Utah Jazz vient à bout des Raptors et reprend provisoirement son fauteuil de leader

Le Jazz n'aura laissé son fauteuil de leader à Phoenix, son bourreau de la veille, que durant 24 heures. Le temps de se démener pour venir à bout de coriaces Raptors (106-102). Les Suns pourront le reprendre dimanche à Oklahoma City. Bojan Bogdanovic a été déterminant en attaque (34 pts) en l'absence de Donovan Mitchell et Mike Conley. Rudy Gobert a été très actif (13 pts, 16 rbds). En face, Fred VanVleet s'est démené en vain (30 pts).

Après trois défaites en quatre matchs, le Jazz a perdu sa place de leader de la conférence Ouest, et de la NBA, aux dépens des Suns. Mais toujours privé de sa traction arrière, Mike Conley Jr. et Donovan Mitchell, Utah a l’occasion de la récupérer lors de la réception de Raptors mal en point.

C’est Bojan Bogdanovic qui lance son équipe. Le Croate est bouillant et multiplie les réussites, il finira ainsi le premier quart-temps avec 17 points à 3/4 de loin mais c’est tout de même Toronto qui mène après 12 minutes (29-33), la faute à Fred VanVleet (11 points, 3 passes) et une défense du Jazz trop souvent en retard.

Le lutin de Toronto continue d’attaquer les intervalles, et les défenseurs du Jazz semblent toujours mettre une ou deux secondes de trop pour venir en aide. Les Raptors en profitent, à l’image de Khem Birch (17 points, 10 rebonds, 6 passes), qui fait vraiment beaucoup de bien à l’intérieur, et la troupe de Nick Nurse est logiquement en tête à la mi-temps (56-62), derrière un bon mouvement du ballon pour trouver des bons shoots.

Pleinement en charge de l’organisation du jeu, Joe Ingles remet son équipe sur les bons rails au retour des vestiaires. Il alterne mieux en servant Rudy Gobert sous le cercle, alors que Bojan Bogdanovic reprend son festival.

Utah est revenu mais le repli défensif des hommes de Quin Snyder est toujours fluctuant, et Fred VanVleet en profite pour garder son équipe en tête (85-89) à la fin du troisième quart-temps.

Mais à mesure que le match avance, la défense du Jazz monte en pression, alors que l’énergie de Toronto pour faire les deuxième, troisième ou quatrième efforts offensifs pour trouver le bon shoot se réduit. Quin Snyder trouve des solutions intéressantes, avec notamment le rookie Trent Forrest qui gêne bien Fred VanVleet en défense.

Rudy Gobert inscrit un layup important (103-98) à l’entrée des quatre dernières minutes, et Toronto n’arrive plus à marquer. Dans la dernière minute, Fred VanVleet ramène son équipe à une possession (103-100) mais le pivot français est encore là pour une claquette ultra précieuse, sur un raté de Jordan Clarkson. L’ultime dunk d’OG Anunoby ne servira à rien, car le lancer de Joe Ingles offre une marge suffisante (106-102) au Jazz.

Victoire compliquée mais précieuse pour Utah (46 victoires – 18 défaites), qui reprend la première place de l’Ouest, mais avec un match en plus que Phoenix. Pour les Raptors (26 victoires – 38 défaites), c’est la troisième défaite consécutive et la 10e place de l’Est, synonyme de « play-in », s’éloigne inexorablement.

Retour à l'accueil