Giannis Antetokounmpo et Milwaukee remportent le choc face à Kevin Durant et les Nets

Les Bucks ont eu le dernier mot sur les Nets (117-114), au terme d’une somptueuse passe d’armes entre Giannis Antetokounmpo (49 pts) et Kevin Durant (42 pts, 10 rbds) qui a manqué l’égalisation sur une ultime tentative derrière l’arc. « On a été capable d’élever notre niveau de jeu en attaque. Il le fallait, surtout face à un des meilleurs scoreurs de l’histoire, qui est capable d’en planter 50 ou même 70… », a commenté Antetokounmpo.

Giannis Antetokounmpo marque son retour avec un gros alley-oop sur Kevin Durant mais, comme souvent avec les matchs de l’après-midi, la rencontre débute sur un faux rythme.

DeAndre Jordan est en défense sur le « Greek Freak », qui est prié de shooter loin, et c’est Khris Middleton qui lance les Bucks. Le problème, c’est que Kevin Durant commence aussi à faire chauffer le poignet et que le « Big Three » de Milwaukee est totalement seul, quand Brooklyn peut compter sur ses « role players ». Après un quart-temps, les hommes de Steve Nash sont en tête (28-37) alors que Giannis Antetokounmpo, Khris Middleton et Jrue Holiday ont marqué tous les points de Milwaukee, et pris quasiment tous les shoots.

Giannis Antetokounmpo écoeure DeAndre Jordan
Brooklyn semble en effet avoir réussi à figer les Bucks avec sa stratégie défensive sur Giannis Antetokounmpo, mais le refus des Nets de faire des prises à deux sur le double MVP commence à afficher ses failles.

Le Grec trouve des ouvertures face à DeAndre Jordan, et comme il est aussi en phase avec son shoot extérieur, son total de points gonfle sérieusement. En face, Kevin Durant est toujours aussi écœurant, alors que Khris Middleton, PJ Tucker et les autres défenseurs lui laissent pourtant un minimum d’espace. Mais comme Jrue Holiday fait lui un gros travail sur Kyrie Irving, ce sont bien les joueurs de Mike Budenholzer qui sont devant (62-59) à la mi-temps.

Le duel Giannis – KD continue de plus belle au retour des vestiaires, alors que Jrue Holiday prouve qu’il est bien l’un des meilleurs défenseurs extérieurs de la ligue, arrivant même à perturber les dribbles de Kyrie Irving.

Le « Greek Freak » inscrit les 14 premiers points de son équipe dans ce troisième quart, Brook Lopez multiplie les contres mais les Nets ne lâchent pas, toujours portés par Kevin Durant, bien aidé par Landry Shamet à 3-points. Après trois quart-temps, les deux équipes sont dos à dos, à égalité au score (90-90).

Le tir de l’égalisation pour Kevin Durant
Landry Shamet continue son festival de loin, aidé par Blake Griffin, et voilà même Brooklyn qui passe à +6 (90-96). Le « Big Three » du Wisconsin répond immédiatement, profitant de la désinvolture des Nets sur leurs passes.

Et si Blake Griffin place une énorme claquette, c’est bien Milwaukee qui prend les devants, grâce notamment à un tir lointain de Pat Connaughton. Giannis Antetokounmpo en est déjà à 47 points mais ça ne suffit pas à écarter les Nets. Même quand l’ailier fort grec contre le shoot de Kevin Durant, le ballon atterrit dans les mains de Kyrie Irving qui marque à 3-points et ramène son équipe à une possession (115-112) avec moins de deux minutes à jouer.

C’est un vrai combat de playoffs, avec Giannis Antetokounmpo qui atteint les 49 points et Kyrie Irving qui lui répond dans la foulée. Kevin Durant a finalement le shoot de l’égalisation, et son 3-points est plutôt bon face à PJ Tucker, mais il est finalement raté, et Milwaukee peut donc savourer une grosse victoire (117-114).

Les deux équipes se retrouveront mardi, pour la revanche… avant une série en playoffs ?

Retour à l'accueil