Les Bucks ont eu le dernier mot face à un Kevin Durant stratosphérique dans un Game 7 légendaire !

Décidé après prolongation, le Game 7 entre les Nets et les Bucks a tenu toutes ses promesses. Et c’est finalement Milwaukee, emmené par un énorme Giannis Antetokounmpo (40 points, 13 rebonds, 5 passes), qui est venu à bout de Brooklyn (115-111), porté par un Kevin Durant de gala (48 points, 9 rebonds, 6 passes) mais épuisé !

Game 7. Deux des mots les plus excitants du basket et, comme annoncé dans notre preview de cette demi-finale de conférence, la saison des Nets et des Bucks va donc se jouer sur une seule rencontre !

Les Bucks ont eu le dernier mot face à un Kevin Durant stratosphérique dans un Game 7 légendaire !

Dans le premier quart-temps, c’est d’abord Milwaukee qui se détache, avec ses shooteurs, avant que Brooklyn n’inverse la tendance, grâce à un « run » de 11-0, instigué notamment par Kevin Durant (15-11). À 3-points, à mi-distance ou dans la peinture, Giannis Antetokounmpo répond ensuite à « KD », déjà chaud bouillant, tandis que James Harden se met en confiance en allant chercher des lancers-francs. Au tableau d’affichage, les deux équipes se tiennent en une possession et, malgré la mise en route de Khris Middleton et Jrue Holiday, les « role players » new-yorkais permettent aux leurs de virer en tête, après douze minutes (28-25).

Dans le deuxième quart-temps, les seconds couteaux des Bucks (Brook Lopez, P.J. Tucker, Pat Connaughton) poursuivent leur joli début de match, brillant à 3-points et au rebond offensif. Mais, à l’intérieur, Blake Griffin et Bruce Brown ne sont pas en reste pour les Nets, toujours devant (41-38). Malgré l’agressivité de Giannis Antetokounmpo dans la raquette, certes maladroit aux lancers, Brooklyn conserve ses 5-10 points d’avance. Un véritable combat physique s’installe alors, ce qui ne dérange pas Kevin Durant et James Harden, omniprésents en fin de mi-temps pour résister à Brook Lopez, très présent dans la peinture (53-47).

Un Game 7 équilibré de A à Z

L'énorme shoot de Kevin Durant à 2 secondes du buzzer qui aurait pu envoyer Brooklyn en finale de conférence si sa chaussure n'avait pas mordue la ligne

L'énorme shoot de Kevin Durant à 2 secondes du buzzer qui aurait pu envoyer Brooklyn en finale de conférence si sa chaussure n'avait pas mordue la ligne

Au retour des vestiaires, Milwaukee revient très fort. Entouré de ses shooteurs (dont P.J. Tucker), Giannis Antetokounmpo continue ses dégâts à l’intérieur pour remettre les siens en tête, avec un 11-0 à cheval sur les deux quarts-temps. Mais les Nets, guidés par un Kevin Durant intenable à 3-points, aux lancers ou à mi-distance, et épaulé par un super Blake Griffin, veillent au grain pour maintenir leur avance d’une possession, au tableau d’affichage (68-67). En dépit du momentum clairement en faveur des Bucks.

Le mano-a-mano n’en finit pas ensuite, avec des joueurs de Milwaukee qui poursuivent leur entreprise de démolition dans la raquette. Aux lancers-francs, Kevin Durant et James Harden renvoient l’ascenseur à Giannis Antetokounmpo, toujours inarrêtable près du cercle avec sa puissance. Seule différence : les Bucks peuvent compter sur des « role players » très efficaces, à l’image de Brook Lopez et Pat Connaughton, adroits dès qu’il le faut. Et à douze minutes de la fin, si les Bucks ont repris l’avantage, le suspense reste entier dans ce Game 7 (82-81).

Dernier quart-temps rime avec affrontement. L’écart d’une possession perdure ainsi. Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est le réveil bienvenu de Khris Middleton, maladroit jusqu’ici. À mi-distance, le All-Star récite ses gammes pour rivaliser yeux dans les yeux avec Kevin Durant et James Harden, soutenus par les 3-points de Blake Griffin ou Joe Harris (93-91). Au coude-à-coude, aucune des deux équipes ne parvient à faire la différence au score, même si chacune des (super)stars des Nets et des Bucks se démène, à tour de rôle (101-101).

Les Bucks ont eu le dernier mot face à un Kevin Durant stratosphérique dans un Game 7 légendaire !

En mode record, Kevin Durant refroidit les Bucks !
Dans les deux dernières minutes, le fantomatique Jrue Holiday met enfin le nez à la fenêtre, à 3-points, à mi-distance puis aux lancers. Mais Kevin Durant continue son festival offensif, à mi-distance lui aussi.

Il n’empêche que, face à Khris Middleton, « KD » perd un ballon précieux qui permet à Milwaukee de virer à +4 à une minute de la fin (109-105). Au bord du gouffre, Brooklyn se reprend grâce à Kevin Durant près du cercle. Avant que le MVP 2014, profitant d’une boulette de Brook Lopez, ne parvienne à égaliser presque miraculeusement, avec 1.6 seconde au chrono, pour envoyer tout le monde en prolongation (109-109) !

Et sur ce shoot égalisateur, auquel Giannis Antetokounmpo n’a pas su répondre sur l’ultime possession du temps réglementaire, Kevin Durant en a d’ailleurs profité pour devenir le recordman NBA de points dans un Game 7 : 48 !

Les Bucks ont eu le dernier mot face à un Kevin Durant stratosphérique dans un Game 7 légendaire !

Pour autant, en prolongation, le niveau de jeu en a pris un coup. Les jambes étant terriblement lourdes de chaque côté, les minutes défilent sans qu’un seul panier ne soit inscrit après celui de Bruce Brown en ouverture. Les duels sont âpres et P.J. Tucker puis Blake Griffin sont obligés de quitter leurs coéquipiers pour six fautes. Mais alors que l’on pensait les Bucks K-O depuis le shoot de Kevin Durant, Giannis Antetokounmpo puis Khris Middleton remettent les leurs aux commandes, dans la peinture puis à mi-distance (113-111), à 40 secondes de la fin !

Les Bucks ont eu le dernier mot face à un Kevin Durant stratosphérique dans un Game 7 légendaire !

Auteur de 40 points, 13 rebonds et 5 passes (en 50 minutes), Giannis Antetokounmpo a assumé ses responsabilités dans ce Game 7. Son duel avec Kevin Durant (48 points, 9 rebonds et 6 passes) a régalé les spectateurs du Barclays Center. Ce n’est d’ailleurs que la 3e fois de l’histoire que deux joueurs inscrivent chacun au moins 40 points dans un Game 7 !

Et derrière les deux anciens MVP, Khris Middleton (23 points, 10 rebonds, 6 passes et 5 interceptions), James Harden (22 points, 9 rebonds et 9 passes), Brook Lopez (19 points, 8 rebonds et 4 contres), Blake Griffin (17 points et 11 rebonds) ou encore Jrue Holiday (13 points, 7 rebonds et 8 passes) ont noirci la feuille de stats, avec plus ou moins d’efficacité.

Mais ce sont bel et bien les Bucks qui disputeront une finale de conférence, à partir de la semaine prochaine ! L’aventure de l’armada des Nets se termine, elle, prématurément.

Retour à l'accueil