Portland s'impose face à des Nets privés de Kevin Durant (ménagé) et James Harden (ischio-jambiers)

Sans Kevin Durant, ménagé, ni James Harden (ischio-jambiers), Brooklyn n'a pu engranger un cinquième succès d'affilée, battu par Portland (128-109). Face au funambule Kyrie Irving (28 pts), Damian Lillard était dans un très bon soir (32 pts), à l'image de ce shoot depuis le logo, qui a posé les bases de la victoire des Blazers (septièmes à l'Ouest) en fin de troisième quart-temps, en portant leur avance à 15 unités.

Sans Kevin Durant, les Nets s’en remettent tout de même à leur adresse extérieure pour créer un écart avec les Blazers qui insistent à l’intérieur avec un Jusuf Nurkic en jambes et très efficace grâce à de bons services de Damian Lillard dans la peinture. Déjà auteur de 11 points et 4 rebonds sur ses 8 premières minutes de temps de jeu, le Bosnien fait un véritable chantier face à Blake Griffin titulaire au poste 5 pour l’occasion (20-15).

Comme face à Memphis et Indiana, l’entrée de Carmelo Anthony (15 points) apporte de l’efficacité au tir. L’ancien All-Star ramène les siens suite à un « move » au poste face à Tyler Johnson et à une réussite longue distance. À 30% au niveau du tir dans ce premier quart, Kyrie Irving (28 points) n’a pas le rendement habituel mais malgré un très mauvais 34% de réussite générale, les Nets restent en tête au moment de commencer le deuxième quart-temps (25-23).

Si Mike James (15 points) effectue une bonne entrée, les Blazers proposent de belles choses offensivement notamment dans le secteur intérieur où les Nets n’arrivent pas à défendre. Anthony révise ses gammes à mi-distance face à Alize Johnson tandis que Lillard déjoue bien les prises à deux en trouvant ses coéquipiers ouverts.

Mais les Nets retrouvent l’adresse extérieure qui leur faisait défaut en début de match et les attaques prennent le pas sur les défenses. Kyrie Irving monte petit à petit en température alors que Jeff Green (16 points) se transforme en Kevin Durant avec une incroyable réussite au tir. Les Blazers ne restent pas sans réponse avec CJ McCollum et Norman Powell (19 points) qui épaulent bien le duo Nurkic-Lillard afin de rentrer au vestiaire en tête (59-57).

Toujours en mode « small ball », les Nets souffrent de l’impact physique qu’imprime Jusuf Nurkic. Le pivot retrouve ses automatismes avec son meneur sans oublier de ramasser les miettes au rebond offensif. Le rythme offensif s’accélère des deux côtés. Irving se joue de la défense des Blazers avec ses 13 points marqués dans le quart-temps mais Lillard et Powell repoussent les hommes de Steve Nash avec un 9-0 qui leur donne de l’air.

Et l’écart ne va cesser de croitre. Robert Covington inscrit son premier tir longue distance de la soirée tandis que Lillard prend chaud à 3-points à l’image de son shoot du logo. À 16 points sur ce troisième quart-temps, le meneur des Blazers met son équipe sur les rails avant d’entrer dans la période décisive (94-83).

Anfernee Simons poursuit la série de son leader avec deux paniers primés mais Joe Harris lui répond à chaque fois. C’est Lillard qui les départage pour mettre un terme à cette rencontre avec deux nouvelles banderilles extérieures qui enterrent définitivement une équipe de Brooklyn qui n’a jamais su contenir la furie des Blazers à 3-points en deuxième mi-temps. Victoire finale (128-109) pour Portland, la 3e de suite pour se donner de l’air.

Retour à l'accueil