Les Bucks écrasent encore le Miami Heat et sont à une victoire des demi-finales (3-0)

Miami Heat - Milwaukee Bucks : 84-113
Milwaukee mène 3-0
Le rouleau compresseur. Malmenés puis éliminés par le Heat en demi-finale de Conférence dans la bulle, les Bucks ne font absolument aucun cadeau aux Floridiens cette saison. Ils ne sont clairement plus les mêmes. Plus forts, plus confiants, plus dominants. Et après le match de jeudi soir, remporté largement 113 à 84, ils mènent désormais 3 à 0. C’est d’abord en défense que les joueurs de Mike Budenholzer ont fait la différence. En remportant la bataille du rebond (56-41) et en limitant leurs adversaires à 38% de réussite aux tirs. Le Heat n’a ainsi inscrit que 14 points dans le premier quart temps et comptait déjà 19 longueurs de retard au cours du deuxième (44-25). Puis 27 dans le troisième. Aucun cadeau laissé, aucune chance de revenir. Giannis Antetokounmpo a fini avec 17 points et 17 rebonds tandis que Khris Middleton marquait 22 points. Chacun des deux All-Star a distribué 5 passes décisives. Les Bucks sont désormais en position de force et ils ont une jambe au second tour. En effet, jamais une équipe n’a remonté un handicap de 3-0. Et le Heat semble beaucoup plus près de la sortie que de l’exploit.

Balayés lors du Game 2, Jimmy Butler et Bam Adebayo avaient annoncé qu’ils feraient preuve de fierté lors de cette 3e manche, et qu’on verrait le vrai Heat. Celui de la saison dernière, impérial dans la « bulle ». De belles paroles…

Beaucoup trop « soft » défensivement, Miami laisse tranquillement Milwaukee mettre son jeu en place en attaque. Sans agressivité, difficile de se révolter, et comme mardi, Jrue Holiday trouve Bryn Forbes sur transition à 3-points puis Bobby Portis sur pick-and-roll. Deux tirs faciles qui symbolisent la facilité des Bucks, et leur domination (21-8).

Sur son banc, Erik Spoelstra motive ses troupes et le public présent en nombre à Miami pousse derrière… À 3-points, Jimmy Butler et Andre Iguodala tentent de réveiller leurs coéquipiers, mais ces deux actions ne sont que des éclairs, et après douze minutes, les Bucks sont déjà tout en maîtrise (26-14).

La masterclass de Jrue Holiday
Bien meilleur que lors des deux premiers matches, Jimmy Butler montre l’exemple et ils s’arrache pour scorer. C’est lui qui permet à son équipe de revenir sous la barre des 10 points (29-20). En face, pas d’inquiétude, Jrue Holiday reprend sa place sur le terrain afin de dicter le tempo de ce match et mettre fin aux espoirs du Heat. Venu dans le Wisconsin pour aider Giannis à décrocher un titre, le meneur donne une leçon à ses vis-à-vis.

Dans le sillage de son meneur de jeu, Milwaukee déroule et les efforts de Bam Adebayo et de Butler ne servent à rien. Collectivement, il y a un monde d’écart entre les deux équipes et le Heat n’a pas les solutions défensives.

Face à un Giannis si fort physiquement et toujours altruiste au bon moment, Miami ne peut juste constater les dégâts. Si précieux lors des derniers playoffs, Tyler Herro et Duncan Robinson peinent à trouver de bons spots. À la pause, Miami n’est pas largué (49-36) mais l’impression laissée par Milwaukee est impressionnante.

Les Bucks écrasent encore le Miami Heat et sont à une victoire des demi-finales (3-0)

La puissance collective des Bucks
Dans le cinq de départ pour pallier la blessure au pied de Donte DiVincenzo, Bryn Forbes se distingue. Cherché constamment en bout de système par ses coéquipiers, l’ancien shooteur des Spurs a de nouveau le poignet en feu. À lui tout seul, il détruit les espoirs de remontées des coéquipiers de Butler (59-42).

Le Heat ne veut pas mourir, mais les finalistes 2020 n’arrivent pas à faire ce run qui pourrait leur permettre de revenir dans cette partie. Au contraire, ils commencent à craquer… Et comme toujours, Jrue Holiday est à la création ou au décalage pour permettre à PJ Tucker dans le corner puis à Pat Connaughton de scorer (77-52).

Transformés par rapport à la saison passée, les Bucks terminent fort ce 3e acte. Après avoir régalé par la passe, Holiday profite lui aussi des largesses défensives adverses pour scorer. À 12 minutes de la fin de la rencontre, Milwaukee se dirige vers une 3e victoire de suite (86-60).

Jimmy Butler tête basse…
Les Bucks respectent leurs adversaires et ils ne vont pas leur laisser le moindre espoir. Ce soir, le « Greek Freak » n’aura pas eu besoin de forcer son talent au scoring, mais dans ce 4e quart temps, il se montre un peu plus agressif. Notamment aux rebonds où il survole les débats. À l’image de son public, le Heat est sans réaction. Sur chaque attaque, Milwaukee trouve une solution différente avec les tirs de Connaughton ou Middleton, les drives d’Holiday ou la présence poste bas de Lopez.

Les Bucks donnent une nouvelle leçon de basket et l’écart atteint les 30 points (105-75). Les Bucks veulent profiter de chaque minute sur le parquet pour parfaire encore plus leur jeu collectif. Finalement, les cadres des Bucks peuvent aller se reposer sur le banc pour cette fin de match, avec le sentiment du devoir accompli et l’envie de terminer le travail lors du prochain match.

Pour le Heat, c’est une très grosse défaite de plus (113-84) et il faudra désormais simplement sauver l’honneur.

Retour à l'accueil