Retour triomphant pour Kevin Durant avec les Brooklyn Nets

Une fois n’est pas coutume, Kevin Durant sortait du banc cette nuit. Il faut dire que le double champion NBA faisait son grand retour après 23 matches manqués ! Mais même dans un rôle inhabituel et même après une si longue absence, il a réussi à dominer ses adversaires. KD a inscrit 17 points en 19 minutes pour contribuer au succès des Nets contre les Pelicans (139-111). Le tout sans rater le moindre tir (5 sur 5) ! Il a aussi pris 7 rebonds et distribué 5 passes décisives. Sous son impulsion, les New-yorkais ont complètement fait exploser la défense adverse en première période. 79 points marqués avant la pause, dont 43 lors d’un second quart temps où ils ont fait preuve d’une adresse insolente (78%), pour 20 points d’avance à la mi-temps et une victoire assez facile. Une soirée parfaite pour Durant et pour Brooklyn. Exactement ce qu’il fallait pour se remettre dans le bain avant de monter en puissance à l’approche des playoffs.

Il ne manquait plus que James Harden pour voir à l’œuvre l’armada des Nets au complet. L’absence du barbu n’a pas empêché d’avoir un bel aperçu du potentiel offensif monstrueux de cette équipe. Car Kevin Durant, lui, était bien là. Après deux mois passés à l’infirmerie, l’ailier All-Star a encore dû patienter sur le banc quasiment jusqu’à la moitié du second quart-temps.

Une gigoteuse qui promet de très jolis rêves à votre petit boy ! Elle couvrira bébé la nuit pour lui promettre des nuits au chaud et en toute sécurité ! Ouverture par zip sur toute la longueur pour un habillage facile et rapide Ouvertures pressionnées sur les épaules, avec renfort intérieur en tissu Message et motifs imprimés Entièrement doublée... 

Et comme s’il n’avait jamais été absent, malgré quelques maladresses (un pied sur la ligne, une passe hasardeuse…), le double champion NBA a naturellement repris sa domination du jeu. Un « jumper » à mi-distance en sortie de « curl », une remontée de balle en transition pour finir au cercle, une faute provoquée pour obtenir trois lancers…

Son entrée en jeu a donné un véritable coup de jus à des Nets qui semblaient déjà bien partis pour prendre leurs distances avec les Pelicans. Car avant de voir « KD », on a vu Kyrie Irving fidèle à lui-même qui s’est même permis de partir en dribble ligne de fond pour finir en dunk. On a vu aussi un LaMarcus Aldridge aussi efficace derrière l’arc que dans son « turnaround » légendaire, au poste face à Steven Adams.

Jusqu’à 38 points d’avance…
Blake Griffin a lui aussi réalisé une entrée remarquée avec son tir longue distance au buzzer du premier quart-temps (36-33) ou encore son dunk autoritaire après une coupe au cercle, bien servi par l’inattendu meilleur passeur de la soirée, Chris Chiozza. Avec toutes les vedettes qui répondent présent, des « role players » bien dans leur basket et une envie collective de faire briller l’autre (37 passes), difficile pour NOLA de rester dans la partie.

Les visiteurs sont rentrés au vestiaire avec déjà 20 points de retard (79-59). La suite n’a pas été beaucoup plus heureuse puisque Kurant Durant, « titulaire » après la pause, a poursuivi sa soirée parfaite aux tirs et la machine Nets a continué de tourner à vive allure. Et l’écart de grimper jusqu’à 38 unités…

Seule ombre au tableau, la soirée calamiteuse de Timothé Luwawu-Cabarrot qui n’a pas vraiment profité du « garbage time » pour faire remonter ses pourcentages d’adresse (2/13…).

Soirée compliquée pour Zion Williamson
Côté Pelicans, toujours privés de Brandon Ingram, on a vu un Eric Bledsoe agressif vers le cercle, auteur de l’une de ses meilleures marques de la saison mais dans le vide. Ou un Lonzo Ball capable de rentrer quelques tirs en périphérie sans pour autant faire remonter le triste 6/27 des Pelicans derrière la ligne à 3-points.

Zion Williamson, lui, a eu beaucoup de mal à finir près du cercle. Une fois n’est pas coutume. Il a été contré une première fois par « LMA » puis une seconde fois, par ce dernier, malgré un « spin » qui se termine habituellement en panier, alors que Blake Griffin et Nicolas Claxton l’attendront eux aussi au cercle. Le phénomène de Louisiane voit sa série de 25 matches à 20 points ou plus être brutalement stoppée.

Deuxième victoire de suite pour les Nets (36v-16d) qui reçoivent les Lakers samedi. Les Pelicans (22v-29d) reçoivent, eux, les Sixers la veille.

Retour à l'accueil