Utah s'impose face à l'équipe B des Brooklyn Nets

Utah a balayé Brooklyn (118-88) et conforté sa première place au classement de la conférence ouest alors que les Nets ont joué sans James Harden, laissé au repos. Le Utah Jazz n'avait qu'à se baisser...

Sans James Harden dont la mise au repos (cervicales) s'est ajoutée aux absences attendues de Kevin Durant (ischio-jambiers) et Kyrie Irving (raisons personnelles), Brooklyn n'a pas pesé lourd mercredi dans un sommet tronqué entre le leader de l'ouest et le troisième de l'est qui restait sur seize victoires en dix-huit matches.

Rudy Gobert et ses coéquipiers n'ont pas eu à forcer et ont survolé la rencontre du début à la fin, s'imposant de trente points (118-88). Ils menaient de vingt-et-un points (38-17) après le premier quart-temps. Donovan Mitchell (27 points) a été le leader offensif du Jazz tandis que Rudy Gobert a tranquillement assuré 8 points, 11 rebonds et 3 contres en 24 minutes de jeu. Pour les Nets, Timothé Luwawu-Cabarrot, installé dans le cinq de départ, a fini deuxième marqueur (14 points) mais avec un petit pourcentage aux tirs (5 sur 17) en 34 minutes avec cinq rebonds et quatre balles perdues.

Le bon vent d'Alize Johnson Signe du désintérêt ponctuel des Nets, leur meilleur marqueur mercredi fut le pigiste Alize Johnson (23 points avec 15 rebonds), dont c'était le premier match cette saison. Cet ailier de 24 ans, ancien des Indiana Pacers, a signé un contrat de... dix jours en début de semaine. Il n'a fait connaissance avec sa nouvelle équipe que le matin même du match à Salt Lake City. Et a du coup battu nettement ses records en carrière.

« On aurait préféré affronter cette équipe avec Durant, Harden et Irving mais on n'allait pas changer notre façon de jouer parce qu'ils n'étaient pas là », a indiqué Mitchell alors que Utah a laissé les Nets à 36 % de réussite aux tirs.

Retour à l'accueil