Russel Westbrook a réussi, dans la nuit de samedi à dimanche, le 181e triple-double de sa carrière lors de la victoire des Wizards à Indiana. Il égale le record d'Oscar Robertson.

Russel Westbrook a réussi, dans la nuit de samedi à dimanche, le 181e triple-double de sa carrière lors de la victoire des Wizards à Indiana. Il égale le record d'Oscar Robertson.

Record égalé pour Russell Westbrook, feu d'artifice pour Stephen Curry. La star des Washington Wizards a réussi le 181e triple-double de sa carrière en NBA, samedi lors de la victoire de son équipe chez les Pacers d'Indiana, tandis que le joueur de Golden State a marqué 49 points, maintenant les Warriors à leur place de barragiste. "RussWest" a réussi 33 points, 19 rebonds, 15 passes, son 35e "TD" sur l'exercice 2020-2021, le 181e de sa carrière, égalant ainsi le record historique en la matière du légendaire Oscar Robertson. Il est d'ores et déjà assuré, à quatre matches de la fin de la saison régulière, de la finir avec un triple-double de moyenne. Exploit qu'il a déjà accompli trois fois par le passé.

"Mec, c'est incroyable", a-t-il commenté en évoquant son classement aux côtés de Robertson, qui a joué quatorze ans en NBA de 1960 à 1974. "Je suis vraiment béni et reconnaissant. Je suis juste reconnaissant envers tout le monde tout au long de cette aventure." Il pourra battre le record de Robertson dès lundi contre Atlanta.

Le légendaire meneur des Lakers Magic Johnson est troisième de ce classement (138) et l'ancien meneur star des années 2000 Jason Kidd est quatrième (107). La superstar des Lakers, LeBron James, est le seul autre joueur en activité, dans le top 5 avec 99 triple-doubles réussis dans sa carrière.

Sa performance, combinée aux 50 points de son coéquipier Bradley Beal, a permis à leur équipe de venir difficilement à bout d'Indiana après prolongation (133-132) pour lui ravir la 9e place de barragiste dans la Conférence Est. "Je suis très fier donner tout ce que j'ai sur le terrain. Ce soir, c'était une autre de ces nuits où vous devez faire des efforts et trouver une solution", a-t-il dit.

Russell Westbrook égale le record d'Oscar Robertson en proposant Washington au Play-in

Auteur de son 181e triple-double en carrière, record absolu égalé, Russell Westbrook a grandement contribué à la victoire après prolongation de Washington chez les Indiana Pacers (133-132, a.p.). Le « play-in » est quasiment dans la poche pour les Wizards.
 
Il n'y avait bien que Russell Westbrook pour réussir à faire passer au second plan l'éruption offensive de son coéquipier Bradley Beal (50 points) sur le parquet des Indiana Pacers : le bondissant meneur des Washington Wizards a cumulé deux exploits samedi soir en validant le 181e triple-double de sa carrière (33 points, 19 rebonds, 15 passes) tout en offrant une victoire très précieuse à sa franchise sur la ligne des lancers francs en prolongation (133-132, a.p.), défense décisive dans la foulée à la clé.

Un succès d'autant plus précieux pour Washington qu'il garantit presque la qualification pour le « play-in » (32 victoires pour 36 défaites, 9e) tout en maintenant en vie la possibilité de ravir à Charlotte (33 victoires) sa 8e place, qui offrirait alors un match bonus d'accession aux play-offs en cas de défaite lors du premier.

35
Russell Westbrook a validé samedi son 35e triple-double de la saison.

Westbrook a écoeuré à lui seul les Pacers, qui du coup reculent à la dixième place à l'Est, sans être nécessairement menacés à court terme puisque Caris LeVert (35 points, 14 rebonds, 8 passes) et consorts comptent trois succès (31) de plus que les Chicago Bulls (28 victoires), seuls prétendants encore crédibles à une intégration dans les dix premiers. Seul ombre au tableau côté visiteurs : Beal, touché à la cuisse et à la cheville, n'a pas pu disputer la prolongation, et devra faire l'objet d'examens médicaux.

15
Statistique dans la statistique : Russell Westbrook est devenu le premier joueur de l'histoire de la NBA à enchaîner deux matches avec au moins 15 rebonds et 15 passes.

L'immense soirée de Westbrook est venue gâcher le triple-double de l'intérieur Domantas Sabonis (30 points, 13 rebonds, 13 passes) au cours d'un match où les Pacers ont compté jusqu'à 12 points d'avance. Indiana avait pourtant resserré sa défense après avoir laissé ces mêmes Wizards claquer 154 points lundi dernier, dans une défaite plus large (154-141). « Ils sont bons et nous sommes bons, assurait l'entraîneur des Pacers Nate Bjorkgren. Westbrook et Beal sont difficiles à contenir et ils ont de très bons joueurs autour d'eux. Mais j'ai aimé la façon dont nous avons joué. »

Record battu lundi à Atlanta ?
Les principales louanges de la soirée étaient évidemment dirigées vers Westbrook, dont l'état d'esprit ne cesse d'émerveiller. « J'aime sa détermination, apprécie son coach Scott Brooks, qui le dirigeait déjà du côté d'Oklahoma City (2008-2015). Il nous a vraiment aidés à devenir une meilleure équipe et il joue à l'ancienne, le rebond, un tir décisif, un contre décisif. Ce sont des choses formidables, qui se font en équipe. C'est ce qui fait Russell, il a toujours été ainsi. »

Pour le principal intéressé, cet investissement de tous les instants paraît plus que naturel : « À chaque fois que je vais sur le terrain, j'essaie de tout y donner. Et quand j'ai fini, personne ne peut me dire que je n'ai pas joué au plus haut niveau ou que j'ai triché. » Il ne fait aucun doute que les yeux seront rivés sur Westbrook lundi soir, à l'occasion du déplacement à Atlanta, où il aura l'occasion de s'emparer du record absolu de triple-doubles en NBA.

Retour à l'accueil