Basketball Africa League : l'As Salé renverse la FAP après avoir effacer un déficit de 13 points dans le quatrième quart-temps

Dans le match de Basketball Africa League (BAL) le plus disputé à ce jour, le club Marocain de l'AS Salé a battu l'équipe Camerounaise de FAP 87-84 mardi à l’arène de Kigali au Rwanda. Menés de 13 points, les marocains ont su profiter d'un incroyable relâchement du FAP dans le dernier quart-temps pour l'emporter sur le fil du rasoir. 

Il y a eu d'innombrables moments remarquables dans cet affrontement du groupe B entre deux équipes fortes et assez bonnes pour atteindre les quarts de finale de la compétition.

La FAP menait par 13 points au début du quatrième quart-temps, mais un certain nombre de pertes de balle inexplicables ont permis aux champions marocains de revenir dans la partie et de reprendre la commande. 

Malgré sa troisième faute en début de match, Terrel Stoglin a été énorme pour l'ancien champion d'Afrique AS Salé, terminant avec un record de 28 points.

Mais comment une équipe qui a battu son adversaire 10-0, un run qui les a propulsés à une avance de 72-59 au début du quatrième quart-temps, pourrait-elle finir du côté des perdants?

La réponse à cela a été le désespoir dont l'AS Salé a fait preuve pour gagner le match.

Ils ont forcé la FAP à quatre pertes de balle au cours des cinq dernières minutes, et c'est à ce moment-là que Stoglin a pris le relais, mettant son équipe aux commandes à quatre minutes du buzzer. 

Amadou Harouna a mené l'équipe camerounaise avec 23 points, Marcus Thomas Jr. a été impressionnant en ajoutant 21 points, mais le manque de concentration, comme l'a admis plus tard l'entraîneur-chef de la FAP, Lazare Adie Ngono, a coûté cher.

Ngono a expliqué la raison du résultat décevant de son équipe: «Nous avons perdu notre concentration. Il s’agit d’en tirer des leçons. Nous allons préparer notre équipe pour le prochain match, nous allons faire de notre mieux et, espérons-le, nous sortirons avec une victoire. "

Mais l’histoire de ce jeu ne peut être racontée sans mentionner Zakaria El Masbahi.

Ce n’est pas seulement un cliché, faisant référence aux 42 ans d’El Masbahi comme à un chiffre.

Comment le joueur le plus âgé de la BAL peut-il continuer à jouer avec autant d'énergie et de férocité? Seul le basketball le sait.

Alors que l'AS Salé avait du mal à s'adapter à la férocité de la FAP aux deux extrémités du terrain, El Masbahi est entré sur le terrain pour changer le cours des événements en inscrivant ses quatre tentatives, dont deux à trois points, donnant à son équipe une avance de 25- 22 à la fin du premier quart-temps. Il est revenu brièvement au troisième quart, mais ses onze points se sont révélés vitaux dans un match aussi serré.

«Il travaille toujours dur, il aide à motiver les jeunes joueurs. Nous espérons qu'il existera encore pendant de nombreuses années car le basket marocain a besoin de gens comme lui », a expliqué l'entraîneur-chef de l'AS Salé, Said El Bouzidi.

Retour à l'accueil