Utah Jazz double la mise face aux Clippers

D'abord dominateur puis inquiété jusqu'au bout, le Utah Jazz a une nouvelle fois battu les Los Angeles Clippers (117-111) et fait le break en demi-finale de la conférence Ouest. Le Utah Jazz est très bien engagé dans sa demi-finale de la conférence Ouest contre les Los Angeles Clippers. La meilleure équipe de la saison régulière a parfois joué à se faire peur dans ce match 2 mais elle a fini par s'imposer avec autorité (117-111), portée par un Donovan Mitchell toujours en grande forme (37 points) et un Rudy Gobert omniprésent sous les paniers (13 points, 20 rebonds). Utah mène désormais deux victoires à zéro avant que la série ne prenne la direction de Los Angeles pour les deux prochaines rencontres.

Ivica Zubac a remplacé Nicolas Batum dans le cinq majeur des Clippers mais le Jazz n’en a cure. Donovan Mitchell en particulier. La jeune superstar d’Utah commence tout feu tout flamme, avec un premier tir à mi-distance, puis un 3-points, et un autre 3-points du même endroit. Ça fait 10-2 d’entrée de jeu. Les Clippers font le dos rond mais frappent à leur tour avec un énorme dunk de Zubac par-dessus Gobert et Bogdanovic.

Chacun dans leur style : Nicolas Batum dans le coin pépère, et Jordan Clarkson sous haute pression en tête de raquette, marquent à 3-points. Le Jazz fait la course en tête mais ne crée pas non plus d’écart, alors que Los Angeles ressort DeMarcus Cousins qui fait le ménage dans la peinture.

Les deux équipes se tiennent, à l’image de Joe Ingles et Luke Kennard qui s’échangent des politesses derrière l’arc en toute fin de période, et Utah mène d’un petit point à la fin du premier quart (30-29).

Donovan Mitchell ultra concentré
Clarkson joue parfaitement son rôle de feu follet. Il allume les premières mèches en deuxième quart, bien suivi par Mitchell qui semble toujours aussi concentré sur ses tirs.

Mais les Clippers ne bougent pas d’un iota, avec Leonard et Jackson qui équilibrent la barque de Los Angeles. En fait, c’est dans les deux dernières minutes que le jeu s’emballe enfin, avec Gobert qui bâche Cousins et Ingles qui rentre un 3-points en stepback, et le fait savoir à « son ami » Paul George !

À 9 points, 4 passes, George n’a toujours pas réglé la mire à la pause, à 3/9. À ses côtés, Kawhi Leonard est fidèle à son poste avec 14 points, 3 passes. Mais c’est bel et bien Donovan Mitchell qui règne sur cette première mi-temps, avec 27 points, à 11/16 aux tirs dont 5/8 à 3-points. Il permet à Utah de faire un break, et prendre son plus gros écart à la mi-temps (66-53). Pour le Jazz, Jordan Clarkson est au taquet à 15 points en 13 minutes, quand Rudy Gobert fait lui aussi son boulot à 5 points, 9 rebonds et 3 contres.

Reggie Jackson sonne la révolte
Le retour des vestiaires n’est pas plus clément pour les Clippers qui voient non seulement Kawhi Leonard et Ivica Zubac écoper de leur troisième faute, mais également Donovan Mitchell envoyer un nouveau 3-points pour un 10-2 d’entrée. Le Jazz est à +21 ! Reggie Jackson enchaîne 7 points rapides pour amortir la chute et les Clippers sortent surtout une défense de zone qui casse le rythme du Jazz.

Un 12-0 des Clippers s’ensuit avec Jackson et Leonard aux manettes. Bogdanovic et Clarkson répondent bien à 3-points, Clarkson juste devant le banc californien même, mais la furia de Los Angeles se poursuit avec Zubac qui écrase un gros dunk et ce 12-0 devient 23-6. Le Jazz ne mène plus que de 4 longueurs. À vrai dire, face à George qui s’impose pour le panier plus la faute de Gobert, Utah ne survit que de 3-points, avec Ingles et puis Clarkson forcément. Ce dernier rentre un tir veinard en fin de possession, puis en remet un autre sur la suivante, et ça permet au Jazz de rester devant avant le dernier quart (93-86).

Le Jazz a les reins solides
Mais les Clippers sont bien sur le chemin du retour. Nicolas Batum rentre son deuxième 3-points du match dans le coin, et même s’il ne peut rien face à un layup difficile de Donovan Mitchell, Los Angeles force un nouveau temps mort de Quin Snyder après un layup de George qui remet son équipe à -2. Les Clippers reprennent même l’avantage au score après un énorme dunk de Kawhi Leonard qui traverse le terrain pleine balle après une interception. Jackson garde lui la main chaude avec deux 3-points qui font la bascule.

Utah est bousculé mais Utah n’est pas en reste. Pas le plus rapide, Joe Ingles parvient tout de même à se faufiler au layup, et le vétéran australien parachève un 14-2 de son équipe à 3-points après un autre tir lointain de O’Neale et un autre de Bogdanovic. La défense de ce dernier face à Kawhi Leonard est d’ailleurs à signaler, transformant plus souvent qu’à son tour la star des Clippers en passeur.

On est dans le « money time » et Los Angeles craque, avec huit tirs ratés de suite. Jackson et George tentent un ultime comeback mais ça ne suffira pas avec Mitchell et Gobert qui finissent le travail aux lancers (117-111).

Retour à l'accueil