Stephen Curry et les Warriors mettent un terme à la série des Denver Nuggets

Denver a rechuté. Dans la nuit de vendredi à samedi, dans le cadre de la saison régulière de NBA, les Nuggets se sont inclinés sur le parquet des Golden State Warriors (118-97). Une défaite qui met fin à une série de quatre victoires consécutives. En face, les locaux ont été parfaitement bien emmenés par leur meneur vedette, à savoir Stephen Curry, qui termine cette rencontre avec des statistiques personnelles de 32 points, 8 rebonds et 3 passes décisives. En ce qui concerne Denver, Michael Porter Jr. a terminé meilleur marqueur de sa franchise (26 points, 5 rebonds, 1 passe décisive), alors que Nikola Jokic suit derrière (19 points, 6 rebonds, 6 passes décisives). Après un début de rencontre relativement équilibré, les Warriors ont définitivement pris les commandes de ce match à la fin du premier quart-temps. augmentant même considérablement leur avance dans un quatrième et dernier quart-temps à sens unique.

Les Nuggets commencent la rencontre avec un « flashback » de leur dernière visite au Chase Center. Après la blessure de Jamal Murray, c’est Will Barton qui est au tapis. Heureusement pour lui, ce n’est que musculaire. Denver parvient tout de même à prendre les devants derrière la paire Gordon – Porter Jr (17-13).

Malgré 0 point de Stephen Curry dans ce premier quart-temps, les Warriors finissent fort grâce à Andrew Wiggins et à l’agressivité de Kelly Oubre Jr. (23 points), auteur de neuf points, en sortie de banc. Golden State finit la période sur un 17-7 pour prendre six points d’avance (30-24).

Jordan Poole (15 points) prend alors le relais d’Oubre Jr. mais ce sont deux « finger rolls » de Stephen Curry qui mettent les Warriors à +13 (41-28). Facundo Campazzo réveille alors son équipe. Sa défense sur Stephen Curry et son adresse de l’autre côté, ainsi que le réveil de Nikola Jokic, permettent à Denver de recoller (46-42).

Grâce à cinq points d’Andrew Wiggins, Golden State garde le contrôle des opérations mais un 3-points de P.J. Dozier sur une passe décisive de Jokic maintient les Nuggets en embuscade (54-50).

Le duo Curry – Green fait vibrer le Chase Center
Jokic et Curry passent à l’action en troisième quart-temps. Le double MVP retrouve son adresse alors que le Serbe prend ses aises dans la raquette et il place sur orbite Porter Jr. pour mettre Denver à -1 (63-62). L’entrée de Kelly Oubre Jr. redonne toutefois du peps aux Warriors. Bien servi par un Draymond Green, le 6e homme des Warriors écrase deux dunks sur la défense des Nuggets. Curry lui emboite le pas, et malgré une faute technique, les deux acolytes donnent 12 points d’avance à leur équipe avant le dernier quart-temps (86-74).

Les Warriors continuent d’appuyer sur l’accélérateur. Andrew Wiggins, Kelly Oubre Jr. et Stephen Curry finissent facilement au cercle, et il faut tous les efforts de Michael Porter Jr. pour éviter à Denver de sombrer. Le meneur de Golden State ne lâche pourtant pas la pression. En rythme, il fait mouche de loin et envoie Jordan Poole au dunk pour mettre Golden State à +15 avec cinq minutes à jouer (102-87).

Michael Porter Jr. et Nikola Jokic tentent de garder Denver au contact mais Stephen Curry passe en mode MVP. Il marque huit points de suite pour lancer un 10-2 fatal aux Nuggets (112-94).

Mike Malone agite alors le drapeau blanc et pour la deuxième fois en onze jours, Golden State vient à bout de Denver (118-97). Denver n’a pas su profiter des absences de Kent Bazemore et de Damion Lee pour prendre leur revanche sur Golden State. Malgré le trio Porter Jr (26 points) – Jokic (19 points, 6 rebonds, 6 passes) – Gordon (17 points), c’est la défense de Denver qui a encore vacillé face à Stephen Curry.

Tous les résultats de la nuit en NBA 

Charlotte – Cleveland 108 - 102

Atlanta – Miami 118 - 103

Brooklyn – Boston 109 - 104

Portland – Memphis 128 - 130

Golden State – Denver 118 - 97

Houston – LA Clippers 104 - 109

Retour à l'accueil