Les Grizzlies remportent un joli succès sur le parquet de Philadelphie

Les Grizzlies ont profité de l’absence de Joel Embiid, ménagé pour cause de « back-to-back », pour tirer leur épingle du jeu sur le parquet des Sixers. Dominateurs pendant trois quart-temps, au point de compter jusqu’à 27 points d’avance, Memphis s’est signalé par une défense de fer et un collectif bien huilé (8 joueurs à 8 points et plus, 30 passes décisives) avec notamment un Grayson All en (15 points, 5 rebonds, 2 passes décisives, 2 interceptions, 2 contres) déterminant dans la série qui a mis les Sixers dans les cordes au retour des vestiaires.

Car les Sixers ont manqué l'occasion de la reprendre seuls, en s'inclinant lourdement à contre Memphis (116-100). Privés de Joel Embiid, laissé au repos pour ce back-to-back, au lendemain de son retour après 10 matches d'absence dus à une blessure à un genou, les joueurs de la Pennsylvanie, hormis Tobias Harris (21 pts, 8 rbds) sont passés totalement au travers, accusant 26 points de retard après trois quarts-temps. En face, la pépite Ja Morant n'a pas eu à forcer (8 pts, 10 passes) et le pivot lituanien Jonas Valanciunas (16 pts, 12 rbds) a dominé à l'intérieur.

Les Grizzlies remontent à la 8e place, conjointement occupée par San Antonio, devant Golden State (10e) défait pour la troisième fois d'affilée à Atlanta (117-111), malgré le retour de Stephen Curry. La star, qui a scoré vainement 37 points, en a profité pour rendre hommage à la communauté asiatique d'Atlanta, récemment meurtrie par des fusillades dans trois salons de massage qui ont fait huit morts, en portant des sneakers à l'effigie d'un portrait peint de Bruce Lee et de sa famille, légendé par une citations de l'icône des arts martiaux: «Sous les cieux, il n'y a qu'une seule famille».

Après ce match où Danilo Gallinari a inscrit 12 de ses 25 points dans le money-time et où Clint Capela (24 pts, 18 rbds) a encore fait un gros travail, les Hawks montent au 4e rang à l'Est, ex aequo avec Miami, devant Charlotte (6e) étrillé à Boston (116-86). Jayson Tatum (22 pts), 21 paniers derrière l'arc (sur 54 tentés tout de même) et 17 points d'Evan Fournier, très utile en sortie de banc, ont fait l'affaire pour les Celtics (8e). A Los Angeles, enfin, c'est encore à huis clos - le Staples Center pourra de nouveau accueillir des fans à partir du 15 avril - que les Clippers ont pris le meilleur (104-86) sur les Lakers, il est vrai dépourvus de leurs deux stars, LeBron James (cheville droite) et Anthony Davis (mollet et tendon d'Achille droits), et de leur dernière recrue, le pivot Andre Drummond (orteil). Le champion en titre n'a donc pas pesé lourd face à un rival, 3e au classement, qui restait sur deux défaites et en a donc profité pour se relancer. Kawhi Leonard a été omniprésent (19 pts, 10 rbds, 8 passes), Paul George un peu moins (16 pts, 7 rbds) et Nicolas Batum a été actif (4 pts, 5 rbds, 4 passes). Alors Marcus Morris s'est démené offensivement (22 pts) face à son frère jumeau Markieff (9 pts) également titulaire chez des Lakers qui cèdent du même coup leur 4e place à Denver, vainqueur d'Orlando (119-109).

Les résultats de la nuit:

Denver -Orlando 119-109

Atlanta -Golden State 117-111

Houston- La Nouvelle-Orleans 115-122

Philadelphie- Memphis 100-116

Boston -Charlotte 116-86

Chicago -Brooklyn 115-107

LA Clippers -LA Lakers 104-86

Retour à l'accueil