Khris Middleton mène les Bucks à Atlanta (2-1)

Menés par les 38 points de Khris Middleton, dont inscrits 20 dans le quatrième quart temps, les Milwaukee Bucks ont fini par s’imposer 113 à 102 contre les Atlanta Hawks dimanche soir. La franchise du Wisconsin reprend le contrôle de la série.

Atlanta Hawks - Milwaukee Bucks : 102-113
Milwaukee mène 2-1

Trae Young et les Hawks ont des raisons d’être frustrés. Ils menaient au score lorsque le meneur All-Star s’est blessé à la cheville suite à une collision avec un arbitre en fin de troisième quart temps. Et il n’y avait que ça qui pouvaient l’arrêter dimanche soir. Parce qu’avant de perdre en vitesse avec la douleur, il avait planté 35 points. Et c’est à la suite de son pépin physique que le match a tourné en faveur des Bucks, finalement vainqueurs 113 à 102. Mais ce résultat s’explique aussi (surtout) par le gros coup de chaud de Khris Middleton dans les dernières minutes. Comme souvent au cours de ces playoffs, l’arrière All-Star de Milwaukee a pris les choses en mains au cours dans le money time. C’est simple : il a fait mieux à lui tout seul que toute l’équipe d’Atlanta au cours du quatrième quart temps. 20 points pour Middleton et 17 pour les Hawks.

Les Bucks sont alors passés au contrôle à la suite d’un 15-3. Avec 3 paniers primés du héros du soir. Les joueurs de Mike Budenholzer avaient 7 points de retard (88-95) avant de rapidement compter 5 longueurs d’avance (102-98). Toujours propulsé par leur deuxième star, qui a achevé ses adversaires avec un nouveau panier lointain dans la dernière minute de la partie. "Ce qu’il a fait aujourd’hui était incroyable", notait Giannis Antetokounmpo. "Il nous a portés à la fin. Ce que j’ai vu, c’est le récital d’un grand joueur. C’est aussi simple que ça." Un bel hommage à son coéquipier de la part du Grec, lui aussi déterminant dans le succès des siens avec 33 points et 11 rebonds au compteur. C’est la troisième fois déjà que Middleton et Antetokounmpo franchissent tous les deux la barre des 30 points et 10 rebonds sur un match. Les Bucks reprennent donc le contrôle de la série et mènent désormais 2-1 avant le Match 4 à Atlanta.

Khris Middleton mène les Bucks à Atlanta (2-1)

Pour les Hawks comme pour les Bucks, ce Game 3 revêt une importance capitale, à une victoire partout. Car si Atlanta a repris d’entrée l’avantage du terrain dans cette finale de conférence, Milwaukee entend bien le récupérer dès ce soir, à l’occasion du premier match de la série disputé à la State Farm Arena.

Et ce sont les Hawks qui débutent idéalement cette partie, avec un « run » de 7-0, rapidement instigué par Clint Capela, et qui se transforme ensuite en un 15-2, grâce aux réussites à 3-points de leurs shooteurs. Groggy, les Bucks doivent composer, en prime, avec les problèmes de fautes de Giannis Antetokounmpo. Pire : Trae Young est déjà insaisissable offensivement, donnant le tournis à ses défenseurs. Mais Jrue Holiday et Brook Lopez parviennent, malgré tout, à leur apporter quelques points, dans la peinture (20-8).

closevolume_off
Chaud bouillant, Trae Young ne faiblit pas avec le temps, que ce soit à 3-points ou à mi-distance. À -15, Milwaukee s’en remet alors à Khris Middleton et Bobby Portis, incisifs près du cercle, puis Giannis Antetokounmpo, dominateur dans la raquette et qui provoque des lancers-francs. Suffisant pour recoller progressivement au score. Mais après douze minutes, Atlanta réussit tout de même à conserver les commandes au tableau d’affichage (32-27).

Trae Young et Giannis Antetokounmpo se donnent la réplique
Dans le second quart-temps, les remplaçants entrent en jeu de chaque côté, et Danilo Gallinari puis Lou Williams tentent de remettre un coup d’accélérateur pour les Hawks, à 3-points notamment. Heureusement pour les Bucks, les différents lancers-francs ratés de Clint Capela les remettent dedans, tandis que Giannis Antetokounmpo n’en finit pas de faire du grabuge dans la peinture, afin de ramener les siens à seulement une possession d’écart (44-42).

Le retour de Trae Young, conjugué au talent offensif de Danilo Gallinari, permet ensuite à Atlanta de reprendre une dizaine de points d’avance, en dépit des énièmes paniers de Giannis Antetokounmpo dans la raquette. Mais les joueurs de Milwaukee, une nouvelle fois emmenés par un précieux tandem Khris Middleton – Bobby Portis, terminent cette mi-temps sur un « run » de 10-0 pour remettre les compteurs à zéro, à la pause (56-56).


Au retour des vestiaires, les Hawks s’efforcent de reprendre leur marche en avant, toujours sous l’impulsion de Trae Young, à 3-points et près du cercle. Incontrôlable, le meneur de 22 ans est aidé par Clint Capela et Danilo Gallinari, qui compensent les problèmes de fautes de John Collins. Sauf que les Bucks, quant à eux portés par Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton, restent au contact de leurs hôtes, dominateurs mais pas trop (73-70).


Atlanta domine, Milwaukee s’accroche
Dans la peinture, le show Giannis Antetokounmpo se poursuit, à tel point que Milwaukee parvient à passer devant pour la toute première fois de la partie, sur un panier de Bobby Portis, très précieux en sortie de banc. Sans paniquer, Atlanta fait en sorte de répondre collectivement au « Greek Freak », en se rendant notamment sur la ligne des lancers-francs ou en sanctionnant à 3-points. À douze minutes de la fin, Trae Young et les siens continuent donc de virer en tête (85-83).

Même si le meneur All-Star inquiète ses fans après s’être, semble-t-il, foulé la cheville…

Dans le dernier acte, la tension monte en tout cas d’un cran et les contacts s’intensifient entre les deux équipes, sur chaque possession. Sur un « alley-oop » avec Lou Williams, Onyeka Okongwu électrise quant à lui la foule et les Hawks, qui peuvent compter sur toute l’inspiration de leurs remplaçants, reprennent automatiquement du poil de la bête. Mieux encore : Trae Young effectue son retour sur le parquet, après avoir regagné les vestiaires pour sa cheville douloureuse.

Khris Middleton en état de grâce
C’est alors que Khris Middleton prend, à -7, les choses en main, en dépit des assauts adverses de Trae Young. À 3-points, l’ailier All-Star fait ainsi mouche à trois reprises, n’oubliant pas non plus de marquer un 2-points tout aussi éloigné que compliqué, dans le « corner ». En l’espace de deux minutes, le joueur de 29 ans a donc fait passer (quasiment à lui seul) le score de 88-95 à 101-98, en faveur des Bucks, à l’approche du « money-time » !

Et dans le « money-time », justement, Khris Middleton parachève son sublime quatrième quart-temps (20 points !), à 3-points, à mi-distance et près du cercle. Plus discret, Giannis Antetokounmpo se joint à la fête en inscrivant notamment deux paniers à mi-distance et Milwaukee prend finalement le dessus sur Atlanta (113-102), dominé 20 à 17 par le seul Khris Middleton, dans les douze dernières minutes de ce Game 3.

Auteur de 38 points, 11 rebonds et 7 passes en global, Khris Middleton a été l’homme fort des Bucks ce soir, signant un dernier acte de folie, donc. À ses côtés, Giannis Antetokounmpo compile 33 points, 11 rebonds et 4 passes, pendant que Bobby Portis apporte 15 points en sortie de banc. En face, coupé de ses coéquipiers, Trae Young (35 points) a quant à lui manqué de soutien, en dehors de Danilo Gallinari (18 points). Et voilà désormais les hommes de Nate McMillan sous pression, avant le Game 4.

Retour à l'accueil