le plus jeune, je n'étais pas moins bien considéré par mes coéquipiers et ça me plaît. Car ils me respectent, et mon jeu aussi. J'ai essayé de leur redonner tout ce qu'ils m'ont donné et d'aider au mieux l'équipe." - Victor Wembanyama, ailier-fort de la France

La France passe tout près du titre, mais les USA triomphent
La France passe tout près du titre, mais les USA triomphent
La France passe tout près du titre, mais les USA triomphent
La France passe tout près du titre, mais les USA triomphent
Retour à l'accueil