Les Spurs écrasent les Bucks de Milwaukee

Auteurs de 87 points en première période, record de la saison, les Spurs ont ensuite tenu le choc face aux Bucks (146-125) pour consolider leur 10ème place à l'Ouest. En face, Giannis Antetokounmpo a tout de même eu le temps d'inscrire 28 points en 29 minutes.

Dans ce début de match plaisant, les attaques des deux formations prennent la pas sur les défenses. Sur cette première moitié de quart-temps, les Bucks profitent des prises à deux sur Giannis Antetokounmpo pour s’illustrer tandis que les Spurs, derrière Keldon Johnson (20 points) et Dejounte Murray (21 points), jouent un basket offensif quasi-parfait afin de rester au contact des favoris en insistant notamment à l’intérieur (22-18)

Si Milwaukee baisse un peu le pied au moment de l’arrivée des remplaçants, San Antonio poursuit sur un rythme historique avec des joueurs qui se complètent bien. Patty Mills (20 points) et Rudy Gay (19 points) apportent toute leur qualité au niveau du shoot extérieur tandis que Drew Eubanks ramasse les rebonds sur le peu de tirs manqués de ses coéquipiers. Après douze minutes, les Spurs ont déjà inscrit 45 points !

Un match bouclé dès la première mi-temps
Après ce premier quart-temps magnifique, le 3e plus prolifique de leur histoire, les Spurs ont la bonne idée de poursuivre sur la même dynamique. Le duo Mills-Gay cumule déjà sa trentaine de points et la 7e meilleur défense coule face à la déferlante de San Antonio.

C’est bien simple : on a l’impression que chaque tir tombe dedans et ce n’est pas forcément faux puisqu’après 24 minutes, les Texans affichent un superbe 67% au tir et à 3-points. Grâce à cette réussite insolente, les Spurs établissent un nouveau record de franchise avec 87 points, pour mener de 23 points !

Moins bouillante derrière l’arc au retour des vestiaires, l’équipe de Gregg Popovich parvient à garder une belle avance grâce à sa jeune garde représentée par Lonnie Walker IV (19 points) et Keldon Johnson. Ces deux-là sont plus saignants dans l’attaque du cercle mais les 8 points de suite de Giannis Antetokounmpo (28 points) permettent à Milwaukee de passer sous la barre des 20 points d’écart (101-84).

Le banc des Spurs finit avec 54 points
Les Bucks sont revenus au score mais Mike Budenholzer décide de reposer son MVP pour la fin du quart-temps. Mauvais choix car Dejounte Murray négocie bien les attaques sur demi-terrain, Patty Mills reprend du service au large, et San Antonio reprend 20 points d’avance (113-93).

Résultat : le coach des Bucks jette l’éponge en sortant l’intégralité de son cinq majeur, et le banc de San Antonio profite de ce long « garbage time » pour finir avec un joli total de 54 points marqués. Victoire finale des Spurs (146-125) qui n’ont besoin que d’une victoire supplémentaire pour se qualifier pour le « play-in ».

Retour à l'accueil