Tim Hardaway Jr et les Mavs éteignent le Heat de Miami

Le parquet du Heat, Tim Hardaway Jr le connaît bien. Il avait le privilège d’y jouer étant gamin, quand son All-Star de père portait les couleurs de Miami. Des années plus tard, c’est lui qui a mis le feu à la salle. Mais avec un maillot des Mavericks sur le dos. L’arrière de Dallas a inscrit 36 points (10 paniers primés) lors de la victoire des Texans contre les Floridiens dans la nuit de mardi à mercredi (heure française) : 113-127. Une performance décisive puisque sa franchise est encore à la lutte pour se qualifier directement pour les playoffs, sans passer par le tournoi à élimination directe qui concerne les formations classées de la septième à la dixième place. Les Mavericks sont cinquièmes à l'Ouest.

Dans le premier quart-temps, le Heat prend feu d’entrée à 3-points, à l’image de Trevor Ariza qui signe un 3/3 derrière l’arc en une minute 30. Groggy, les Mavericks se reprennent ensuite, dans le sillage d’un Luka Doncic constamment pris à deux mais en phase avec son shoot (20-14). Puis le duel Trevor Ariza (16 points) – Luka Doncic (11 points) continue de plus belle, tandis que Miami et Dallas font jeu égal. Jusqu’à ce que Goran Dragic ne passe la seconde en sortie de banc, pour permettre aux siens de mener confortablement après douze minutes (39-30).

Dans le deuxième quart-temps, l’énergique Jalen Brunson ne cesse d’avoir un impact positif sur le jeu de son équipe. Problème : l’insolente réussite à 3-points du Heat plombe les Mavericks, avant que les Texans n’infligent un 9-0 aux Floridiens pour recoller au score (44-44). Progressivement, Dallas impose ensuite sa domination grâce aux différents 3-points de Luka Doncic et Tim Hardaway Jr. En face, Miami sombre offensivement et défensivement pour se retrouver derrière d’une dizaine de points, à la mi-temps (63-54).

Au retour des vestiaires, Tim Hardaway Jr. poursuit sur sa lancée en attaque (et notamment à 3-points) pour maintenir le Heat à distance raisonnable de « ses » Mavericks, malgré tous les efforts de Kendrick Nunn et Duncan Robinson (76-67). Inarrêtables derrière l’arc, à l’instar de « THJ » qui ne redescend toujours pas de son petit nuage (18 points dans le quart-temps !), les joueurs de Dallas comptent logiquement une vingtaine de points d’avance, à douze minutes de la fin. Miami est littéralement K-O (98-77).

Dans le dernier acte, les Mavericks se chargent rapidement d’éteindre les derniers espoirs du Heat, en continuant d’artiller avec réussite à 3-points, grâce à Josh Richardson et l’inévitable Tim Hardaway Jr. (115-93).

Et dans la salle où figure le maillot retiré de son père, « THJ » en profite carrément pour égaler le record de 3-points marqués par un joueur des Mavs, avec sa 10e réussite primée de la soirée. Dallas n’a donc plus qu’à gérer tranquillement sa fin de match pour triompher avec la manière de Miami (127-113).

Auteur de 36 points, à 10/18 à 3-points, Tim Hardaway Jr. a été l’homme fort des Mavericks ce soir, permettant à Luka Doncic (23 points, 12 rebonds et 8 passes, mais 7 pertes de balle) de ne pas avoir à forcer son talent. Du côté du Heat, six joueurs terminent certes à 10 points ou plus, mais aucun d’eux n’a su réellement sortir du lot.

Retour à l'accueil