Milwaukee explose le Heat de Miami dans le match 2

Après un premier match très disputé et une victoire arrachée sur un panier assassin de Khris Middleton, les Bucks ont lancé la machine lors de ce Game 2 contre le Heat. Un large succès, 132 à 98, pour creuser l’écart avant de se déplacer à Miami pour les deux prochaines rencontres. La franchise du Wisconsin n’a fait aucun cadeau à son adversaire, à l’image d’un Giannis Antetokounmpo auteur de 31 points, 13 rebonds et 6 passes décisives. S’il a fallu attendre la dernière seconde de jeu pour déterminer un vainqueur lors du premier duel, le sort de la partie semblait déjà décidé après seulement un quart temps lundi soir. En effet, Milwaukee menait déjà 46 à 20 au bout de 12 minutes ! Les Bucks ont fait exploser le Heat en multipliant les paniers lointains. 10 plantés rien que dans le premier quart. Dont 4 pour Bryn Forbes. Le sniper remplaçant a été le facteur X du match avec ses 22 points et 6 tirs extérieurs. Son équipe a converti 22 de ses 53 tentatives derrière l’arc au final. Impossible pour Jimmy Butler (10 points) et ses partenaires de rivaliser. Ils ont fini à 8 sur 28. Les joueurs d’Erik Spoelstra n’auront déjà plus le droit à l’erreur lors de la prochaine rencontre, la première devant leur public. "Je ne pense pas que nous ayons besoin de nous remotiver. Nous sommes des adultes, nous sommes menés 2-0 et nous savons ce que nous avons à faire", remarquait Bam Adebayo. Les Floridiens savent ce qu’ils doivent faire oui. Mais contrairement à l’an dernier, pas sûr qu’ils aient les moyens de renverser cette équipe des Bucks qui paraît vraiment très solide.

Samedi soir, le Heat avait réussi à gêner au maximum les Bucks en étant très agressif sur le porteur de balle. Surtout, Jimmy Butler et ses coéquipiers avaient cette capacité à aider rapidement sur les pénétrations adverses. Ce soir, c’est tout le contraire. Battus sur chaque drive, les joueurs d’Erik Spoelstra sont méconnaissables. Personne ne peut arrêter Giannis Antetokounmpo et ce dernier se régale. Le double MVP score facilement mais crée aussi des brèches pour ses coéquipiers, comme Jrue Holiday et Kris Middleton (19-4).

Que c’est dur pour le Heat qui, non content de sombrer défensivement, n’arrive pas à attaquer. Milwaukee ne laisse aucune chance à son adversaire. Dominés physiquement, les Floridiens n’arrivent à rien et à l’inverse de leurs vis-à-vis, ils n’ont pas d’adresse. Malheureusement pour eux, ce n’est que le début.

Le show Forbes
En sortie de banc, Bryan Forbes va enflammer le Fiserv Forum et mettre Miami KO. L’ancien arrière des Spurs score 14 points (4/4 à 3-points) dans ce quart-temps, et après douze minutes, Milwaukee pointe déjà à +26 (46-20).

La paire Dragic/Adebayo tente de réveiller ses coéquipiers et d’amener un sentiment de révolte. Mais le retour de Giannis Antetokounmpo sur le parquet annihile toute volonté de comeback. Miami n’a aucune solution face à lui. Soit il score par le drive par sa puissance et son envergure, soit il lit bien le jeu et quand l’aide défensive monte sur lui, et il décale parfaitement un coéquipier (55-32).

La star des Bucks joue parfaitement le coup, mais c’est surtout le collectif dans son ensemble qui brille. Comme lors du premier acte, Milwaukee est insolent d’adresse à 3-points. Bryn Forbes, Khris Middleton et Jrue Holiday s’amusent en attaque et sur son banc, Erik Spoelstra reste étonnamment très silencieux, comme résigné. Miami n’arrive pas à faire de run et à la pause, la messe est dite (78-51).

Frustré, le Heat tente de jouer un peu plus dur au retour des vestiaires, mais rien ne change. Jimmy Butler est toujours aussi transparent et cette combativité, tant mise en avant depuis un an, semble avoir disparu. En face, les Bucks sont sur un nuage, et le « Greek Freak » veut rapidement terminer le travail pour aller se reposer sur le banc. Déterminé, il prouve que ce soir, rien ne peut l’arrêter, pas même les méthodes peu orthodoxes de Trevor Ariza.

Axel Toupane, Jordan Nwora et Mamadi Diakité découvrent les playoffs
Le double MVP est en mission ce soir, et à ses côtés, Bobby Portis et Bryn Forbes à 3-points concluent brillamment ce troisième acte (107-78). Il n’y a plus de suspense dans cette rencontre, et Bobby Portis en profite pour prendre confiance en attaque. Rapidement, les deux entraîneurs ouvrent leur banc pour donner des minutes à tout le monde. C’est l’occasion pour Axel Toupane et les rookies Mamadi Diakité, Jordan Nwora et Sam Merrill de découvrir les playoffs.

À l’arrivée, Milwaukee a donné une vraie leçon à Miami, et le score est très lourd : 132-98 ! Les Bucks en profitent même pour s’offrir un record de franchise à 3-points avec 22 réussites. Pour les coéquipiers de Jimmy Butler, qui rentrent en Floride, le prochain match est déjà décisif pour éviter d’être menés 3-0.

Retour à l'accueil