Atlanta renoue avec la victoire en battant Chicago, Miami s'impose à Cleveland

Après trois défaites consécutives, il y avait une petite urgence de victoire pour Atlanta afin de conserver la cinquième place à l'Est. Mission accomplie aux dépens de Chicago (108-97), grâce à Trae Young (33 pts, 7 passes), bien aidé par Clint Capela (20 pts, 11 rbds). Atlanta conserve une victoire de mieux sur Boston (6e) et Miami (7e), qui s'est imposé à Cleveland (124-107). Le Heat a récité une excellente partition collective, ses titulaires du soir inscrivant chacun entre 13 et 22 points, le meneur Kevin Nunn ayant été le plus prolifique.

Les Hawks ont battu les Bulls et sont ainsi sûr au moins de participer au « play-in » quand le Heat a disposé des Cavaliers. Il y a une véritable bataille à trois à l’Est pour la 5e, 6e et 7e place entre Atlanta, Boston et Miami puisque les trois franchises se tiennent en moins d’une victoire d’écart.

En s’inclinant contre Orlando, quasiment au buzzer, alors que la victoire leur tendait les bras, les Grizzlies offrent un boulevard à Portland pour la 7e place et restent en danger, avec les Warriors et les Spurs qui poussent derrière. Clairement une défaite qui fait mal.

Atlanta – Chicago : 108-97
Déjà en peine depuis quelques semaines, les Bulls allaient-ils résister sans Zach LaVine et Nikola Vucevic ? Pendant une mi-temps, ils ont même fait mieux puisque, après un 26-12 et face à une équipe d’Atlanta qui perd beaucoup de ballons, Chicago mène 63-54 à la pause.

Sauf que les Hawks réagissent au retour des vestiaires, en passant rapidement un 13-0. Ils ont pris le contrôle et malgré leur maladresse, ainsi que les efforts de Thaddeus Young, ils ne lâchent plus. En dernier acte, Danilo Gallinari et Trae Young enfoncent le clou. Les espoirs de « play-in » pour Chicago continuent de s’éloigner…

Indiana foudroie le Thunder 

Un étonnant record est tombé à Oklahoma City, où le Thunder a été étrillé par les Pacers (152-95). Un défaite de 57 points qui est la plus lourde de l'histoire pour une équipe évoluant à domicile. Et comme une première n'arrive jamais seule, le pivot lituanien Domantas Sabonis (26 pts, 19 rbds, 14 passes) comptait un triple-double à vingt points ou plus à la mi-temps, ce que personne n'avait encore jamais réussi dans la ligue.

Ce succès permet à Indiana de conserver sa 9e place à l'Est, derrière Charlotte (8e) qui s'est aussi imposé sans difficulté, aux dépens de Détroit (107-94), dans le sillage de Terry Rozier (29 pts).

Retour à l'accueil