Terance Mann, héros des Los Angeles Clippers contre le Utah Jazz lors du match 6 des demi-finales de conférence des play-offs

Terance Mann, héros des Los Angeles Clippers contre le Utah Jazz lors du match 6 des demi-finales de conférence des play-offs

Bien que menés de plus de 26 points, les Los Angeles Clippers ont su inverser la tendance pour l’emporter contre le Utah Jazz (131-119). Ils décrochent ainsi leur toute première qualification pour les finales de Conférence à l’Ouest.

Los Angeles Clippers - Utah Jazz : 131-119
Los Angeles remporte la série 4-2

Ces Clippers ne sont certainement plus les mêmes que la saison dernière. On l’avait senti dès le début de saison et on l’avait encore répété après les deux matches de suite gagnés contre les Mavericks au premier tour. Alors qu’ils baissaient la tête face à l’adversité l’an dernier, les joueurs californiens continuent de se battre sans relâche. Une vraie équipe de guerriers. Et hier soir, ce groupe si différent, si spécial, est entré dans l’Histoire de la franchise en devenant le premier à se qualifier pour les finales de Conférence à l’Ouest en battant le Jazz (131-119) pour la quatrième fois d’affilée !

Une performance majeure et héroïque pour les hommes de Tyronn Lue. Ils étaient menés de 26 points. Il y avait encore 22 points d’avance pour Utah à la mi-temps. Plutôt que de se laisser abattre et de garder de l’énergie pour un éventuel Match 7, ces soldats n’ont pas cessé de croire en eux. Et ils ont été remis dans la partie par un surprenant Terance Mann, l’une des révélations de ces play-offs. Très peu utilisé sur les deux premiers matches (perdus), le jeune joueur a marqué 39 points ! Dont 20 dans le troisième quart temps, soit presque autant que le Jazz (22) à lui tout seul sur cette période décisive.

Les Clippers ont continué sur leur lancée dans le quatrième quart temps pour reprendre les devants. Avec encore une fois un excellent Reggie Jackson, métamorphosé cette saison. Le meneur a claqué 27 points à 10 sur 16 aux tirs tout en distribuant 10 passes décisives. Gros match de Paul George qui a compilé 27 points, 9 rebonds et 7 passes. Que dire aussi de Nicolas Batum qui a fini avec 16 points, 4 paniers primés et 7 rebonds. Une vraie victoire collective, la force d’un groupe courageux.
Parce qu’en face, le Jazz aura de sérieuses questions à se poser. Rudy Gobert et ses coéquipiers se sont écroulés. Donovan Mitchell a inscrit 39 points malgré sa blessure à la cheville mais il était inexistant dans les dernières minutes. De retour pour ce Match 6, Mike Conley a terminé avec 1 sur 8 aux tirs. Le mérite revient surtout aux Clippers, qui n’ont pas abandonné après la blessure de Kawhi Leonard. Ils vivent désormais avec l’espoir de retrouver leur meilleur joueur au tour suivant, même si les prévisions restent très pessimistes. Mais quoi qu’il arrive, cette formation ne rendra pas les armes sans combattre. Les Suns sont prévenus.

Terance Mann, héros des Los Angeles Clippers contre le Utah Jazz lors du match 6 des demi-finales de conférence des play-offs

Terance Mann, héros des Los Angeles Clippers contre le Utah Jazz lors du match 6 des demi-finales de conférence des play-offs

Dos au mur, le Jazz n’a plus le choix, il faut s’imposer coûte que coûte. Donovan Mitchell montre la voie et commence fort avec cinq points rapides, et quand il rate, c’est Rudy Gobert qui remet le couvercle. Mais Los Angeles répond bien aussi, avec Terance Mann à 3-points et Paul George en puissance au layup. Mann surgit de nulle part pour aller claquer un layup raté de George et le public de LA peut se chauffer la voix une première fois.

Froid comme une lame, Donovan Mitchell calme tout le monde d’un 3-points très difficile qui fait filoche. Déjà à 10 points, l’arrière star du Jazz ne peut maintenir l’avantage alors que Batum frappe à 3-points, mais aussi sur une interception qu’il conclut au dunk. Persistant, Mitchell continue de pénétrer, une première fois pour distribuer à O’Neale à 3-points mais une autre pour lui-même au layup. Il inscrit aussi un 3-points lunaire, plus la faute, qui donnera finalement le gain de ce premier quart à Utah (33-31).

Le show Jordan Clarkson
Après le show Mitchell en premier quart (16 points), le Jazz met la balle entre les mains de son « super sub » Jordan Clarkson en deuxième. S’il se fait bâcher par Batum une première fois, Clarkson persiste et signe. Il obtient les lancers et puis un autre 3-points à l’angle opposé. Il remonte la balle à base de dribbles entre les jambes, et score tout simplement la bagatelle de 21 points en 12 minutes, à 8/12 aux tirs ! Malgré un gros dunk de Batum, Clarkson assomme les Clippers, avec un avantage qui gonfle à 18 points.

Paul George et Reggie Jackson essaient bien de limiter la casse, mais Donovan Mitchell leur remet un coup sur la carafe avec deux bombes très longue-distance. À 22 points, 7 rebonds, 4 passes, l’arrière est exceptionnel en première mi-temps, parfaitement soutenu par les 21 points, 4 rebonds de Jordan Clarkson. À 2/12 à 3-points, les Clippers sont en travers et ils passent un bien mauvais quart d’heure en deuxième quart, perdu de 20 points (39-19). PG a beau en être à 16 points et 4 passes, bien aidé par Mann à 14 points, LA est dans la panade à la mi-temps (72-50).

Terance le Mann !
Largués à la pause, les Clippers reprennent du poil de la bête au retour des vestiaires au moyen d’un 12-3 mené par Terance Mann qui score 10 points avec deux 3-points dans chaque coin. Bojan Bogdanovic score à 3-points pour arrêter l’hémorragie, tandis que Mike Conley inscrit son premier panier du match. Le Jazz se stabilise avec Donovan Mitchell qui trouve Gobert au alley-oop et O’Neale qui conclut un 7-0. Mais ce troisième quart est décidément en faveur des Clippers.

Terance Mann poursuit son festival avec un nouveau 3-points et quelques mots doux au passage à Rudy Gobert qui lui laisse trop d’espaces à 3-points. Reggie Jackson s’y met aussi et Los Angeles passe un 17-0 en un peu plus de 3 minutes. C’est un dunk pour O’Neale qui vient briser la série mais l’écart de 25 points en début de période s’est volatilisé face à l’adresse de loin des Clippers (7/10), dont 20 points du seul Mann, et 14 pour Jackson (94-91).

Des Clippers euphoriques
Les Clippers restent sur les mêmes bases pour lancer le dernier quart. Nicolas Batum relance les hostilités à 3-points. Reggie Jackson donne le tournis à ses adversaires en un-contre-un, et redonne l’avantage à son équipe, le premier depuis un bail. Donovan Mitchell réplique avec un 3-points pour le Jazz mais l’avalanche se poursuit avec Beverley et Batum qui enchaînent de loin. Los Angeles mène de 7 points quand Bogdanovic retrouve la mire pour deux 3-points qui remettent Utah sur les bons rails.

Mais pas question de stopper cette euphorie de deuxième mi-temps pour les Clippers qui repartent à l’assaut avec George et Mann, le nouvel homme providentiel, bien servi par Jackson après un rebond offensif.

Mann en remet encore une couche à 3-points et si O’Neale et Mitchell essaient bien de remettre le Jazz en mouvement, avec O’Neale qui s’impose aussi au rebond offensif, c’est cette fois au tour de Beverley de sanctionner à 3-points… La coupe est pleine pour le Jazz qui aura explosé en deuxième mi-temps, encaissant 81 points pour n’en scorer que 47 !

Paul George et Pat Beverley viennent clore le score aux lancers et les Clippers, sans Kawhi Leonard, brisent enfin leur malédiction : ils sont bel et bien en finale de conférence Ouest pour la première fois de leur histoire. Ils y sont attendus, de pied ferme, par les Suns. Et ça débute dès dimanche…

Retour à l'accueil