EuroBasket women 2021 : La Serbie coule la Belgique et se prépare à revivre la finale 2015 face à la France

VALENCE (Espagne) - La Serbie s'est qualifiée pour la deuxième fois pour la finale du FIBA Women's EuroBasket après avoir battu la Belgique 74-73 au cours d'une rencontre dramatique à Valence, ce qui lui permet de retrouver son titre de 2015 face à la France.

Dans un match en dents de scie, la Serbie a presque arraché la défaite des mâchoires de la victoire dans une fin de match nerveuse, mais a finalement privé la Belgique de la première finale historique que ses adversaires recherchaient.

Le tournant : Tout s'est joué lors de la révision vidéo nerveuse d'un tir de dernière minute de la Belge Kim Mestdagh qui aurait pu donner la victoire. Cependant, il a été jugé qu'elle n'avait pas quitté ses mains avant la fin du temps imparti et les joueuses serbes ont explosé de joie lorsque le panier n'a pas été autorisé.

Les joueuses du match : Sonja Vasic a porté son jeu comme toujours avec un total de 16 points, 8 rebonds et 3 passes, tandis qu'Aleksandra Crvendakic a fait un beau caméo avec 15 points.

Les statistiques ne mentent pas : Aussi brillante soit-elle, la leader belge Emma Meesseman n'a été limitée qu'à 8 points en 35 minutes, ce qui est à mettre au crédit de la défense acharnée de la Serbie. 

Conclusion : Ce match avait toujours l'air de se jouer sur le fil et c'est ce qui s'est passé. La Serbie a sans doute bénéficié de son expérience des matchs à suspense contre l'Italie et l'Espagne. Elle sera un adversaire dangereux pour la France en finale et sera sûre d'être couronnée championne pour la deuxième fois. La Belgique aura le cœur brisé mais doit maintenant se dépoussiérer et rebondir dans le match de la troisième place contre le Belarus, où elle pourra égaler sa médaille de bronze historique de 2017.

Interview : "Je pense que la première mi-temps est due au fait que nous n'avons pas fait ce que nous étions censées faire. Nous n'avons pas suivi notre plan de jeu. Nous avons fait un meilleur travail en pressant leurs buteurs en deuxième mi-temps. C'était un effort d'équipe et il a fallu les 40 minutes pour obtenir cette victoire importante." La meneuse serbe Yvonne Anderson

Retour à l'accueil