Une soirée cauchemardesque pour les Boston Celtics

Plus que la défaite (129-119) contre Portland, qui les fait glisser à une 7e place de barragiste qu’ils veulent éviter, les Celtics ont surtout déploré les blessures de leurs deux stars Jayson Tatum (33 pts) et Jaylen Brown (16 pts, 11 rbds). À quelques secondes de la fin, les deux joueurs se sont percutés, la cheville de Brown semblant tourner dans la collision avec la jambe droite de Tatum, dont le genou a légèrement plié sur l’impact. Le premier a dû être soutenu par deux médecins pour rallier le vestiaire, semblant plus souffrir que le second qui boitait dans la même direction. Auparavant, Evan Fournier avait été solide (21 pts, 5 rbds), face à des Blazers portés par CJ McCollum (33 pts) et Damian Lillard (26 pts, 13 passes). Boston espère désormais que Tatum et Brown ne seront pas sur le flanc trop longtemps, à trois semaines des playoffs. En attendant, il cède sa 6e place à Miami, vainqueur (121-111) à Charlotte (8e).

Malgré un début de match efficace de la part d’Evan Fournier (21 points), ce sont les Blazers qui commencent le mieux cette partie. Beaucoup de ballons passent par Jusuf Nurkic qui alimente ses arrières grâce à quelques passes décisives biens senties. Ajoutez à cela un soupçon de chance pour Damian Lillard (26 points, 13 passes) et voilà comment Portland se détache (16-7).

Mais Boston ne tarde pas à revenir. Tout le collectif des Celtics trouve son rythme pour prendre le dessus sur des visiteurs emmenés par un Damian Lillard à 11 points. Jaylen Brown s’impose à l’intérieur tandis que Jayson Tatum règle la mire depuis la ligne à 3-points alors que Romeo Langford s’envole sur alley-oop. Mais le numéro 0 de Portland peut s’appuyer sur le duo Simons-Anthony efficace dès leurs premières minutes pour rester au coude à coude avec les locaux (34-32).

Les deux équipes ne loupent plus grand-chose en ce début de deuxième quart-temps. Chaque équipe a ses leaders en feu, que ce soit Tatum qui continue sur sa lancée du match contre les Spurs, ou CJ McCollum qui limite les dégâts avant que Lillard ne revienne. Mais les seconds couteaux répondent aussi présent. À Boston, Payton Pritchard (13 points) et Aaron Nesmith (16 points) se montrent intéressants de loin pour répondre Norman Powell (23 points).

Dans cette rencontre où les défenses prennent l’eau de toutes parts, aucune des deux formations ne se détache avant de rentrer au vestiaire. Evan Fournier poursuit son sans-faute au tir alors que Lillard s’applique à remettre les équipes à égalité au moment de rentrer aux vestiaires (71-71).

À la reprise, Marcus Smart marque enfin son premier panier du match. L’arrière des Celtics était l’un des rares à ne pas avoir ouvert son compteur points, à l’inverse d’un Evan Fournier dans un grand soir. Malgré la forme du Français, les Blazers s’échappent peu à peu grâce à un cinq majeur efficace de loin puisque même Jusuf Nurkic se met à scorer à 3-points (94-85).

Sous pression, Portland profite d’une erreur d’arbitrage
Avec ce matelas d’avance, Portland résiste au banc de Brad Stevens qui n’a loupé qu’un seul tir en trois quart-temps. Avec seulement cinq points d’avance, les Blazers vont d’ailleurs devoir s’accrocher puisque Terry Stotts ne sollicite que huit joueurs dans sa rotation (103-98).

En galère à l’entame des 12 dernières minutes, les Blazers connaissent un gros coup de pompe et ne marquent que 4 points en 5 minutes. Plus frais, les C’s n’en profitent pas totalement. Certes, ils dominent la bataille au rebond mais ne passent pas devant pour autant malgré un « momentum » à leur avantage. De plus, Boston subit un coup du sort avec un « goaltending » sifflé à Tristan Thompson alors que le ballon avait parfaitement quitté le cylindre.

Énervés de ne pas pouvoir visionner la vidéo, les coéquipiers de Jayson Tatum encaissent deux shoots de loin consécutifs qui donnent de l’air aux Blazers. Encore devant de deux points à une minute de la fin, Portland réalise les actions décisives avec tout d’abord Melo (13 points) qui profite d’une prise à deux sur Damian Lillard pour sanctionner à 3-points, tandis que Norman Powell enchaine avec une interception plus le panier en contre attaque.

De quoi sceller définitivement le sort de cette rencontre terminée par la sortie prématurée de Tatum et Brown suite à un choc entre les deux stars de Boston (129-119). Un succès important pour Portland qui retrouve la 6e place, synonyme de playoffs ! C’est l’inverse pour Boston qui sort du Top 6, et se retrouve en position de barragiste.

Retour à l'accueil