Bradley Beal écoeure les Warriors dans le money-time, 21ème triple-double pour Westbrook

San Antonio demeure 9e à l'Ouest, devant Golden State battu par Washington (110-107). Les 32 points de Stephen Curry ont été insuffisants face au 21e triple-double de la saison de Russell Westbrook (19 pts, 14 passes, 14 rbds) et à l'incroyable séquence finale de Bradley Beal, auteur de 6 de ses 20 points lors des six dernières secondes du match.

Damion Lee garde les mains sur la tête pendant de longues secondes. Scotché. Il se demande encore pourquoi il n’est pas allé au bout. Draymond Green venait de lui offrir le cuir sur un « backdoor ». La voie dégagée, l’arrière n’avait plus qu’à monter au cercle, et redonner un point d’avance à son équipe avec moins de six secondes à jouer.

Damion Lee est bien monté mais s’est ravisé au dernier moment pour tenter de trouver un coéquipier. Mauvaise passe, ballon perdu et deux lancers-francs Bradley Beal, héros de cette fin de rencontre. Car avant ce « raté », c’est l’arrière des Wizards qui avait signé l’action du match, un panier primé avec la faute d’Andrew Wiggins dans le corner, après avoir récupéré le rebond offensif d’un tir manqué par Russell Westbrook.

Stephen Curry, qui pensait avoir mis ses Warriors à l’abri en leur offrant trois points d’avance dans ce « money time », aura une dernière chance impossible à la dernière seconde.

Les Californiens s’inclinent malgré les 32 points de leur superstar, qui s’est notamment baladé sur les nombreux « switchs » avec Davis Bertans, et un « supporting cast » présent. Citons Andrew Wiggins qui, malgré ses ratés derrière l’arc, s’est montré actif dans les autres domaines du jeu, notamment de bons ballons délivrés à l’intérieur.

Les intérieurs des Wizards en pleine réussite
Kelly Oubre Jr, auteur d’un gros passage dans le troisième quart-temps pour permettre à Golden State de repasser devant, a également rendu une copie complète. Le rookie James Wiseman a lui aussi fait dans l’efficacité même s’il a encore souffert en défense. Ce n’est sans doute pas un hasard si Robin Lopez, qui a brillé par son jeu d’appuis, a signé son record de la saison en scorant toutefois beaucoup devant Kevon Looney également.

Alex Len s’est lui aussi régalé dans la raquette adverse, profitant de la distribution de Russell Westbrook, auteur d’un nouveau triple-double, et de Bradley Beal. Ce dernier, avant sa grosse dernière minute, avait été discret dans le jeu, se contentant de laisser son partenaire à l’arrière dérouler. Les deux hommes ont pu compter sur un autre soutien, avec Rui Hachimura.

Auteur de 10 points dans les premières minutes de jeu, il s’est éteint par la suite avant de signer quelques tirs importants en fin de rencontre, confirmant un peu plus son statut de troisième homme fort à Washington.

Cette deuxième victoire de suite des Wizards (19v-32d) leur permet de garder l’espoir de décrocher un « play-in » même si la suite de leurs déplacements à l’Ouest s’annonce délicate (Phoenix la nuit prochaine, puis Utah). Les Warriors (24v-28d) ne peuvent pas se permettre de perdre lors de la réception des Rockets la nuit prochaine.

Retour à l'accueil