Après quatre revers consécutifs, les Nets de Kevin Durant (33 pts, 11rbds et 7pds) se sont très bien relancés contre Denver (125-119 !

Après quatre revers consécutifs, les Nets de Kevin Durant (33 pts, 11rbds et 7pds) se sont très bien relancés contre Denver (125-119 !

Malmenés en première mi-temps, les Nets de Kevin Durant (33 points, 11 rebonds, 7 passes) et Kyrie Irving (31 points) ont néanmoins renversé les Nuggets en deuxième mi-temps, un retour de -21 pour mettre fin à une série de quatre défaites de suite (125-119).

Sur quatre défaites de rang, les Nets débarquent à Denver et se font accueillir par un 9-3, avec 9 points consécutifs de Michael Porter Jr. « MPJ » est chaud d’entrée et les Nuggets prennent donc 10 points d’avance, avec Austin Rivers qui fait aussi mouche de loin pour sa première titularisation. Michael Porter Jr. score tout simplement 17 des 26 premiers points de son équipe sur les huit premières minutes.

Dans le même temps, Kevin Durant est bien servi par Kyrie Irving pour un gros dunk en transition. Les Nets s’accrochent et reviennent à -6 après un layup de Jeff Green. Mais Denver finit fort, avec Campazzo qui frappe à 3-points et Vlatko Cancar qui claque un petit dunk, bien servi par Jokic. Les Nuggets ont refait l’écart (37-24).

Des Nets renversants
Aaron Gordon et Paul Millsap laissés au repos, Mike Malone ouvre son banc dès le deuxième quart. Mais les Nuggets gardent leur élan, avec un 22-11 alimenté par un 3-points du jeune Markus Howard. Ce dernier va même inscrire 10 points en 7 minutes dans le deuxième quart-temps. Michael Porter Jr. revient en jeu et claque un dunk. Campazzo inscrit lui un tir à 3-points au buzzer des 24 secondes.

Tout roule pour les Nuggets qui se marrent sur le banc. Porter mène son équipe avec 21 points, mais trois autres joueurs sont déjà à 10 unités ou plus : Campazzo (12), Jokic (13) et donc Howard (10). En face, Brooklyn s’est retrouvé à -21 (71-50) mais commence à grappiller son retard avant la pause, alors que Kevin Durant et Kyrie Irving pointent respectivement à 16 et 13 points à la mi-temps (71-56).

Irving rouvre les hostilités à 3-points au retour des vestiaires. Avec Blake Griffin qui commence aussi à trouver son rythme, les Nets reviennent peu à peu au contact, à -4 en l’occurrence, après un joli layup et appuis décalés de Irving. Le meneur des Nets est lancé : il rajoute un autre 3-points, puis un tir très difficile en ligne de fond.

Jokic et Rivers essaient bien de remettre de la distance mais Brooklyn reste sur sa lancée. Griffin est chaud derrière l’arc et Durant conclut également une belle séquence collective d’un 3-points dans le coin. Markus Howard va s’imposer au layup, malgré la faute d’Irving. Mais les Nets ont grignoté une bonne partie de leur retard. Derrière 31 points du duo Griffin – Irving (16 et 15), Brooklyn n’est plus qu’à 7 points de Denver avant le dernier quart (104-97).

Ni panier, ni faute…
Plus discret jusque-là, Kevin Durant vient égaliser à 108 partout, sur un 11-4 des Nets donc. Brooklyn passe devant mais Nikola Jokic veille encore. Il s’impose sous les panneaux mais Denver déchire complètement aux tirs, à 0/7 à 3-points et 6/23 au global. Il n’en fallait pas plus aux Nets et Kevin Durant qui s’en va dunker, après un 3-points de Joe Harris trouvé par Blake Griffin.

Les Nets voulaient des fins de matchs serrés pour tester leur collectifs, les voilà servis ! Irving fait parler sa technique pour un panier dans le trafic mais Jokic fait encore des siennes. Campazzo vole même un ballon ultra-important dans la dernière minute, il sert son pivot serbe. Ce dernier s’engage dans son mouvement face à Durant, pour repasser devant… mais ni panier, ni faute ! Durant clôt le match aux lancers et les Nets s’imposent (125-119).

Retour à l'accueil