Quand la partie démarre comme ça pour Stephen Curry, c’est rarement bon signe pour ses adversaires :

Quand la partie démarre comme ça pour Stephen Curry, c’est rarement bon signe pour ses adversaires :

Le meneur des Warriors était encore une fois dans une forme olympienne. Avec une adresse insolente derrière l’arc, il a mené son équipe à la victoire contre les Kings (117-113). 37 points au compteur pour le double MVP, auteur de 7 paniers primés. Ce qui porte son total à 85 trois-points sur le mois d’avril. Un record NBA ! James Harden s’était arrêté à 82 en novembre 2019. Curry a donc frappé fort. Mais ce sont Kelly Oubre et Draymond Green (8 pts, 14 rbds, 13 pds) qui ont marqué les points décisifs dans les derniers instants. Les Warriors restent dixièmes à l’Ouest.

Face au bon début de match de Richaun Holmes et de Buddy Hield, auteurs de 15 des 17 premiers points de Sacramento, c’est Stephen Curry qui garde les Warriors au contact avec deux tirs de très loin (17-17).

Les Kings profitent toutefois des approximations de Golden State pour prendre le contrôle des opérations. L’ancien Warrior, Harrison Barnes marque quatre tirs primés de suite et, malgré l’adresse de Curry et de Gary Payton II, Sacramento termine le quart-temps sur un 10-2 pour prendre neuf points d’avance (39-30).

Kelly Oubre Jr et Juan Toscano-Anderson permettent aux Warriors de réagir mais Buddy Hield continue de faire parler la poudre pour garder les Kings à +9 (48-39). C’est le moment choisi par Stephen Curry pour prendre les choses en main. Il marque 9 points et lance un 18-8 qui donne un point d’avance à Golden State (57-56). Il ajoute même un tir à dix mètres pour jouer le 2+1 mais Buddy Hield l’imite pour permettre à Sacramento de virer en tête à la pause (65-63).

Tyrese Haliburton se réveille
Les deux équipes continuent sur leur lancée en démarrant le troisième quart-temps avec adresse. Barnes, Haliburton et Hield font mouche de loin à trois reprises mais Mychal Mulder les imite avec un 3 sur 3 qui met les deux équipes dos à dos (76-76).

Avec Draymond Green à la création et Stephen Curry qui repart de plus belle, les Warriors pensent prendre le large mais leur défense est trop permissive et elle continue de laisser Barnes et Hield alimenter la marque pour les Kings. Avant le dernier quart-temps, Golden State ne compte que deux petits points d’avance (94-92).

Les hommes de Luke Walton profitent des absences de Curry et de Green pour repartir à l’attaque. Sept points de Tyrese Haliburton lance un 12-4 qui place les Kings à +6 (104-98). Andrew Wiggins et Kelly Oubre Jr remettent alors les Warriors à l’endroit et nous voici avec un score de parité et trois minutes à jouer (107-107).

Stephen Curry joue avec le feu

Côté Kings, Haliburton continue son festival, alors que Draymond Green utilise la pression défensive sur Curry pour servir Oubre Jr près du cercle par deux fois, dont un 2+1, pour donner trois points d’avance à Golden State (114-111).

Avec 60 secondes à jouer, les Warriors pensent tenir le bon bout mais un lay-up d’Haliburton et deux grosses boulettes de Curry manquent de faire tourner l’issue de la rencontre. Le double MVP commet d’abord une reprise de dribble pour éviter de se faire contrer, et il offre deux points à Buddy Hield sur une balle perdue forcée par une prise à deux… Mais le shooteur de Sacramento se précipite et ne contrôle pas la balle alors qu’il aurait pu donner un point d’avance à son équipe avec 18 secondes à jouer !

Dans la foulée, Curry fait seulement un sur deux aux lancers francs, et il donne une ultime chance à Sacramento. Mais Harrison Barnes brique le tir à 3-points de la gagne. Les Warriors peuvent souffler !

Retour à l'accueil