Un Trae Young stratosphérique permet aux Hawks de frapper un grand coup à Milwaukee

Comme lors des deux tours précédents, les Atlanta Hawks sont allés chercher une victoire à l’extérieur en s’imposant cette fois-ci sur le parquet des Milwaukee Bucks (116-113). Avec un très grand Trae Young à la baguette. Le meneur All-Star a inscrit 48 points avec 11 passes décisives et 7 rebonds en 41 minutes. 

Milwaukee Bucks - Atlanta Hawks : 113-116
Atlanta mène 1-0

Peut-on encore parler de surprise ? Pour la troisième fois en autant de séries, les Hawks sont allés s’imposer à l’extérieur dès le premier match. Et comme à chaque fois, le héros s’appelait Trae Young. Le meneur All-Star a encore été époustouflant dans une atmosphère hostile. 48 points pour lui et une nouvelle très belle victoire pour Atlanta, qui l’a donc emporté à Milwaukee (116-113). Les Hawks ont gagné 6 des 8 matches disputés loin de leurs bases depuis le début des playoffs. "Depuis que je suis au collège, j’ai toujours aimé les matches à l’extérieur. J’ai le sentiment que dans ces moments-là, vous êtes vraiment une équipe. Ça vous rapproche", soulignait la superstar du soir, venu éteindre un autre public. Young est passé à deux points de son record en carrière. Mais il ne fallait pas moins que ses 48 pions pour surprendre les Bucks.

En revanche, c’est son coéquipier Clint Capela qui a inscrit le panier pour la gagne. Une claquette à 29 secondes de la fin pour mettre les Hawks à l’abri. Khris Middleton a alors eu une opportunité pour envoyer le match en prolongation mais il l’a ratée, comme la plupart de ses tentatives mercredi soir. Décisif lors du Match 7 contre Brooklyn, l’arrière All-Star s’est troué. Il a fini avec 6 sur 23 aux tirs pour 15 petits points. Pat Connaughton a lui aussi envoyé un airball alors qu'il pouvait égaliser dans les dernières secondes. Du coup, Giannis Antetokounmpo et Jrue Holiday se sont sentis esseulés par moment. 34 points, 12 rebonds et 9 passes pour le double-MVP, 33 points pour le meneur. Mais ce n’est pas comme si Trae Young avait eu beaucoup de soutiens. Ses coéquipiers se sont surtout appuyés sur lui en attaque, même si John Collins a terminé avec 23 points. Et comme contre New York ou Philadelphie, ça a marché. Il devra sans doute reproduire plusieurs fois ce genre d’exploits pour faire tomber Milwaukee.

Un Trae Young stratosphérique permet aux Hawks de frapper un grand coup à Milwaukee

Il n’a pas réalisé un grand Game 7 face aux Sixers, mais Trae Young reste la star d’Atlanta. La superstar même. Un joueur qui n’a peur de rien et qui est capable de marquer sur n’importe quel vis-à-vis. En forme et relâché, le maestro d’Atlanta s’occupe de tout. Dans un premier temps, il essaie de faire jouer ses coéquipiers, mais les Hawks sont plutôt maladroits en attaque. Donc il prend le scoring en main et attaque très bien la raquette. Efficace sur ses floaters, c’est lui qui maintient son équipe à flot (16-15).

En face, c’est Giannis Antetokounmpo qui se montre. Aidé par Jrue Holiday, le Grec est agressif et sa puissance fait mal à John Collins. Petit à petit, Milwaukee retrouve son adresse. En sortie de banc, le revenant Bobby Portis fait la différence. Par deux fois, Holiday le trouve poste bas pour deux points faciles, puis son tir à 3-points fait exploser la salle. Milwaukee termine bien ce quart temps (27-25).

Atlanta sans complexes
Les Bucks veulent passer la vitesse supérieure. Offensivement et défensivement, ils montrent de belles choses. Giannis Antetokounmpo, encore et toujours, arrive à imposer sa puissance et score comme bon lui semble (42-36). Cependant, les actions de classes du duo Giannis/Holiday ne distancent en rien des Hawks venus dans le Wisconsin avec l’idée de créer l’exploit. Ils n’ont plus gagné à Milwaukee depuis cinq ans !

Présent au scoring, Trae Young parvient de nouveau à faire marquer ses coéquipiers. Kevin Huerter, John Collins puis Clint Capela brillent grâce à leur maître à jouer et Atlanta reprend les devants (46-45). Rien ne sera simple pour les Bucks. Mais, en cette fin de première période, ils reprennent les choses en main. Coup sur coup, Holiday marque à 3-points et répond à Young. L’ancien arrière des Pelicans termine parfaitement cette première mi-temps, et à la pause, Milwaukee mène de 5 points (59-54).

Au retour des vestiaires, les deux équipes jouent sur un tempo élevé et notamment les Hawks qui arrivent à briller sur le jeu de transition. C’est simple, dès que Trae Young a le ballon en main, il accélère afin de vite trouver Capela ou Collins. Sur jeu placé, il brille sur pick-and-roll et lance parfaitement l’attaque des siens (67-67).

John Collins impressionne
Moins en vue, Giannis Antetokounmpo souffre un peu à l’image de son équipe. Attendu dans la raquette par un Collins qui montre que des belles choses, le double MVP n’a pas son impact habituel. Il va vite falloir qu’il se réveille car Atlanta prend de plus en plus confiance. La paire Young/Collins est en train de mettre le feu à la Fiserv Forum. Collins se bat sur chaque ballon comme si c’était le dernier. Il n’a peur de rien, et surtout il sait que Trae Young a le talent pour le servir dans n’importe quelle position en attaque.

C’est un régal de voir ce duo faire mal à l’une des meilleures défenses de la ligue. Les floaters ou les dunks rageurs de Collins permettent aux Hawks de rester en tête. Une avance qui ne cesse d’augmenter à la suite d’un nouveau tir à 3-points de Young, qui n’oublie pas de chambrer les fans des Bucks (86-78).

Comme souvent, Jrue Holiday et le « Greek Freak » prennent leurs responsabilités, et ils reçoivent enfin le soutien de Khris Middleton. C’est lui qui permet à son équipe de reprendre les devants au score malgré la belle présence de Clint Capela aux rebonds mais aussi au scoring (96-94).

Poussé par toute une salle, Giannis Antetokounmpo sait que c’est son moment : il score 6 points de suite et peut laisser exploser sa rage. Le double MVP a sorti ses muscles et donne une avance qu’on pense décisive dans un match aussi serré (105-98). Il reste quatre minutes à jouer.

Un Trae Young stratosphérique permet aux Hawks de frapper un grand coup à Milwaukee

Clint Capela décisif au rebond
Mais les Hawks et Trae Young sont connus pour ne rien lâcher. Dans les cordes, ils s’en remettent à leur magicien. D’abord, Young trouve Collins dans la raquette puis un drive avec la faute permet aux Hawks de recoller (107-105). La salle est en feu. Envoyé dans les airs par Holiday, Giannis claque un énorme alley-oop, mais sur l’action suivante, Trae Young trouve John Collins dans le corner à 3-points (111-110).

Les Hawks ne le savent pas encore, mais ce tir va changer la donne. Très précieux, Clint Capela va réussir à arracher un énorme rebond offensif et scorer pour redonner l’avantage à son équipe (112-111). Derrière, Pat Connaughton, trouvé à 3-points, manque son tir et c’est de nouveau Capela qui prend le rebond.

Obligés de faire faute pour arrêter le jeu, les Bucks envoient Young sur la ligne des lancers-francs. Ce dernier ne rate pas et il offre la première manche aux Hawks (116-113), mais aussi l’avantage du terrain. Finalement, cette série s’annonce palpitante, et c’est la première défaite des Bucks à domicile cette saison en playoffs !

Retour à l'accueil