Un Trae Young sensationnel fait chuter Philadelphie dans le Game 5 en remontant un déficit de 26 points

Philaelphie Sixers - Atlanta Hawks : 106-109
Atlanta mène 3-2

On pourrait presque qualifier ça de faute professionnelle. Tête de série à l’Est, premiers de la saison régulière, plus expérimentés et plus complets sur le papier, les Sixers ont encore été surpris par les Hawks mercredi soir (106-109). Malgré 39 points de Joel Embiid. Malgré l’avantage du terrain. Malgré une avance de 26 points au cours de la partie.

Même à un peu plus de 4 minutes de la sirène finale, les chances de victoire de Philadelphie étaient estimées à 97%. Parce qu’il y avait encore 10 longueurs d’avance (102-92) en faveur des hommes de Doc Rivers. Puis les Sixers se sont encore écroulés. Ils ont craqué mentalement. "On était trop relâché", confiait Ben Simmons. Trop relâché peut-être. Trop fragile aussi. L’Australien a raté 10 lancers-francs et a terminé avec 8 points en 36 minutes. Incapable de soutenir Embiid au scoring.

Seuls deux joueurs des Sixers ont marqué des paniers en deuxième mi-temps : Embiid et Seth Curry, auteur de 36 points au total. Quand Trae Young a senti que le vent tournait, il s’est déchaîné. Le jeune homme, qui découvre les playoffs et multiplie les performances de haut rang, a tout simplement battu son record personnel en claquant 39 points lui aussi. Parmi ses nombreux points, trois lancers qui ont conclu le comeback monstrueux d’Atlanta.

Les Hawks, également menés par le vétéran Lou Williams, décisif dans le money time, ont converti 16 de leurs 22 tentatives dans le quatrième quart temps. Un 19-40 passé en 12 minutes pour finalement l’emporter de justesse.

Voilà donc Trae Young et ses coéquipiers à une petite victoire de disputer les finales de Conférence. Impressionnant. Ils auront en plus l’avantage d’aller essayer de chercher cette qualification devant leur public. Les Sixers ne sont évidemment pas encore éliminés et ils peuvent s’appuyer sur leurs trente premières minutes de jeu pour se rassurer et se convaincre qu’ils restent les plus forts sur cette série. En revanche, ils sont encore bien, bien loin de se comporter comme des favoris pour le titre.

Un Trae Young sensationnel fait chuter Philadelphie dans le Game 5 en remontant un déficit de 26 points

Les hostilités lancées par les sonneurs de cloche d’un soir, Allen Iverson et Aaron McKie, les Sixers commencent fort. Ils débutent par un 8 sur 8 aux tirs, et les 13 points du duo Embiid – Korkmaz leur permettent de faire la course en tête. Il faut tout le talent de Trae Young pour garder les Hawks en embuscade (18-11).

Après les déclarations de Clint Capela qui avaient suivi le Game 4, Joël Embiid ne fait pas dans la demi-mesure dans ce premier quart-temps. Il agresse le Suisse et domine la rencontre des deux côtés du terrain pour finir la période avec 17 points à 8 sur 8 aux tirs et donner 14 longueurs d’avance à son équipe (38-24).

Atlanta sort le « Hack-a-Simmons »
Le Camerounais sur le banc, Philly continue de punir Atlanta derrière la ligne à 3-points. Après un 5 sur 7 lors des douze premières minutes, Shake Milton, Matisse Thybulle et Seth Curry font tous mouche de loin pour faire passer l’écart à +20, malgré la résistance de John Collins (51-31).

Avec cinq minutes à jouer avant la mi-temps, Nate McMillan décide alors de sortir le Hack-a-Simmons pour casser le rythme de son adversaire. Si le meneur des Sixers lui donne raison en ratant six de ses huit lancers-francs en l’espace de trois minutes, les Hawks ne parviennent pas en profiter pour revenir dans la rencontre.

Muselés par la défense agressive de Philadelphie, ils finissent le deuxième quart-temps à 5 sur 19 aux tirs. Grâce à Embiid, l’avance atteint même les 26 unités avant qu’un 3-points de John Collins ne vienne stopper l’hémorragie (62-40). À la pause, le pivot des Sixers compte déjà 24 points et 10 rebonds.

Seth Curry fait parler la poudre
Quatre points de suite de Trae Young pour entamer le troisième quart-temps semblent relancer Atlanta mais deux tirs primés de Seth Curry et de Joel Embiid lancent un 8-0 des Sixers qui reprennent 26 points d’avance (70-44). L’attaque des Sixers baisse toutefois de régime dans cette période mais leur défense empêche Atlanta de revenir sous la barre des 20 unités.

À chaque fois que Collins et Young règlent la mire, Seth Curry les imite pour tuer chaque début de momentum adverse. Le frère du double MVP enchaine d’ailleurs 11 points de suite pour garder les Hawks à -25 (83-58). Il faut finalement un 11-4 d’Atlanta pour terminer le quart-temps face au deuxième cinq des Sixers pour donner un brin d’espoir aux Hawks (87-69).

Les Hawks n’ont pas dit leur dernier mot
Une sélection de tirs suspecte de Philadelphie et deux possessions vides en défense rendent fou Doc Rivers qui prend un temps mort après 77 secondes de jeu dans le dernier quart-temps. Un 3-points de Danilo Gallinari ponctue cependant un 7-0 qui ramène Atlanta à -11 à la plus grande stupeur du Wells Fargo Center (87-76).

Le retour en jeu de la paire Embiid – Curry redonne de l’air aux Sixers mais Lou Williams prend feu. Il marque onze points de suite pour garder son équipe en embuscade et un 3-points de John Collins ramène Atlanta à -8 (100-92) ! Deux floaters de Trae Young, suivis d’une passe décisive à Clint Capela et une nouvelle dose de Hack-a-Simmons et voilà les Hawks à deux possessions avec trois minutes à jouer (104-98).

Trae Young refroidit le Wells Fargo Center
Sans rythme, les Sixers perdent la balle sur la remise en jeu, et ils enchainent avec une possession sans mouvement qui se termine par un tir forcé d’Embiid sans le moindre espace. En face, c’est tout l’inverse, Trae Young prend ses responsabilités, marque à mi-distance, puis sur un floater, avant de provoquer la faute de Matisse Thybulle sur une feinte à 3-points pour infliger un 7-0 personnel à Philly et mettre les Hawks devant au score pour la première fois de la rencontre (105-104) !

Avec 90 secondes à jouer, Tobias Harris refuse de tirer et finit par se faire contrer sous le cercle par John Collins dans une salle désabusée. Dans la foulée, Danilo Gallinari plante un fadeaway sur la tête de Seth Curry pour donner trois points d’avance aux Hawks (107-104).

Avec 21 secondes à jouer, les Sixers oublient un Curry seul à 3-points mais Embiid va chercher deux lancers francs… qu’il rate. Trae Young tue alors le match de l’autre côté et s’offre un record de points en playoffs pour réaliser un nouvel hold-up dans cette série et rentrer à Atlanta avec l’opportunité de se qualifier pour la finale de la conférence Est !

Retour à l'accueil