Russell Westbrook (nouveau triple-double) et Bradley Beal trop forts pour OKC

Revoilà Russell Westbrook ! Dans la nuit de vendredi à samedi, dans le cadre de la saison régulière de NBA, le meneur a signé un nouveau triple-double, son 14eme en 16 rencontres, avec des statistiques personnelles de 37 points, 11 rebonds, 11 passes décisives. Le tout en étant également parfaitement bien suppléé par Bradley Beal, qui termine à 33 points, 6 rebonds, 3 passes décisives. Une nouvelle grosse performance qui a permis à sa franchise, à savoir les Washington Wizards, de s'imposer sur le parquet de l'Oklahoma City Thunder (109-129). OKC est une équipe que connaît parfaitement bien Westbrook pour y avoir évolué de 2008 à 2019. Une septième victoire consécutive qui permet aux Wizards d'occuper la dixième place du classement de la conférence Est. De son côté, l'Oklahoma City Thunder, qui enregistre une treizième défaite de rang, est treizième de celui de l'Ouest.

Pas de public à OKC pour accueillir Russell Westbrook, et il n’y a guère d’émotion pour lui puisqu’il ne connaît aucun joueur de l’effectif actuel du Thunder ! Mais on sent qu’il a ses repères dans cette salle puisqu’il est d’une adresse étonnante de loin. Le duo Hachimura-Avdija à l’infirmerie, le jeu des Wizards penche sur l’extérieur, et le tandem Beal-Westbrook prend le match à son compte avec sept points d’avance (21-14).

Côté Thunder, il y a toujours autant d’enthousiasme avec Théo Maledon pour le step-back puis la passe pour le 3-points de Darius Bazley (21-20). OKC tient le rythme, et Isaiah Roby traverse tout le terrain pour marquer avec la faute, et donner l’avantage au Thunder (29-26). Davis Bertans lui répond à 3-points, et c’est Chandler Hutchinson, au buzzer, qui donne l’avantage à Washington (36-35).

L’hyperactif Westbrook se met en marche, et on ne voit que lui : rebonds, passes, shoots… Qu’il mette dedans ou pas, tous les ballons lui reviennent, et il fait preuve d’une belle adresse à 3-points (41-37). Ce qui manque à Washington, c’est de l’alternance, et le Thunder en profite. C’est Bazley qui s’en va chercher un rebond au plafond pour remettre dedans, puis il provoque la faute de Westbrook et met ses lancers. OKC reprend les commandes (51-45).

L’arrière All-Star inscrit huit points de suite, et malgré la belle résistance de Théo Maledon, le Thunder lâche prise. Les 3-points pleuvent sur OKC, et Raul Neto confirme qu’il est parfait dans ce « backcourt » à trois. À la mi-temps, Washington est devant (70-68). C’est au retour des vestiaires que OKC craque puisque les Wizards signent un 10-0 pour prendre 12 points d’avance (82-70).

Le duo Westbrook-Beal peut alors se relayer en attaque, et ça fait des dégâts. Pour Russell Westbrook, c’est l’attaque du cercle. Pour Bradley Beal, c’est plutôt à mi-distance comme sur ce fadeaway à zéro degré qui maintient l’écart (92-80). Grâce notamment à Théo Maledon, qui bâche Ish Smith, OKC s’accroche, et Roby ramène les siens à -6 (94-88). Bertans et Beal calment à nouveau le Thunder, et les Wizards attaquent la dernière ligne droite avec 10 points d’avance (100-90). Les jeunes du Thunder n’ont plus de jambes, et Bertans sanctionne encore de loin (112-98).

Son triple-double en poche, Russell Westbrook se fait plaisir en restant sur ce parquet qu’il connaît si bien. Théo Maledon est toujours aussi adroit, mais il n’y a rien à faire quand Westbrook décide de percer la défense et de marquer malgré la faute, ou lorsqu’il fait sa spéciale : le « pull up jumper » sur transition. Washington prend le large et s’impose finalement 129-109 pour une 7e victoire de suite ! Pour OKC, c’est la trajectoire inverse avec une 13e défaite de rang…

Tous les résultats de la nuit en NBA 

Charlotte – Cleveland 108 - 102

Atlanta – Miami 118 - 103

Brooklyn – Boston 109 - 104

Portland – Memphis 128 - 130

Golden State – Denver 118 - 97

Houston – LA Clippers 104 - 109

Retour à l'accueil