AfroBasket 2021 : Jone Pedro estime que l'Angola est sur la bonne voie

LUANDA (Angola) - Le futur de l'Angola au FIBA AfroBasket soulève plus de questions qu'il ne donne de réponses. Jone Pedro, l'un des éléments centraux de la sélection angolaise, admet que la distance séparant son pays de la gloire d'antant est encore grande.

L'Angola est l'équipe la plus titrée de la compétition majeure de FIBA Afrique, avec 11 sacres continentaux à son palmarès.

Lors du FIBA AfroBasket de cette année, qui aura lieu du 24 août au 5 septembre à Kigali (Rwanda), l'Angola fera sa 21e apparition consécutive. Selon Pedro, les Angolais comptent bien marquer leur présence.

"NOUS DEVONS GAGNER, MAIS NOUS DEVONS TRAVAILLER DUR POUR AVOIR DU SUCCÈS. AU NIVEAU PERSONNEL, J'AMBITIONNE D'ÊTRE LA MEILLEURE VERSION DE MOI-MÊME."
- Jone Pedro

L'intérieur du Petro de Luanda, qui fera ses débuts dans la compétition, souligne que l'Angola devra impérativement réussir un bon départ dans le tournoi. Il partage le Groupe A avec le Cap-Vert, le Rwanda et la République démocratique du Congo.

Il confie à FIBA.basketball que l'Angola est gentiment en train de redevenir l'équipe que tout le monde craignait en Afrique. "Comme toujours, nous voulons ramener le trophée à la maison, mais il y a beaucoup de choses que nous devons encore changer et adapter pour y arriver."

AfroBasket 2021 : Jone Pedro estime que l'Angola est sur la bonne voie

Il espère que tous les membres de la sélection feront preuve de la même détermination. "Nous en avons les moyens, il s'agit juste de réussir à les exploiter. À titre personnel, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour aider l'équipe à gagner."

L'intérieur de 2.09m, qui a aidé Petro de Luanda à prendre la 3e place de l'édition inaugurale de la Basketball Africa League (BAL) il y a deux mois, dit que l'expérience vécue à Kigali lui a fait chaud au cœur : "Honnêtement, je pense que c'est le futur du basket en général. Il y a de nombreux talents sur le continent et cette plateforme va aider les jeunes et les décideurs à créer des opportunités d'investissement et à avoir du succès."

Même si l'Angola ne sera pas présent aux JO de Tokyo (Japon), la faute aux deux défaites - contre la Slovénie et la Pologne - en trois matchs le mois passé au Tournoi de Qualification Olympique FIBA de Kaunas (Lituanie), le joueur de 31 ans reste imperturbable.

Pedro n'a pas participé au TQO.

"Je prends tout jour après jour et je respecte mes adversaires, évidemment. Des gens diront que le Groupe A n'est pas très compliqué, mais je ne suis pas à l'aise quand j'entends ce genre de commentaires. Vous ne pouvez pas contrôler quelque chose qui n'a pas encore eu lieu. La meilleure chose à faire pour nous actuellement en tant qu'équipe, c'est de nous préparer du mieux possible.

"Nous devons gagner, mais nous devons travailler dur pour avoir du succès. Je respecte tout le monde et je suis content de voir et connaître les légendes du basket angolais qui ont ouvert la voie. Au niveau personnel, j'ambitionne d'être la meilleure version de moi-même."

Avec cinq apparitions aux JO, l'Angola peut remercier des joueurs comme Carlos Morais, Olimpio Cipriano, Eduardo Mingas, Joaquim Gomes, Miguel Lutonda et Carlos Almeida.

Pour obtenir sa qualification pour le FIBA AfroBasket de cet été, l'Angola a pris le 2e rang du Groupe B des Éliminatoires derrière le Sénégal, avec un bilan de 4 victoires et 2 défaites.

Retour Ă  l'accueil