Les Lakers stoppent l'hémorragie face au Magic

Après trois défaites d'affilée, les Lakers se sont ressaisis à Orlando (114-103). Si Dennis Shroder a été leur meilleur marqueur (21 pts, 10 passes), Anthony Davis a montré du mieux (18 pts, 8 rbds, 2 contres) pour son troisième match depuis son retour de blessure (tendon d'Achille). «Le rythme revient petit à petit. Je ne suis pas encore l'"AD" que je veux être, mais ça viendra», a-t-il promis. Pour L.A., 5e à l'Ouest et qui espère récupérer au plus vite LeBron James (cheville), l'objectif est de ne pas sortir des six premiers. Le champion en titre reste assez loin de la 4e place occupée par Denver, facile vainqueur de Memphis (120-96) grâce notamment à Michael Porter Jr (31 pts) et Nikola Jokic (24 pts, 15 rbds), et devance avec un petit matelas Dallas (6e), battu à Sacramento (113-106).

Après trois revers de suite malgré le retour d’Anthony Davis, les Lakers abordent la dernière ligne droite de la pire des manières, et c’est aussi valable pour cette rencontre face au Magic, dernier de la conférence Est avec cinq défaites de rang. Pour preuve, ils sont menés 80-79 à l’entame du dernier quart-temps. Pourtant, Montrezl Harrell leur avait donné 16 points d’avance en deuxième quart-temps, mais les champions en titre se sont assoupis, et Cole Anthony et Dwayne Bacon ont mis la main sur le match.

Le 4e quart-temps débute par un concours à 3-points avec Ben McLemore qui fait mouche deux fois pour répondre au spectaculaire Chuma Okeke, auteur d’un dunk monstrueux en première mi-temps.

On retrouve Ben McLemore pour servir l’énergique Harrell, et les Lakers ont repris la main (88-84). Dennis Schroder découpe facilement la défense, puis Davis, qui n’a plus de limites de temps de jeu, revient pour les sept dernières minutes. C’est lui qui pose un écran pour que Schroder dégaine tranquillement à 3-points (98-91).

Le coup de chaud de Dennis Schroder
L’Allemand prend le match à son compte, et il inscrit neuf points de suite pour répondre à Cole Anthony et Robert Franks (104-96). Les Lakers ont le match en main, et Anthony Davis confirme qu’il se rapproche de son meilleur niveau sur un step-back à l’angle de la raquette (109-98). Les Lakers viennent de signer un 9-2 au meilleur des moments, et ils s’imposent finalement 114-103.

On aura vu de bons Lakers pendant 15 minutes : 8 minutes en premier quart-temps et 7 minutes en fin de match. Cela suffit pour mettre fin à la série de trois défaites de rang.

Retour à l'accueil