Philadelphie se relance face au Thunder

Après quatre défaites consécutives, les Sixers (2e à l'Est) ont renoué avec la victoire (121-90) aux dépens d'Oklahoma City, en plein marasme avec une 14e défaite de rang. Joel Embiid a été, sans forcer, le moteur offensif (21 pts) de Philadelphie, qui a su faire fructifier 22 (!) interceptions, en shootant à 55% de réussite. Outsider à l'Est, Atlanta (5e) a été surpris à Détroit (100-86), plombé par une adresse déficiente à longue distance (4/27) en l'absence de Trae Young (cheville) et Lou Williams (malade).

« Nous voulons cette place de numéro 1. À nous de prendre les choses en main dans la dernière ligne droite. » Ben Simmons et les Sixers veulent récupérer leur siège de leader de la conférence Est, occupé depuis peu par les Nets. Ils ont fait un premier pas dans ce sens en corrigeant le Thunder cette nuit.

Le retour de l’Australien, après quatre rencontres manquées et autant de défaites concédées par son équipe, a coïncidé avec une énorme prestation défensive de la part des hommes de Doc Rivers. Si le Thunder a pu exister pendant un quart-temps (34-26), avant de rentrer à la pause avec tout de même 15 points de retard (60-45), il a explosé après la pause.

À l’instar d’un Théo Maledon qui a eu beaucoup de mal à prendre soin du ballon à l’entame du troisième quart-temps. Le Français a terminé sa partie avec cinq pertes de balle, soit autant que… trois de ses coéquipiers. Face à la densité physique et les mains actives d’en face, Oklahoma City a ainsi perdu 29 ballons au total. Inutile de préciser qu’il est compliqué de rester au contact dans ces conditions.

Les Sixers, qui ont tout de même perdu 20 ballons de leur côté, ont ainsi établi un record NBA pour la saison avec 22 interceptions. Actif dans le jeu rapide, Ben Simmons s’est de nouveau montré dans ce secteur défensif, à l’image de son gros contre sur le débutant Charles Brown Jr, qui pensait être ouvert dans le corner à 3-points en transition.

Joel Embiid trop fort pour Moses Brown
À ce moment du match, en milieu du troisième quart-temps, les 76ers comptaient déjà près de 30 points d’avance (82-55). Le Thunder n’a pas non plus fait le poids face à Joel Embiid. Ce dernier a beaucoup trop facilement découpé les prises à deux envoyées au poste, pour soulager un Moses Brown trop tendre. Le Camerounais a fait dans l’efficacité maximale avec seulement 10 tirs tentés, certes le plus gros total de son équipe.

C’est dire la répartition des tirs et du temps de jeu chez les 76ers qui n’ont pas eu à forcer leur talent. Tous les titulaires ont terminé avec 9 points ou plus, tout comme trois de leurs remplaçants. En face, outre les finitions élégantes au cercle de Darius Bazley, on retient la bonne sortie de Ty Jerome, passé tout près de son record en carrière.

Après quatre défaites de suite, les 76ers (40v-21d) repartent de l’avant et vont tenter d’enchaîner avec la double réception des Hawks. Le Thunder (20v-41d) se déplace à Boston jeudi, pour éviter une 15e défaite de suite, synonyme de record de franchise.

Retour Ă  l'accueil