Denver égalise face à Portland (1-1)

Blazers - Nuggets : 109-128
Les deux équipes sont à égalité 1-1
Une réaction était attendue pour les Nuggets après leur défaite à domicile en ouverture de la série contre les Blazers. Et dans une situation déjà délicate, ils se tournent naturellement vers Nikola Jokic. Leur leader. Probablement le MVP de la ligue cette saison. Le Serbe a assumé ses responsabilités lundi soir et son équipe s’est remise sur les bons rails en l’emportant 128 à 109. Avec donc une grande prestation de son meilleur joueur, auteur de 38 points à 15 sur 20 aux tirs. Tout en prenant 8 rebonds et en délivrant 5 passes décisives. Mais il n’était pas la seule superstar à briller. En face, Damian Lillard a une nouvelle fois marqué les esprits en faisant un match étincelant. 42 points pour le meneur de Portland. Dont 32 en première mi-temps, avec quelques paniers absolument incroyables et très lointains. Les Blazers ont pu limiter la casse en première période – 12 points de retard à 73-61 – justement grâce à Lillard. Mais les assauts répétés des Nuggets ont fini par faire craquer la superstar esseulée. Parce que si les joueurs de Terry Stotts ont limité l’apport de Jokic à la passe, ils n’ont pas su freiner ses coéquipiers pour autant. C’est la différence entre les deux All-Stars sur cette partie. Cinq autres joueurs de Denver ont franchi la barre des 10 points. Dont 18 pour Michael Porter Jr et 15 pour Paul Millsap. Seulement deux ont fait de même à Portland : CJ McCollum (21) et Norman Powell (15). C’était la clé de ce Game 2. Les compteurs sont maintenant remis à zéro et la série prend la direction de l’Oregon.

Après leur défaite initiale, les Nuggets démarrent fort sur ce Game 2. Nikola Jokic et Michael Porter Jr. impulsent carrément un 10-0. Austin Rivers et Facundo Campazzo continuent à 3-points pour débuter sur un 17-7. C’est un premier quart-temps qui s’emballe déjà avec un peu de grabuge lors d’un temps mort avec l’assistant coach Nate Tibbetts et Michael Porter Jr, tous deux sanctionnés d’une faute technique.

Les Nuggets en sont à 21-9 après un panier plus la faute pour Aaron Gordon qui s’impose dans la peinture mais CJ McCollum et Damian Lillard réduisent l’écart. Le meneur rentre même un 3-points du logo avant que Jusuf Nurkic y aille aussi de son tir longue-distance. En face, Nikola Jokic inscrit 14 des 31 points de son équipe, y compris des lancers après une poussette de Carmelo Anthony (31-25).

Les Nuggets gardent le rythme en deuxième quart et prennent même 24 points d’avance (45-21) avec MPJ qui commence à se chauffer. À l’inverse, CJ McCollum et Damian Lillard ne trouvent plus de solution et perdent ballon sur ballon. Carmelo Anthony brise la série noire de Portland mais le chemin du retour est encore long pour les Blazers. Qu’importe, Damian Lillard s’y colle et il enchaîne finalement deux, puis trois tirs de loin !

En fait, il ramène les siens à -10 en inscrivant 12 points de suite, à coup de bombes dans tous les coins ! Et le bougre continue. Il n’y a plus que -4 après un 24-10 des Blazers mené par les 22 points inscrits dans la période par Lillard. Dame a beau en être à 32 points à la pause, les Nuggets ont refait un écart dans les dernières minutes derrière 25 points (à 10/12 aux tirs) de Nikola Jokic (73-61).

De la tension à tous les étages
Les Nuggets gardent le cap au retour des vestiaires. Mike Malone a mis Aaron Gordon en mission défensive sur Damian Lillard et ça marche bien. Aaron Gordon a même la main heureuse sur un 3-points qui rentre après plusieurs rebonds sur le cercle. Facundo Campazzo pique un ballon et Portland doit arrêter le jeu, de nouveau à -15. Les Blazers parviennent à laisser passer l’orage avec CJ McCollum qui arrive à s’infiltrer jusqu’au cercle, mais ce n’est plus le même match. Les fautes pleuvent de partout et le jeu est haché.

À ce petit jeu, c’est Denver qui s’en sort le mieux, avec Facundo Campazzo qui récolte une faute flagrante généreuse face à CK McCollum. Les Nuggets restent largement devant, à +17 même après la claquette de JaMychal Green, mais Damian Lillard frappe à nouveau à 3-points. Les deux équipes sont remontées comme des pendules. Même à +20, Nikola Jokic écope d’une faute technique, preuve de l’énorme tension dans ce 3e quart. Robert Covington et CJ McCollum limitent la casse avant le début du dernier quart (101-87).

Mais Portland rechute d’entrée en quatrième, avec la sortie de Jusuf Nurkic pour six fautes à 9 minutes de la fin du match. Shaq Harrison va dunker sur la tête de CJ McCollum qui vient de perdre le ballon et ça sent le sapin pour les Blazers, de nouveau repoussés à la vingtaine. Norman Powell écrase bien un gros dunk mais le train est passé. Les Nuggets et Nikola Jokic terminent le travail et égalisent dans la série (128-109).

Retour à l'accueil