Les Lakers viennent à bout des Suns de Phoenix en récupérant l'avantage du terrain

Lakers - Suns : 109-102
Les deux équipes sont à égalité 1-1
Battus dans le Game 1, les Lakers s’étaient promis de revenir plus imppliqués et plus appliqués lors du Game 2. Notamment Anthony Davis, fantomatique lors de l’ouverture de la série. Mission accomplie avec une victoire contre les Suns dans la nuit de mardi à mercredi (109-102). Avec 34 points, 10 rebonds et 7 passes décisives pour AD, le moteur de l’équipe sur cette rencontre. Sous son impulsion et celle de LeBron James (24 points, 9 passes), les champions en titre ont creusé plusieurs fois l’écart. Que ce soit au début du premier quart temps (24-14), du second (51-40) ou du troisième (63-48). Et pourtant, leurs adversaires sont revenus à chaque fois. Parce que même sans Chris Paul – blessé à l’épaule et limité à 23 minutes – les joueurs de Phoenix n’ont jamais lâché. Ils ont été portés par Devin Booker (31 points), Deandre Ayton (22) et Cameron Payne (19). Ils sont même repassés devant au cours du quatrième quart temps. Mais c’est à ce moment là que Davis et James ont remis un coup sur l’accélérateur. Décisif. Les Angelenos n’ont donc pas brillé et ils sont loin de leur meilleur niveau. Mais ils évitent le pire.

Les Lakers viennent à bout des Suns de Phoenix en récupérant l'avantage du terrain

Deuxième manche de cette série entre les Suns et les Lakers, toujours dans l’Arizona. La mission des champions en titre est claire : égaliser dès ce soir, sous peine de repartir à Los Angeles en étant mené 2-0 par une équipe de Phoenix qui aurait alors fait le plein de confiance.

Les premières minutes de ce Game 2 sont particulièrement hachées, intenses et disputées. Au coude-à-coude, les deux équipes jouent très physique en défense, les paniers se font rares et de nombreuses fautes sont sifflées de chaque côté. Très agressifs vers le cercle, à l’image du revanchard Anthony Davis, les Lakers réalisent un départ sérieux, face à des Suns poussés par toute une salle (14-12).

Profitant de la maladresse de Phoenix, provoquée par une bonne activité défensive de leur part, les « Purple & Gold » prennent ensuite une dizaine de points d’avance. Dominateurs au rebond, et emmenés par un LeBron James lui aussi très concentré, les champions en titre contrôlent cette partie, en dépit de la tentative de « come-back » de Devin Booker, sur la fin de ce premier quart-temps (30-24).

Dennis Schröder en facteur X, Chris Paul diminué
Dans le deuxième acte, les Lakers peinent à trouver des solutions offensives sans LeBron James. Fort heureusement, leur bonne défense couplée au manque d’inspiration des Suns en attaque leur permet de rester devant. Jusqu’à ce que les joueurs de l’Arizona, et notamment Deandre Ayton, ne commencent à enchaîner les dunks faciles pour revenir à une possession, sous la houlette du maestro Chris Paul (39-36).

Dans un bon soir, l’agressif Dennis Schröder fait un bien fou à Los Angeles avec sa spontanéité en attaque. Dans le dur, les « Purple & Gold » peuvent ainsi compter sur les percussions de l’Allemand (12 points dans le quart-temps), en plus de l’énergie contagieuse d’Andre Drummond (déjà en double-double), pour infliger un 12-2 à Phoenix et reprendre de l’air au tableau d’affichage (49-38).

En fin de mi-temps, Phoenix se reprend quelque peu, s’appuyant pour ce faire sur toute l’activité de Cameron Payne en sortie de banc, qui combine avec un Deandre Ayton toujours parfait dans la raquette, mais ce sont bien les champions en titre qui font la course en tête à la pause (53-47).

Au retour des vestiaires, les Lakers redémarrent en trombe, réussissant un 8-0 pour prendre une quinzaine de points d’avance, autrement dit leur plus gros avantage du match ! Le cinq de départ angeleno continue d’être hautement productif, mais Devin Booker et les Suns ne lâchent toujours rien et restent à distance raisonnable de leurs visiteurs, en allant chercher leurs points dans la peinture (67-59). Seul bémol, Chris Paul ne revient plus en jeu…

Malgré tous les efforts déployés par Cameron Payne, qui harangue son public, cette dizaine de points d’écart se stabilise. Il faut dire qu’Anthony Davis, aux lancers-francs et à 3-points, enchaîne les réussites pour maintenir confortablement Los Angeles aux commandes. Dans une ambiance électrique, LeBron James tente de climatiser la foule avec un énorme 3-points, puis un tout aussi gros « fade-away », mais Cameron Johnson entretient l’espoir pour Phoenix, avec deux tirs primés d’affilée. À douze minutes de la fin, rien n’est ainsi fait (79-72).

Anthony Davis et LeBron James en patrons
Dans le dernier quart-temps, les défenses reprennent le pas sur les attaques. L’intensité physique est palpable et les Suns, emmenés par Cameron Payne et Jae Crowder, parviennent enfin à égaliser, à sept minutes de la fin ! Assez logiquement, et profitant des galères offensives de leurs adversaires, les locaux réussissent même à passer devant pour la première fois depuis le premier quart-temps. Mais Marc Gasol puis Dennis Schröder relancent alors les Lakers, qui résistent comme ils peuvent au coup de chaud de Cameron Payne (91-90).

C’est alors qu’Anthony Davis, au contre, à 3-points puis aux lancers-francs, et LeBron James, d’un énorme « fade-away » ligne de fond, prennent les choses en main pour mettre les « Purple & Gold » à +8, à deux minutes de la fin. La défense des champions en titre est clairement montée d’un cran dans ce « money-time » et ce coup d’accélérateur ne peut qu’être fatal aux joueurs de Phoenix, trop courts et toujours privés de Chris Paul, qui déposent les armes sur un dernier 3-points de LeBron James puis un ultime dunk d’Alex Caruso, avant un jeu de lancers-francs (109-102).

À l’arrachée, et grâce notamment au repositionnement d’Anthony Davis (34 points, 10 rebonds, 7 passes, 3 contres !) au poste 5 dans le « money-time », les Lakers l’emportent donc sur le parquet des Suns, en dépit de l’hostilité de toute une foule. Dans la douleur, les coéquipiers de LeBron James (23 points, 9 passes) récupèrent surtout l’avantage du terrain dans cette série et l’apport de Dennis Schröder (24 points) a été déterminant pour tenir bon face à Devin Booker (31 points), Deandre Ayton (22 points, 10 rebonds) et Cameron Payne (19 points, 7 passes).

Retour à l'accueil