Les Brooklyn Nets mènent deux victoires à zéro dans leur demi-finale de conférence face aux Milwaukee Bucks totalement submergés lundi (125-86).

Les Brooklyn Nets mènent deux victoires à zéro dans leur demi-finale de conférence face aux Milwaukee Bucks totalement submergés lundi (125-86).

Brooklyn prend le large. Malgré l'absence de James Harden, blessé aux ischio-jambiers, les Nets ont aisément remporté un deuxième succès en deux matches dans leur demi-finale de conférence lundi à domicile face aux Milwaukee Bucks, dominés de bout en bout (125-86). Tenus trente-quatre points sous leur moyenne offensive en saison régulière, Giannis Antetokounmpo (18 points) et ses partenaires étaient déjà dans les cordes (36-19) à la fin du premier quart-temps et ont concédé jusqu'à quarante-neuf points d'écart (123-74 à quatre minutes trente de la fin) face à Kevin Durant (32 points à 12 sur 18 aux tirs après trois quart-temps, 6 passes) et Kyrie Irving (22 points, 6 passes, 5 rebonds), et aux shooteurs new-yorkais qui ont connu une grosse réussite (50 %) à trois points avec un gros volume de tirs (21 sur 42). Le match 3 aura lieu jeudi soir à Milwaukee.

Avec Bruce Brown en lieu et place de James Harden, les Nets mettent une grosse intensité et le Barclays Center se réveille dès les premières séquences après une claquette énorme de Blake Griffin qui retrouve du feu dans les jambes. L’ancien de la maison Brook Lopez plante deux banderilles de loin, mais Kevin Durant sort déjà le grand jeu et il noircit la feuille à vue d’œil (13 points déjà).

Kyrie Irving passe aussi la vitesse supérieure, et il découpe la peinture des Bucks sur deux actions de suite. Les fans des Nets sont déjà debout, et après douze minutes, l’écart est déjà important (36-19).

Les joueurs de Steve Nash ont mis le mode attaque « ON » et ils ne lèvent pas le pied de l’accélérateur. Giannis Antetokoumpo passe complètement à travers pour l’instant, et pour ne rien arranger, le « Greek Freak » prend un dunk sur la truffe du virevoltant Blake Griffin, qui fait beaucoup de mal dans la raquette.

Avec du mouvement en attaque, et moins dribbles, Brooklyn a posé sa patte sur les débats, et les Bucks prennent une leçon de basket. En sortie de banc, Mike James apporte beaucoup, et à la pause, il y a déjà 24 points d’avance (65-41).

Kevin Durant et les Brooklyn Nets humilient les Bucks (+39 points) dans le match 2 pour mener 2-0 dans la série

La machine Brooklyn en ordre de marche
Au retour des vestiaires, les Bucks décident de miser sur les tirs de loin pour combler l’écart. Mais Kevin Durant ne l’entend pas de cette oreille et il poursuit son concours personnel de tirs à 3-points. Giannis Antetokounmpo retrouve son jeu, et montre les muscles dans la raquette, mais il y a un monde d’écart ce soir entre les deux formations.

Au relais de son « Big Two », Landry Shamet punit par deux fois de loin, et les Nets remportent encore ce quart-temps pour atteindre les 30 points d’écart (95-65) ! Le dernier panier est le symbole de la domination de Brooklyn avec ce un-contre-un de Kevin Durant sur Antetokounmpo : dribbles croisés, feintes, puis démarrage éclair pour finir avec un lay-up renversé. La salle explose !

A + 30, on pourrait penser que les Nets vont relâcher la pression, mais ils insistent, à l’image de Kyrie Irving. En mode « Uncle Drew », il sanctionne dans toutes les positions, en pénétration, puis de loin, et les Bucks sont à l’agonie.

Pendant que Coach Budenholzer s’en prend au corps arbitral, Steve Nash ouvre grand son banc. Timothée Luwawu-Cabarrot se dégourdit les jambes durant le « garbage time », donnant deux passes à Reggie Perry qui convertit de loin. Les esprits s’échauffent entre Tyler Johnson et Mamadi Diakité après un rebond un peu trop musclé du Guinéen. À l’arrivée, les Nets frappent un grand coup pour leur seconde sortie à domicile de la série avec belle et grosse fessée (125-86). Sans James Harden !

Retour à l'accueil