TQO 2021 : L'Allemagne s'est fait peur face au Mexique

SPLIT (Croatie) - Pendant 32 minutes, le Mexique semblait tenir sa première victoire, mais les Allemands ont ensuite inversé le cours du match. À la clé, un succès germanique 82-76, fruit de leur domination physique et de la profondeur de leur banc.

Le Mexique a pu compter sur la formidable performance de son leader Francisco Cruz, auteur de 30 points, mais il est resté muet au cours des cinq dernières minutes de la rencontre. Les 18 points et 15 rebonds de Gustavo Ayon ont aussi été vains pour la sélection coachée par Omar Quintero.

Le tournant : L'Allemagne avait besoin d'un détonateur en attaque, et c'est Andreas Obst qui lui l'a déclenché en inscrivant deux paniers à trois points pour permettre aux Allemands de s'accrocher au score en ramenant son équipe à cinq points avant l'entame du dernier quart-temps. Ensuite, la taille et les muscles ont parlé en faveur d'Allemands se montrant alors intraitables en défense et ne laissant le Mexique marquer que 4 petits points au cours des six premières minutes, tout en en scorant 16 pour prendre un avantage de 78-71 à quatre minutes du terme de la partie, suite à un autre tir primé d'Obst. Le Mexique ne s'en est jamais remis.

Le héros : Le coach Henrik Rodl a pu se permettre le luxe de laisser Joshiko Saibou sur le banc en début de match, confiant sur la capacité de son distributeur remplaçant d'avoir immédiatement un impact des deux côtés du terrain. Saibou a fini le match avec 17 points, l'Allemagne affichant un bilan de +13 avec lui sur le terrain. Aucun autre joueur n'a eu une si grande influence sur le rendement de la sélection allemande.

Le chiffre : Les fondamentaux sont importants. L'Allemagne a transformé 25 de ses 31 lancers francs, scorant 14 points de plus que son adversaire dans ce registre. Le Mexique a payé cash sa grande d'agressivité durant toute la rencontre.

À retenir : L'Allemagne a frôlé la correctionnelle, mais elle est parvenue à se ressaisir à temps. Elle affrontera la Russie en sachant que si elle rate à nouveau son entame de match, elle risque cette fois de ne pas pouvoir renverser la partie. Le Mexique peut se montrer satisfait de sa performance, mais à moins de tourner à plein régime au cours des quarante minutes, la Russie le privera d'une place en demi-finale.

Retour à l'accueil