Les Lakers en danger après une nouvelle défaite

La mauvaise passe continue pour le champion en titre, et le retour de LeBron James n’y change rien. Impuissant vendredi lors de la défaite contre Sacramento, le « King » (19 pts, 7 rbds, 6 passes) n’a pas fini la rencontre perdue face à Toronto (121-114), ressentant une douleur à la cheville droite, celle qui a souffert d’une entorse à l’origine de son absence de 40 jours. Même s’il n’était pas sorti par précaution, il n’aurait probablement pas sauvé des eaux L.A. qui n’a pas pu compter non plus sur un Anthony Davis rayonnant (12 pts, 9 rbds, 7 passes) et a été trop passif en défense. Ce dont ont allègrement profité Pascal Siakam (39 pts, 13 rbds) et Kyle Lowry (37 pts, 11 passes). À l’Ouest, ils sont trois à briguer les fauteuils N.5 et N.6 et Dallas et Portland ont exactement le même bilan (36-28) que les Lakers. Les Mavericks, bien que surpris chez eux par Sacramento (111-99), restent 5es, devant Los Angeles (6e) et Portland (7e), ainsi départagés aux confrontations directes.

Dans le premier quart-temps, les deux équipes se rendent d’abord coup pour coup au tableau d’affichage, avec des Lakers dominateurs dans la raquette et des Raptors qui alternent entre réussites à 3-points et dans la peinture (16-15).

Plus adroit derrière l’arc, à l’image de l’entrée en jeu d’un Kyle Kuzma explosif, Los Angeles creuse ensuite un premier écart, en signant un « run » de 11-0. Mais Toronto, porté par l’agressif et très en jambes Pascal Siakam, parvient à recoller à l’issue de douze premières minutes offensives (38-32).

Lowry/Siakam : le monstre à deux têtes canadien
Dans le second quart-temps, l’adresse retombe quelque peu et les Raptors en profitent pour revenir à hauteur des Lakers, moins souverains en attaque, en allant provoquer des fautes offensivement (50-49).

Plombés par leurs trop nombreuses fautes, les joueurs de Los Angeles ont surtout laissé Toronto prendre confiance sur la ligne. Emmenés par les toujours très agressifs Kyle Lowry et Pascal Siakam, les Canadiens concluent ainsi cette mi-temps sur un 21-6 pour mener d’une dizaine de points à la pause (72-59).

Au retour des vestiaires, les Raptors continuent d’exploser la défense des champions en titre, à coup de 3-points et paniers près du cercle. Frustrés, désabusés et à court de solutions en attaque, les Lakers sont juste méconnaissables (82-67). Battus dans l’envie et dominés physiquement, les « Purple & Gold » inquiètent dans ce troisième quart-temps, tandis que Toronto, qui peut compter sur des remplaçants au diapason de ses titulaires, poursuit son cavalier seul au tableau d’affichage (99-84).

Dans le dernier acte, les Lakers reviennent d’entrée à -10, mais l’intenable Kyle Lowry se charge de refroidir leurs espoirs de retour avec d’énièmes réussites à 3-points (114-100). Et dans le « money-time », malgré une domination et une agressivité retrouvées qui les ramène jusqu’à deux possessions de leurs visiteurs, les joueurs de Los Angeles sont finalement trop courts. Toronto confirme ainsi son succès autoritaire et mérité, au Staples Center (121-114).

Alerte à la cheville pour LeBron James…
Pour mettre un terme à leur série de trois défaites de rang, les Raptors se sont appuyés cette nuit sur leur duo Pascal Siakam (39 points, 13 rebonds) – Kyle Lowry (37 points, 11 passes, à 8/13 à 3-points), qui a mis en lumière toutes les récentes difficultés défensives des Lakers. De leur côté, principalement emmenés par Kyle Kuzma (24 points) et Andre Drummond (19 points, 11 rebonds), les champions en titre s’inclinent pour la troisième fois d’affilée.

À noter, par contre, que LeBron James (19 points, 7 rebonds, 6 passes) a dû quitter ses coéquipiers en cours de quatrième quart-temps pour une douleur à la cheville droite. La même que celle qui lui avait fait manquer les six dernières semaines de compétition…

Retour à l'accueil