Brooklyn débute les Playoffs par une victoire face aux Celtics

BROOKLYN NETS - BOSTON CELTICS : 104-93 (1-0)
Fait rare pour les Nets, le trio, Kevin Durant, James Harden et Kyrie Irving était sur le parquet en même temps pour le premier match victorieux de la série face à Boston (104-93). Passés par le play-in et peut-être plus chauds que leurs adversaires, les Celtics ont mieux démarré la partie, à l'image d'un Jayson Tatum qui a bien envie de faire taire les pronostics dans cette série mettant aux prises le deuxième et le septième de la conférence Est. Rapidement devant (13-4 puis 32-20 dans le deuxième quart), Boston a un temps espéré créer la surprise. C'était avant le réveil des Nets qui sont parvenus à revenir pratiquement à hauteur sous l'impulsion du trio magique. A la pause, c'était néanmoins Boston qui était devant (53-47). Mais les choses ont changé en troisième et quatrième quart-temps sous l'impulsion… de la défense de Brooklyn, qui n'a concédé que 40 points en 24 minutes. Limité à 6/20 au shoot, Tatum (22 points) n'a pas été suffisant et Brooklyn a pris l'avantage en début de troisième quart pour ne plus jamais le lâcher. Kevin Durant (32 pts), Kyrie Irving (29) et James Harden (21) ont inscrit 82 des 104 points des Nets, qui mènent 1-0 dans la série.

Face à Washington, les Celtics avaient démontré qu’ils étaient capables de réaliser de belles choses défensivement, et les coéquipiers de Jayson Tatum attaquent cette rencontre face aux Nets avec la même volonté. Objectif : forcer Kevin Durant, James Harden et Kyrie Irving à prendre des tirs compliqués. Un choix payant dans ce premier acte. Agressé dès qu’ils touchent le ballon, le Big Three des Nets est en difficulté.

En attaque, Boston déroule. Et même s’ils manquent parfois de réussite, les hommes de Brad Stevens dominent et font mal à leurs adversaires. Tatum peut compter sur Kemba Walker pour alimenter la marque pendant que Kevin Durant, fâché avec son tir, multiplie les choix douteux en attaque. Après douze minutes, Boston est devant dans un match cadenassé (21-16), et c’est un scénario qui leur convient.

James Harden réveille ses coéquipiers
Tout le monde attend le réveil des Nets, mais Brooklyn n’y arrive toujours pas. Dominés aux rebonds, les Nets ne peuvent rien faire face au talent de Tatum et le poignet de Jabari Parker. Toujours aussi agressif défensivement, Boston en profite pour scorer sur transition (32-20). Il y a le feu dans la maison Nets et pour stopper les Celtics, Harden commence à prendre plus de place en attaque et à montrer un brin d’agressivité. Adroit sur la ligne des lancers-francs, il remet son équipe sur le droit chemin (34-31).

Mais Boston ne flanche pas à l’image d’un Evan Fournier présent des deux côtés du terrain. Le Français trouve la mire à 3-points dans le corner puis plonge sur un ballon en défense. Félicité par son banc, il est précieux et Boston en profite pour garder les commandes (52-43). Boston a laissé passer l’orage, et à la pause, Tatum et les siens mènent 53-47, et un coup d’oeil à la feuille de stats nous montre que le « Big Three » des Nets en est à 0 sur 11 à 3-points…

Un 18-4 au retour des vestiaires
Frustré par sa première mi-temps, Kevin Durant décide de prendre les choses en main au retour des vestiaires, et c’est tout Brooklyn qui va mieux. Les Nets font mieux tourner le ballon et KD se retrouve en bout de chaîne. À tour de rôle, les trois superstars alimentent la marque, et ils signent un 18-4 pour prendre les commandes du match (65-57). C’est dur pour les Celtics qui n’arrivent plus à scorer derrière la ligne à 3-points. Dans la salle, les 15 000 fans des Nets se réveillent, et on assiste enfin à une véritable opposition. Au début du 4e quart-temps, les Celtics ont limité la casse malgré une grosse maladresse (78-73).

Les Celtics, à l’image de Robert Williams (9 contres !!!), donnent tout en défense, mais Brooklyn, tant décrié de ce côté du terrain cette saison est en train d’éteindre petit à petit les coéquipiers d’un Tatum très maladroit (6 sur 20 aux tirs). C’est l’antithèse du premier quart-temps, et c’est au tour des Celtics de prendre des tirs compliqués. Brooklyn a fait le plus dur, et Durant et Irving décident de porter le coup de grâce. Après avoir marqué à 3-points en transition, le meneur s’en va défier Evan Fournier en un-contre-un. Il ponctue un 12-2 pour porter l’écart à +13 (94-81).

La faute anti-sportive (Flagrant 1) de Durant sur Tatum ne change rien. Après avoir tenu tête pendant trois quart-temps, Boston s’incline face au rouleau-compresseur de Brooklyn. Physiquement, les Celtics ont craqué, et surtout le « Big Three » des Nets a frappé inlassablement en deuxième période. A l’arrivée, les Nets s’imposent 104-93, mais la série pourrait être plus équilibrée que prévue.

Retour à l'accueil