Les Suns envoient les champions en titre en vacances ! Une première pour LeBron James dès le premier tour

Battus par les Phoenix Suns pour la quatrième fois en six rencontres, les Los Angeles Lakers sont éliminés des playoffs. C’est la première fois que LeBron James sort à ce stade de la compétition au cours de sa carrière. Les Nuggets se sont qualifiés pour le tour suivant en dominant les Blazers (126-115) grâce aux 36 points de Nikola Jokic.

Los Angeles Lakers - Phoenix Suns : 100-113
Phoenix gagne la série 4-2

Cette fois, c’est fini. Déjà en très mauvaise posture après une très lourde défaite au Match 5, les Lakers ont été éliminés en s’inclinant à nouveau contre les Suns jeudi soir. Los Angeles est désormais officiellement la sixième équipe championne en titre à sortir dès le premier tour des playoffs la saison suivante. Une grande première dans la carrière de LeBron James. Il y a quelques années, le King n’aurait peut-être jamais laissé une telle humiliation arriver. Mais diminué par une douleur à la cheville, et aussi tout simplement moins tranchant avec le temps, il a montré des limites sur cette rencontre décisive. Il a manqué de nombreux layups. D’autres ont été bloqués par Jae Crowder. Il a terminé avec 29 points, 11 sur 26 aux tirs, 9 rebonds et 7 passes décisives en 41 minutes. Mais il était un peu esseulé par moment. Plus assez percutant et probablement trop fatigué pour gagner sans Anthony Davis.

L’intérieur All-Star a tenté de jouer. Mais il a aggravé sa blessure à l’aine et est sorti pour de bon au bout de cinq minutes, sans marquer le moindre point. Les Suns ont de toute façon très vite pris le large. Ils menaient de 22 points après un quart temps, (14-36), ce qui en dit long sur l’état d’esprit des Lakers au moment d’attaquer le match le plus important de la saison. L’écart est monté un moment avant que les Californiens aient enfin une réaction d’orgueil. Ils ont essayé de faire leur retard en deuxième mi-temps. En profitant notamment de l’absence de Chris Paul, touché à l’épaule.

Mais même diminué, Chris Paul a su avoir un impact sur le jeu. C’est quand les Lakers sont revenus à 10 longueurs (86-96) et reprenaient espoir que le vétéran a mis un coup de boost pour calmer le Staples Center. Avec deux paniers et une passe décisive pour un trois-points de Mikal Bridges. Un 7-0 et un écart qui est de suite remonté à 17 points. Devin Booker, monstrueux sur la rencontre avec 47 points inscrits (15 sur 22, 8 sur 10 à trois-points), a su lui aussi achever ses adversaires quand il le fallait. Cette équipe de Phoenix est pleine de mérite et elle retrouvera donc Denver au prochain tour. Tandis qu’à Los Angeles, l’été risque d’être long et agité en coulisses.

Portland Trail Blazers - Denver Nuggets : 115-126
Denver gagne la série 4-2

Les Nuggets ne baissent jamais les bras. C’est l’une de leurs caractéristiques en tant que groupe. Et même avec 14 points de retard dans le troisième quart temps, Nikola Jokic et ses partenaires n’ont pas lâché. Pour finalement arracher la victoire et la qualification en dominant les douze dernières minutes de la partie (126-115). "On ne pourra jamais nous enlever notre combativité", confie le Serbe. "On va sur le terrain et on se bat. On n’abandonnera jamais. Ça ne fait pas partie de notre ADN." Les Blazers en ont une nouvelle fois fait les frais. Ils ont vu leur avantage diminuer à toute vitesse. En subissant par exemple le nouveau coup de chaud du meneur remplaçant Monte Morris, déjà auteur de 28 points dans le Match 5 et qui a pesé en sortie de banc jeudi soir. Il a marqué 22 points en plus de ses 9 passes décisives. Son panier à trois-points au buzzer ramenait les siens à 3 petites longueurs pour conclure le troisième quart (98-101).
Quelques minutes plus tard, Jokic et Rivers ont repris les devants avant d’accentuer l’écart en faveur de Denver. Le pivot s’est comporté comme un MVP en compilant 36 points, 8 rebonds et 6 passes décisives. Son jeune lieutenant Michael Porter Jr l’a bien épaulé avec 26 points, dont 22 inscrits dans le premier quart temps. Les Blazers ont essayé de s’appuyer sur Damian Lillard, évidemment, mais le meneur All-Star ne peut pas planter 55 points tous les soirs. Il a fini avec 28 unités et 13 passes décisives. L’intersaison s’annonce décisive à Portland, sorti dès le premier tour pour la deuxième année d’affilée alors que sa superstar est au sommet de son art.

Retour à l'accueil