Milwaukee vient difficilement à bout des Nets dans le match 3 de la série (1-2)

Humiliés lors du match 2, les Milwaukee Bucks se sont appuyés sur leur défense et le duo Antetokounmpo-Middleton pour battre Brooklyn (86-83) dans les dernières secondes, revenant à deux victoires à une.

Les deux meilleures attaques de la saison régulière (respectivement 120 et 118 points de moyenne) peuvent donc offrir un match de play-offs avec un score digne des années 90. Mais que seulement 169 points aient été inscrits jeudi soir au Fiserv Forum, personne ne s'en plaindra côté Milwaukee. Corrigés 125-86 lors du match 2 de ce deuxième tour de la conférence Est, les Bucks ont offert une vraie réaction en limitant les Brooklyn Nets à 83 points (86-83) pour revenir à deux victoires à une.

La différence s'est faite à onze secondes de la fin sur une action individuelle de Jrue Holiday. Après un tir manqué de Bruce Brown et un rebond défensif de Giannis Antetokounmpo, le meneur s'est emparé du ballon dans son camp et plutôt que de demander un temps-mort, il a pris les choses en main. Sur le côté droit du panier, il a d'abord effacé Joe Harris à hauteur de la ligne à trois points avant de se défaire de Brown d'un « spin move » imparable avant de conclure le lay-up, main droite, sous le nez Blake Griffin et Kevin Durant impuissants.

Dans les dernières secondes, Bruce Brown a manqué un lay-up pour reprendre l'avantage puis Durant a vu son tir pour l'égalisation, au buzzer, s'écraser sur le cercle, en vain. « Je me suis dit qu'ils pensait peut-être que j'allais demander le temps-mort, a expliqué Holiday. Au départ, je voulais manger un peu de temps au chronomètre mais j'ai vu que Brown serait en un contre un (face à lui) alors j'ai tenté quelque chose. C'était un bon « move ». »

16310
Pour la première fois des play-offs, Milwaukee a pu ouvrir l'intégralité de ses tribunes à ses supporters (la jauge était fixée à 50% au premier). 16310 spectateurs étaient donc présents au Fiserv Forum, soit un taux de remplissage de 94 %.

Cela a surtout évité d'énormes regrets aux Bucks qui avaient compté jusqu'à 21 points d'avance en début de partie (30-9, 11e). Vexés d'avoir offert une de leurs pires prestations de la saison deux jours plus tôt au Barclays Center, les joueurs de Milwaukee ont réalisé une entame parfaite. Surtout deux d'entre-eux : Antetokounmpo et Khris Middleton, auteurs de quinze points chacun dans ces douze premières minutes à sens unique. Et si les Nets ont fini par revenir au score (notamment en réagissant dès la deuxième période remportée 31-15), ce duo a continué de dominer les débats, marquant près de 80 % des points des Bucks jeudi soir. Antetokounmpo en a marqué 33 mais a été en difficulté comme quasiment tous ses coéquipiers à trois points (1 sur 8 pour lui et 6 sur 31 pour son équipe). Le seul à surnager dans cet exercice fut Middleton avec 35 points à 3 sur 6 derrière l'arc de cercle. Un sacré contraste avec ses deux matches précédents où il n'avait inscrit que 13 de ses 43 tirs tentés au total.

Côté Brooklyn, Durant a répondu présent avec 30 points, 11 rebonds, cinq passes et quatre interceptions. Kyrie Irving ne s'en est pas trop mal sorti avec 22 points, 5 rebonds et 3 interceptions, mais une seule passe décisive. Ensuite, hormis Brown (16 points), aucun Net n'a inscrit plus de deux paniers. La palme de la maladresse redevant à Joe Harris auteur d'un 1 sur 11 au tir. « C'était un bon match de play-offs à l'ancienne », a soufflé Kyrie Irving alors que Durant regrettait des occasions manquées en fin de match à cause de la précipitation. Avec un match 4 pas avant dimanche (à 21 heures, heure française), les Nets auront le temps de préparer leur riposte. Vu l'atmosphère jeudi et la prise de bec entre Durant et PJ Tucker, elle promet d'être musclée.

Retour à l'accueil