Giannis Antetokounmpo marche sur les Blazers en frôlant son record en carrière

Avec 47 points, 12 rebonds, 2 passes et 3 blocs, Giannis Antetokounmpo n'a pas été loin de son record de points en carrière, pour offrir la victoire aux Milwaukee Bucks sur le parquet des Portland Trail Blazers (109-127).

Comme on pouvait s’y attendre, ce début de match part sur un bon rythme offensivement avec une équipe de Portland très portée sur le tir extérieur et Milwaukee qui se montre très efficace. Robert Covington (18 points) se permet quelques excès dans les premières minutes avec 5 tirs longue distance tentés très tôt alors que le collectif des Bucks s’appuie sur un trio Middleton/Antetokounmpo/Holiday qui se promène dans la défense de l’Oregon (23-10).

Les hommes de Terry Stotts insistent au large sans pour autant se rapprocher au tableau d’affichage puisqu’à l’exception de Damian Lillard et de Covington lors des premières minutes, aucun Blazer ne marque de panier dans le cours du jeu. Après un premier quart-temps rondement mené, Milwaukee fait la course en tête (34-21).

Sans leur meneur All-Star, parti se reposer, les seconds couteaux de Portland sont plus tranchants avec CJ McCollum (18 points) et Norman Powell (12 points) en tête. Le premier prend la mène de son équipe en marquant 5 points de suite puis en délivrant deux passes décisives à son partenaire qui sanctionne de loin. Malgré ce retour sous les dix points d’écart, les joueurs de Mike Budenholzer ne paniquent pas et continuent de malmener la défense adverse sous la houlette de leur double MVP (45-34).

Le MVP au sommet de son art
Le problème Antetokounmpo reste toujours aussi insoluble pour la défense des Blazers. Trop rapide, trop grand, trop puissant et même bon sur la ligne des lancers, le Grec n’éprouve aucune difficulté à scorer 24 points dans cette première mi-temps. Heureusement pour Portland, Robert Covington remet le nez à la fenêtre en compagnie de CJ McCollum afin de réduire l’écart sous la barre des 10 points au moment de rentrer au vestiaire (60-53).

Pour entamer ce troisième quart, les deux superstars nous offrent un récital. Damian Lillard se démultiplie avec des tirs presque aussi fous les uns que les autres mais l’effort est presque vain. Le « Greek Freak » lui répond à chaque fois pour porter son total de points à plus de 30 unités alors qu’il reste encore un quart-temps et demi à jouer (77-68).

Lillard vs Milwaukee au troisième quart
En mode « seul contre tous », Damian Lillard continue sur son rythme impressionnant, le problème est qu’aucun de ses partenaires ne le suit. Excepté Norman Powell avec deux petits points, les coéquipiers du meneur se retrouvent à sec au scoring tandis que de l’autre côté, le collectif de Milwaukee récite à merveille sa partition afin de s’offrir 24 points d’avance et sans doute le gain du match. (97-73)

Malgré un petit relâchement dû au passage de leur MVP sur le banc, les Bucks finissent le travail comme il faut avec le bref retour de leur homme providentiel qui termine cette rencontre à 47 points, 12 rebonds et 3 contres à un incandescent 18/21 au tir. Battus 127-109, les Blazers ont sombré dans le troisième quart-temps lorsqu’il fallait trouver d’autres solutions au « show Lillard » pour répondre au collectif bien huilé de Milwaukee.

Après un accroc lors de leur premier match du road-trip, les Bucks enchainent par une deuxième victoire tandis que les Blazers laissent filer les Nuggets dans la course à la 4e place.

Retour à l'accueil