Les Suns reprennent l'avantage du terrain en battant les Lakers  (2-2)

Les Suns égalisent à 2 partout.
Les Lakers ont perdu gros sur le parquet. Le quatrième match déjà qui permet à Phoenix de revenir à égalité (2 victoires partout). Mais peut-être plus que ça. C'est simple, la série a peut-être tourné ce dimanche. Les Angelenos ont en effet vu Anthony Davis (6 pts, 4 rbds, 3 pds en 19 minutes) se blesser. Touché à l'aine au deuxième quart-temps, l'ailier-fort n'a pas pu rejouer après la mi-temps. Et ça a tout changé à ce match. Reste à savoir quel impact ce pépin physique aura sur la suite de cette confrontation.

Après avoir signé un bon début de match dans le sillage de LeBron James (25 pts, 12 rbds, 6 pds) notamment, les Lakers avaient déjà vu les Suns revenir avec un excellent DeAndre Ayton (14 pts, 17 rbds) et un précieux Jae Crowder (17 pts, 7 rbds, 4 pds). Mais c'est bien la blessure d'Anthony Davis qui a déstabilisé les champions en titre. Alors que les Suns ont rejoint les vestiaires avec un court avantage (50-54), les Californiens ont complétement déjoué au troisième quart-temps. Incapables de mettre leur jeu en place, dominés par des Suns guidés par un Chris Paul (18 pts, 9 pds) visiblement remis de ses soucis à l'épaule, ils ont pris un éclat (27-15) pour se retrouver avec 16 points de retard avant d'entamer la dernière période (65-81).

Et si les Lakers ont enfin retrouvé l'énergie nécessaire dans le dernier quart-temps pour recoller à sept points à trois minutes du terme, Phoenix a su conserver un matelas suffisant pour ne pas se faire peur. Les partenaires de Devin Booker (17 pts, 7 rbds, 5 pds) récupèrent ainsi l'avantage du terrain avant de retourner dans l'Arizona. Et avant le prochain match, les fans des Lakers vont attendre des nouvelles d'Anthony Davis. En tremblant…

Les Suns reprennent l'avantage du terrain en battant les Lakers  (2-2)
Les Suns reprennent l'avantage du terrain en battant les Lakers  (2-2)
Les Suns reprennent l'avantage du terrain en battant les Lakers  (2-2)
Les Suns reprennent l'avantage du terrain en battant les Lakers  (2-2)

Bousculés par les Suns lors du Game 1, les Lakers ont depuis rectifié le tir en remportant de manière autoritaire le Game 2 puis le Game 3. En tête dans cette série, les champions en titre ont désormais l’occasion de faire le break, avant de retourner dans l’Arizona pour un Game 5 charnière.

Comme souvent, les premières minutes de ces matchs aux horaires européens sont synonymes de maladresse. Pour trouver la faille, mieux vaut donc se rapprocher du cercle, ce que les Lakers, dans le sillage de LeBron James, et les Suns, par l’intermédiaire de Deandre Ayton, ont bien compris. Mais ce sont surtout les quelques 3-points des « Purple & Gold » qui permettent à ces derniers de prendre le meilleur départ dans cette rencontre (12-8).

Dès la sortie de LeBron James, Phoenix parvient immédiatement à réagir. Sous l’impulsion des 3-points de ses shooteurs en provenance du banc, les coéquipiers d’un Devin Booker agressif signent effectivement un « run » de 8-0, afin de passer devant. Mais en fin de quart-temps, le tandem Dennis Schröder – Marc Gasol hausse le ton et, sur une claquette du pivot espagnol au buzzer, Los Angeles vire en tête après douze minutes (24-23).

Phoenix plie mais ne rompt pas
Dans le deuxième acte, les Lakers appuient sur l’accélérateur. En mode « energizer », Kyle Kuzma est enfin efficace sur son temps de jeu, au scoring comme à la passe. De retour aux affaires, LeBron James fait quant à lui le spectacle, entre sa passe aveugle pour le 3-points de Ben McLemore ou son enchaînement « spin-move » + dunk qui mystifie Cameron Johnson ! Grâce à leur duo James/Kuzma, les champions en titre infligent ainsi un 10-0 à leurs visiteurs, pour s’envoler au score (36-25).

C’est alors que les Suns repartent de l’avant collectivement, bénéficiant d’une attaque californienne plus hésitante et, surtout, d’un Jae Crowder enfin adroit derrière l’arc. Ajoute à cela la régularité offensive de Devin Booker ou le bon apport de la paire Cameron Payne – Cameron Johnson en sortie de banc, et vous obtenez une partie complètement renversée, avec des hommes de Monty Williams de nouveau aux commandes (43-40).

Au repos lors du « run » de 11-0 réalise par ses adversaires, LeBron James revient sur le parquet et Los Angeles se reprend directement, grâce à ses décalages pour ses shooteurs à 3-points. Le « King » en profite même pour nous offrir l’action de la soirée : un « alley-oop » très aérien avec la planche, envoyé par Alex Caruso ! Une action qui a toutefois le mérite de booster Phoenix, qui conclut cette mi-temps sur un 10-2, entre les réussites à 3-points de Mikal Bridges et la maîtrise de Chris Paul à mi-distance (54-50).

Anthony Davis blessé, Los Angeles s’écroule
Au retour des vestiaires, une surprise est à noter : l’absence d’Anthony Davis, déjà très discret avant la pause et qui semble s’être fait mal au genou en retombant. Une blessure qui vient s’ajouter à celle de Kentavious Caldwell-Pope, lui aussi gêné au genou.

Sur le terrain, quand Anthony Davis n’est pas là, c’est Deandre Ayton qui se régale. Dans la raquette, le pivot des Suns fait effectivement la totale au pauvre Andre Drummond, incapable de résister à la puissance de son vis-à-vis. C’est ensuite au tour de Chris Paul de prendre un malin plaisir à faire souffrir la défense des « Purple & Gold », à mi-distance. L’écart grimpe ainsi au-delà de la dizaine d’unités, tandis que l’attaque des Lakers est complètement déréglée. Même LeBron James ne peut rien faire (69-58).

Pendant que Cameron Payne ne cesse d’agresser avec succès le secteur intérieur de Los Angeles, pour porter l’avance de son équipe à +15, LeBron James tente de réveiller les siens en allant chercher ses points dans la peinture. Une fois sorti, la courte embellie californienne touche à sa fin et c’est Chris Paul qui se charge de mettre davantage Phoenix à l’abri, dans son style bien à lui, à douze minutes de la fin (81-65).

Les Suns en patrons
Dans le dernier quart-temps, les Lakers ne se laissent pas abattre et s’efforcent, tant bien que mal, d’instiguer un « run » afin de recoller au tableau d’affichage. C’est forcément LeBron James qui essaie de ramener son équipe dans le match, à l’aide de Kyle Kuzma et Dennis Schröder. Mais l’imperturbable trio Chris Paul – Cameron Payne – Deandre Ayton veille au grain chez les Suns, qui conservent un avantage confortable à l’approche du « money-time » (88-74).

Dans le « money-time » justement, boostés par le bon passage de Marc Gasol des deux côtés du parquet et plusieurs 3-points, les « Purple & Gold » pensent pouvoir revenir dans la partie, réduisant l’écart jusqu’à -7.

Déréglé en attaque, Phoenix relance cependant la machine avec Devin Booker puis Chris Paul, avant que Jae Crowder n’achève définitivement les champions en titre à 3-points. Un joli pied de nez envoyé à son rival LeBron James, avec qui il s’est une nouvelle fois chauffé en fin de rencontre.

À l’arrivée, guidés par un collectif de gala (six joueurs à 10 points ou plus), les Suns l’emportent donc avec la manière (100-92) sur le parquet des Lakers de LeBron James (25 points, 12 rebonds, 6 passes). Reprenant du même coup l’avantage du terrain dans cette série où rien n’est encore fait (2-2) et qui pourrait se retrouver privée d’Anthony Davis jusqu’à son terme…

Retour à l'accueil