Nikola Jokic permet à Denver de reprendre l'avantage du terrain

Portland Blazers - Denver Nuggets: 115-120
Denver mène 2-1
Les Blazers n’auront pas eu l’avantage du terrain très longtemps. Vainqueurs sur le parquet des Nuggets lors du Game 1, ils se sont inclinés sur leur parquet dans le Game 3. Une défaite 115 à 120 concédée devant un Nikola Jokic encore une fois excellent. Le (futur) MVP serbe a cumulé 36 points, 11 rebonds et 5 passes décisives. Sa présence dans la raquette pose de grosses difficultés à ses adversaires, notamment en fin de partie. Mais c’est un autre joueur de Denver qui a fait la différence dans le money time. Austin Rivers, qui remplace numériquement Jamal Murray (blessé au genou) a inscrit trois paniers à trois-points dans les dernières minutes pour achever Portland. Les Blazers étaient revenus à deux petits points (94-96). Rivers a alors répondu avec deux paniers primés avant d’en mettre un troisième quelques instants plus tard. Des tirs cruciaux qui ont mené les Nuggets à la victoire malgré 37 points de Damian Lillard en face.

De retour à domicile, les Blazers commencent bien ce Game 3, avec CJ McCollum et Damian Lillard qui allument les premières mèches. Si Nikola Jokic est un peu timide, ce n’est pas le cas de Jusuf Nurkic qui a déjà délivré deux superbes passes en backdoor, dont une pour le dunk arrière de Robert Covington, qui place un dunk arrière (plus la deuxième faute de Michael Porter Jr). Nurkic et Lillard combinent encore et cette fois, c’est Dame qui prend tout le monde par surprise avec un gros dunk main droite sur un caviar de Nurkic !

Mais Nikola Jokic enchaîne deux 3-points de suite et Denver est bel et bien là. Malgré le très bon début de match des locaux, qui ont mené de 9 points, les Nuggets égalisent à 26 partout, avec Aaron Gordon et Jokic qui se passent bien la balle. À vrai dire, Denver passe un 17-2 pour mener de 8 points avec JaMychal Green qui enchaîne à 3-points. Portland accuse 9 points de débours à la fin du premier quart (39-30).

Les seconds couteaux de Rip City ne sont pas assez incisifs, à l’image de Carmelo Anthony qui rate ses trois ou quatre premiers tirs. Mais Nurkic vient remettre de l’ordre dans tout ça. Il profite du séjour de Jokic sur le banc adverse pour dominer la peinture et ramener ses Blazers au contact. Sauf que Jokic revient au jeu et Denver fait grimper son avance à 10 points, avec Campazzo qui sert Rivers à 3-points notamment.

Porter rentre lui le 3-points, plus la faute, avant de décoller pour la claquette dunk. Denver maintient son avantage mais Lillard permet tout de même à Portland de revenir. Avec ses 20 points à la pause, à 8/13 aux tirs, il va s’imposer dans la peinture et conclut une contre-attaque au dunk. Mais en face, Jokic en est à 16 points à 7/9 aux tirs et c’est bien Denver qui mène à la mi-temps (64-59). Une des raisons essentielles est le 12/20 à 3-points des Nuggets, un record pour eux cette saison en première mi-temps…

Austin Rivers clutch
Nikola Jokic poursuit ce festival d’adresse avec 8 points rapides, dont deux bombes sur le nez de Jusuf Nurkic qui ne peut que s’incliner. Les Nuggets gardent l’avantage mais Portland commence à passer le cap, à l’image d’un gros dunk de Norman Powell ligne de fond. Alors que Aaron Gordon a repris sa mission défensive sur Lillard en deuxième mi-temps, Dame accélère et joue la pénétration à l’envi.

Jusuf Nurkic s’impose dans la peinture, sur une passe de McCollum d’abord, puis au rebond offensif pour nettoyer le raté de Lillard. Ce dernier se joue de Jokic en vitesse sur un pick & roll très haut et les Blazers reviennent au contact. Nurkic se bat comme un beau diable au rebond offensif mais Denver garde +5 (84-79) avant le dernier quart, alors qu’Enes Kanter a écopé d’une faute flagrante pour un coup de hache au visage de Jokic.

Les Blazers courent toujours après le score en dernier quart. Mais les Nuggets n’en profitent pas pour créer un gros écart, avec Monte Morris qui perd un ballon ou encore Shaquille Harrison qui commet une faute sur un écran en mouvement. Terry Stotts lance même Rondae Hollis-Jefferson pour filer un coup de main en défense. Ce dernier s’occupe de la défense et Melo de l’attaque. Le vétéran trouve la mire une première fois, puis une deuxième dans le coin, et la troisième, c’est pour égaliser à 91 partout !

Mais Jusuf Nurkic se fait siffler sa 6e faute dans la foulée, et Austin Rivers prend feu à son tour, avec trois tirs à 3-points qui remettent Denver sur orbite à cinq minutes de la fin.

Damian Lillard file au layup et enchaîne avec un 3-points mais Portland doit faire des stops alors que Jokic rentre un layup facile face à Covington, avant de lâcher une passe pour le dunk de Gordon. Rivers plante le dernier clou dans le cercueil des Blazers qui auront beau réussir des tirs en desperado… c’est trop tard (120-115).

Retour à l'accueil